Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le Président Tebboune reçoit le ministre saoudien des Affaires étrangères    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Arkab appelle à la mise en place d'une stratégie de valorisation des mines de marbre en Algérie    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    Les bases de la transition énergétique    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    Pourquoi les prix ont baissé    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    La Sonelgaz se met de la partie    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Recadrage en règle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie nouvelle : la mise sur orbite
Relance des secteurs des mines, industrie, agriculture, énergies renouvelables et réformes bancaires
Publié dans L'Expression le 23 - 01 - 2022


L'Algérie est à la croisée des chemins sur le plan économique. 2022 doit être l'année qui signera le début de son affranchissement à la rente pétrolière. Le train est déjà en marche. Le terrain commence par être déblayé. 679 projets d'investissement, sur un total de 877 projets doivent être débloqués. L'annonce a été faite par le président de la République lors d'un Conseil des ministres qu'il avait présidé le 16 janvier dernier. Ce qui doit permettre d'assainir le climat des affaires. Une condition sine qua non pour attirer les investisseurs qu'ils soient nationaux ou étrangers. Force est de constater que cela commence à frétiller de ce côté-là, notamment en ce qui concerne le secteur agricole. Une délégation d'opérateurs américains intéressés par l'investissement en Algérie, effectue depuis le 15 janvier une tournée qui doit prendre fin, aujourd'hui, à travers plusieurs wilayas en vue d'explorer des opportunités de partenariat. Cet intérêt pour le marché national se manifeste par le biais d'une initiative baptisée «US agriculture road show to Algeria 2022». Elle a permis à 14 cadres représentant sept entreprises américaines opérant dans différentes filières agricoles de visiter des sites et de rencontrer des agriculteurs algériens dans neuf wilayas du pays (Oran, Mostaganem, Mascara, Annaba, Souk Ahras, Guelma, Khenchela, El Oued et Hassi Messaoud) afin de discuter d'opportunités d'affaires. La société AgRI International spécialisée dans les solutions agricoles clés en main, la société Roberts International Agricultural Development LLC qui active dans la production laitière et dans la construction de parcs d'engraissement de bovins de boucherie, et Texas Biotechnology Inc. ayant développé une gamme de produits de bio-régénération des sols, figurent parmi les potentielles entreprises US susceptibles de s'installer sur le territoire national. Autre hôte de marque: Lord Richard Risby. L'envoyé du Premier ministre britannique, chargé du partenariat économique avec l'Algérie, a affiché la disponibilité de son pays pour explorer les opportunités de coopération et de partenariat entre les entreprises des deux pays, notamment dans le secteur d'énergie. Une opportunité pour le pays qui élargit sa palette de partenaires dans le domaine des énergies renouvelables, particulièrement, qui constitue un des fers de lance de son plan de relance économique. Il faut souligner que c'est un chantier phare du président de la République. L'Algérie qui a pour objectif de diversifier ses sources énergétiques à travers un programme de développement des énergies renouvelables permettant la production de 15000 MW d'électricité à l'horizon 2035, dont 4000 MW d'ici à 2024, a programmé la réalisation de centrales photovoltaïques, qui doivent produire 1000 MW. 11 sites pour la réalisation du projet de «Solaire 1000», qui comprend des stations de production d'énergie solaire d'une capacité globale de 1000 mégawatts, ont été retenus. En attendant le lancement effectif de la nouvelle Société algérienne des énergies renouvelables, Shaems, un groupe de travail spécialisé a été mis sur pied pour préparer les documents relatifs à l'appel d'offres destiné aux investisseurs. Affaire à suivre. Un autre projet d'envergure reste bloqué dans les starting-blocks: l'exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilet. L'Exécutif en a fait l'un de ses projets-phares. Un choix qui s'est imposé au vu de ses réserves estimées à 3,5 milliards de tonnes, mais aussi parce qu'il donne un nouveau cap à l'économie nationale. Son démarrage avait été annoncé pour la fin du mois de mars 2020. Pareil pour le mégaprojet de mine de zinc de Béjaïa, à Oued Amizour, dont les travaux doivent débuter au troisième trimestre de l'année 2021. En ce qui concerne le phosphate, trois wilayas: Tébessa, Souk Ahras et Annaba sont concernées par le lancement d'un mégaprojet d'un montant de 6 milliards de dollars. L'exploitation de cette matière première a pour particularité de receler, en toile de fond, un projet intégré incontestable. L'Algérie n'a pas caché son ambition de jouer dans la cour des grands dans ce secteur. Ses potentialités sont attestées. Elle s'adosse à des réserves de phosphate de 2,2 milliards de tonnes qui la hissent au 3e rang mondial. Autant d'atouts. Autant de projets en stand-by. Autant de défis à relever en 2022. Le secteur pétro-gazier sera incontestablement le «bras armé» de cette entreprise qui doit permettre au pays de relever ces challenges pour réussir la diversification de son économie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.