L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Visite de courtoisie chez Goudjil    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    L'Etat frappera d'une main de fer    Algérie-Ouganda: signature de deux conventions bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Accidents de la circulation en zones urbaines: 12 morts et 401 blessés en une semaine    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Championnats arabes de Cyclisme sur piste: l'Algérien Mohamed-Nadjib Assal en or    In memoriam Octobre 88    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Embrouille    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La voix écoutée de l'Algérie
Sollicitée par de nombreux pays d'Afrique pour le règlement des conflits
Publié dans L'Expression le 10 - 08 - 2022

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, affirmait que l'Algérie ambitionnait de se frayer une place de choix dans son espace africain, notamment à travers la révision de certaines lacunes et le lancement de plusieurs projets importants d'intégration africaine. S'exprimant lors de sa rencontre périodique avec la presse nationale, le chef de l'Etat soulignait que «l'Algérie est africaine de par son destin et de son prolongement». Une manière d'affirmer que le retour de l'Algérie sur la scène africaine n'est pas seulement lié à une vision diplomatique interne, mais répond à une sollicitation des pays africains qui voient en l'Algérie un levier important dans les enjeux stratégiques. Dans ce contexte, l'ambassadeur de la République de Guinée en Algérie, Alhassane Barry, a affirmé, à l'issue de l'audience que lui a accordée le chef de l'Etat, avoir sollicité le soutien du présidentTebboune, pour une transition «réussie et apaisée» dans ce pays, tout en qualifiant la diplomatie algérienne d' «efficace et très influente». Loin d'être une première du genre. D'autres pays africains ont sollicité la diplomatie algérienne d'agir en leur faveur à l'instar de l'Ethiopie qui a demandé l'intervention de l'Algérie pour assurer la médiation entre Addis-Abeba, Le Caire et Khartoum concernant le dossier. du barrage de la Renaissance. D'ailleurs, la présidente de la République fédérale démocratique d'Ethiopie, Mme Sahle-Work Zewde, a tenu à rendre hommage au président Tebboune. Dans un tweet sur sa page officielle, Sahle-Work Zewde a révélé que les «mots me manquent pour exprimer toute ma gratitude à mon frère Son Excellence Abdelmadjid Tebboune, qui soit à la hauteur de la sincérité et la chaleur de son accueil, de la légendaire hospitalité algérienne». Qualifiant sa dernière visite d'Etat en Algérie de «pèlerinage pour tout ce qu'elle signifie en Afrique et au-delà», la Présidente éthiopienne a souligné que «pour des générations d'Africains, la lutte de libération algérienne était un moment historique pour leur libération du joug colonial. Nos peuples partagent une farouche résistance au colonialisme ainsi que les valeurs sacrées de liberté, d'Indépendance et de patriotisme» ajoutant que la Guerre de libération de l'Algérie était «un moment historique» pour la libération des peuples africains du joug colonial. Alger a toujours été la «Mecque des révolutionnaires». En effet, les appels d'officiels et de dirigeants maliens, libyens, tchadiens, éthiopiens et d'érythréens pour une médiation algérienne entre les parties en conflit dans ces deux pays sont légion tant l'Algérie a toujours rejeté la militarisation de l'Afrique et toute ingérence extérieure. En outre l'Algérie joue un rôle pivot dans la résolution de la crise libyenne. N'a-t-elle pas accueilli, en août 2021, la réunion ministérielle des pays voisins de la Libye dont l'une des recommandations phares de la feuille de route approuvée était l'organisation «d'élections en Libye dans les délais impartis». Un rôle salué par le nouvel ambassadeur de Libye à Alger, Salah Mohamed Bagda, au sortir de l'audience que lui a accordée, lundi dernier, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra.
Le diplomate libyen a exprimé «ses remerciements et sa considération aux autorités algériennes pour leur position aux côtés de la Libye en cette conjoncture sensible». Un rôle, également salué par le Mali. En visite à Alger, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale malien, Abdoulaye Diop, a souhaité «que l'Algérie continue d'avoir un rôle moteur au Mali». Une autre manière de reconnaître le retour en force de la diplomatie algérienne sur les scènes régionale et internationale. Une diplomatie devenue incontournable aussi bien dans son volet politique qu'économique.
En effet, la diplomatie économique algérienne a grandement évolué comme en témoigne la signature du mémorandum d'entente entre l'Algérie, le Nigeria et le Niger, pour la concrétisation du projet du Gazoduc Transsaharien (TSGP).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.