L'ONU salue la volonté de l'Algérie de promouvoir les droits de l'Homme    CAERT : séminaire sur l'utilisation du cyberespace à des fins terroristes    Ouargla : le ministre appelle les promoteurs à investir dans la zone industrielle de Hassi-Benabdallah    Tissemsilt: procéder à la concrétisation des projets d'habitat non lancés avant la fin de l'année en cours    Mme Azouar réaffirme la position de l'Algérie en faveur de la cause sahraouie et du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La célébration du Mawlid Ennabawi, une occasion pour rappeler et inculquer les valeurs du prophète    Bataille de Taghasra à Biskra : un autre éclairage sur le lourd sacrifice consenti pour le recouvrement de l'indépendance    Touggourt: le rôle du discours religieux dans la lutte contre la corruption mis en avant    Eliminatoires CAN 2024 (Dames): le Burundi qualifié et donne rendez-vous éventuellement à l'Algérie au dernier tour    Agrément du nouvel ambassadeur d'Algérie en Chine    Organisation de la CAN 2025 et 2027: la FAF explique le retrait de la candidature de l'Algérie    15e FIBDA: le personnage de "M'quidech" à l'honneur du 4 au 8 octobre    Tenue de la quatrième session du forum sino-arabe pour la réforme et le développement    Walid Sadi prend ses fonctions à la tête de la FAF    Accidents de la circulation: 39 décès et 1458 blessés en une semaine    Plus de 4 tonnes de kif traité détruites et incinérées    La Namibie réaffirme son soutien à la lutte légitime du peuple sahraoui    Le Conseil de la nation participe à une réunion de l'Union parlementaire des Etats membres de l'OCI    Vers l'instauration des mécanismes pour différer leur paiement    Angleterre : Liverpool s'accroche, Chelsea s'enfonce    Harry Kane entre déjà dans l'histoire du Bayern Munich    Mesrati Mohamed s'adjuge le grand prix du concours Open à Oran    «La modernisation des banques progresse à un rythme appréciable»    ONU : Plusieurs pays réitèrent leur soutien au droit des peuples sahraoui et palestinien à l'autodétermination    Ouverture de l'année universitaire 2023-2024    Un jeune agressé mortellement par 2 individus armés en compagnie d'un chien    Attention aux hommes déguisés en Jilbabs !    Une fillette hindoue fait sensation en Inde Elle remporte un concours de récitation du Coran    Pourquoi la Pologne décide de ne plus fournir d'armes à l'Ukraine ?    Un cadre juridique qui consacre une protection aux investisseurs    Les accords de partenariat et de coopération culturels évoqués    L'impact de l'intelligence artificielle sur la créativité littéraire en débat    Très nombreux public à la projection de «Le citoyen Pierre Chaulet» de Saïd Mehdaoui    Aïn El Turck: Démolition de constructions illicites sur des terres agricoles    Agriculture: 401 exploitations raccordées au réseau électrique depuis mars 2022    Après deux mois d'intransigeance, la France contrainte de se retirer du Niger    Pour condamner l'atteinte aux symboles religieux et sacrés: L'Algérie appelle à «une clause d'urgence»    FUTUR ET FUTURISME    Les bureaux du changement ?    L'arbitrage algérien en deuil: Hadj Bahri Belhadef n'est plus    El Tarf: Un autre casse-tête pour les parents d'élèves    Liberté et exil...    Avec un taux d'avancement de 60%: Le projet d'aménagement du Murdjadjo réceptionné le 1er trimètre 2024    Les défis de la sécurité alimentaire au centre des travaux    Le SG du MDN supervise la cérémonie d'ouverture de l'exercice «Chemex Afrique»    FAF - L'ère Walid Sadi a commencé et une grande révolution en vue    Communication: Laagab se réunit avec les responsables de la presse écrite    78e session ordinaire de l'AG de l'ONU: Tebboune à New York    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Guidoum refuse Derouaz
HANDBALL
Publié dans L'Expression le 19 - 02 - 2007

La décision du ministre ne répond à aucune logique.
M.Aziz Derouaz ne sera pas le directeur technique du handball algérien. C'est le ministre de la Jeunesse et des Sports, en personne, M.Yahia Guidoum, qui l'a annoncé indiquant que c'était lui-même qui a refusé cette nomination que lui avait soumise la Fédération algérienne de handball. Le ministre a justifié son refus en arguant du fait que l'intéressé «avait occupé, auparavant, des fonctions supérieures dans le secteur de la jeunesse et des sports».
Il y a de quoi se montrer abasourdi par une telle sortie médiatique du ministre (il s'exprimait ainsi à des journalistes en marge de la réunion qu'il a tenue samedi matin avec les responsables des fédérations sportives), surtout par l'argument qu'il revendique pour justifier sa décision de ne pas répondre favorablement à la demande de la Fahb. Aziz Derouaz a occupé des fonctions supérieures dans le secteur de la jeunesse et des sports dont il a été le ministre de juin 1997 à septembre 1999. Cela lui interdirait-il de reprendre du service au niveau de la discipline dont il est un acteur incontournable? Absolument pas. Nous ne croyons pas qu'il y ait un texte en Algérie où il est dit qu'un ex-ministre n'a pas le droit d'exercer dans le secteur dont il a été le premier responsable. Si c'était le cas, l'actuel ministre de la Jeunesse et des Sports, chirurgien de métier, ne serait jamais retourné à l'hôpital pour y exercer, puisqu'il a été ministre de la Santé.
Dans n'importe quel pays, il est normal que l'on fasse appel à toutes les compétences d'un secteur donné pour insuffler à celui-ci une nouvelle énergie. Même en étant ministre de la Jeunesse et des Sports, Aziz Derouaz n'avait jamais renié son appartenance à la famille du handball algérien.
Aujourd'hui qu'il est libre, peut-on lui tourner le dos sous prétexte qu'il a «occupé des fonctions supérieures dans le secteur»? C'est rendre un très mauvais service au handball algérien que d'agir de la sorte. La décision de Yahia Guidoum est d'autant moins compréhensible qu'il a lui-même fustigé tous ceux qui marginalisent les compétences dans le sport. Or, Aziz Derouaz fait partie des gens que l'on a mis de côté dans le handball algérien avec le triste résultat que l'on connaît, à savoir que cette discipline qui dominait le handball africain doit, en ce moment, occuper le 5e rang continental et n'arrive plus à se qualifier pour un Mondial. On était, donc, en droit d'attendre du ministre de la Jeunesse et des Sports qu'il tende la perche à l'intéressé pour qu'il s'implique dans le processus de refonte de la discipline. Dans le contexte actuel du sport algérien, en particulier du handball, on n'a pas le droit de laisser en rade celui qui demeure à ce jour l'entraîneur qui a obtenu les plus grands succès avec l'équipe nationale, quelqu'un dont une variante tactique porte le nom. Nous n'affirmons pas que Aziz Derouaz est celui qui peut sauver le handball algérien mais dans la discipline, il fait partie de ceux, qui comme un Saïd Bouamra, un Mohamed Tahmi, un Djafar Yefsah et plein d'autres experts qui ont eu à diriger la discipline et dont on ne peut se passer de leurs services. Ils ont des idées qui méritent le débat et sans une telle ouverture d'esprit, il n'est nul salut pour le handball.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.