«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Vous avez le temps pour mourir»
HOMMAGE AUX DIVAS DE LA CHANSON KABYLE À TIZI OUZOU
Publié dans L'Expression le 10 - 06 - 2010

Ces journées auront le mérite de soulever de nombreux questionnements au sujet de la situation des artistes kabyles.
La Maison de la culture Mouloud-Mammeri accueille, depuis mardi dernier, des journées en hommage à six chanteuses kabyles de la première génération. Cette manifestation culturelle, qui coïncide avec la Journée nationale de l'artiste, a fait découvrir à la frange juvénile des voix d'or ayant traversé des décennies avec des mélodies inoubliables. Avant-hier donc, les présents à la Maison de la culture ont eu à revoir pour les anciens et aux autres de découvrir des visages familiers au monde de l'art mais souvent étrangers à la dernière génération. Parmi les femmes artistes présentes, il y avait Chérifa et Anissa venues assister à la cérémonie d'ouverture. D'autres n'ont pas pu se déplacer pour des raisons de santé à l'instar de Djamila. Au chapitre des divas, il y avait aussi l'hommage à Chabha, Ldjida et Zohra. Une pléiade d'artistes était venue assister à la cérémonie d'ouverture des journées qui s'achèveront aujourd'hui. De grosses pointures de la chanson kabyle, tel Aït Menguellet ont tenu à marquer cet événement par leur présence. Durant ces trois journées, des activités culturelles seront organisées à la Maison de la culture. Des conférences seront présentées par des spécialistes. Parallèlement à ces communications, des expositions de photos et des articles de la presse permettront d'avoir un regard sur la vie des ces chanteuses kabyles de la première heure. Sur ce chapitre justement, les visiteurs auront à découvrir une Zohra qui a perdu la vie dans un accident de la circulation en France, un certain 13 janvier 1995. Cette voix d'or, de son vrai nom Zohra Mama, est née le 17 décembre 1961 à Aguemoune à Larbaâ Nath Irathen. Ldjida, quant à elle, est née le 21 avril 1947. Elle sera découverte par Cheikh Nordine qui formera avec elle l'orchestre de la radio.
Chabha, de son vrai nom Yahiaoui Merbouha est née le 11 décembre à Belcourt et commencera à chanter en 1976 à l'âge de neuf ans. Quant à la doyenne des chanteuses kabyles, Chérifa, de son vrai nom Bouchemlal Ouardia, elle est venue au monde le 9 janvier 1926 à Djaâfra dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj. Orpheline de père à trois ans, elle sera élevée par son oncle à Ilmayen dans la wilaya de Béjaïa.
Plus de 800 chansons agrémentent son registre au niveau de la Radio nationale. Djamila, figure connue à la télévision, de son vrai nom Ourida Mézagher, est, quant à elle, née le 23 décembre 1940. Elle fera ses débuts artistiques au Théâtre national dirigé alors par Djilali Haddad. Ses débuts d'expression kabyle la conduiront à chanter en arabe algérois. Enfin, notons que ces journées auront au moins le mérite de soulever de nombreux questionnements au sujet de la situation des artistes kabyles. Certains n'hésiteront pas à déplorer comme réponse à leur situation «qu'ils ont tout le temps de mourir...dans la misère».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.