La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fin d'une longue restriction
Sellal lance un projet de transfert des eaux vers AIn Defla
Publié dans Liberté le 13 - 01 - 2010

Avec les nouvelles dispositions prises par la tutelle, la wilaya d'Aïn Defla étanchera enfin sa soif et aura droit à un meilleur approvisionnement en eau potable et plus de moyens pour l'irrigation, notamment l'utilisation des eaux usées épurées.
Le ministre des Ressources en eau, qui était lundi dernier en visite d'inspection dans la wilaya d'Aïn Defla, a procédé au lancement du projet de transfert des eaux du barrage de Sidi M'hamed-Bentaïba, d'une capacité 75 millions m3, vers la ville d'Aïn Defla et les agglomérations de Khemis Miliana, Sidi Lakhdar, Mekhatria et El-Amra. Ce projet, qui mettra fin à la pénurie en AEP de la population, coûtera la bagatelle somme de 70 millions de DA pour un débit qui passe de 158,21 l/hab./j à 200 l/hab./j. À Djelida, située à 10 km du chef-lieu de wilaya d'Aïn Defla, le ministre a plaidé pour l'utilisation des barrages pour satisfaire les besoins de la population en eau potable et l'irrigation. Il a, en outre, procédé à la mise en service de la station de pompage qui permettra le raccordement de 6 forages par le biais de l'exploitation des barrages de Deurdeur et Harraza au profit de l'AEP des habitants de la wilaya.
Dans le domaine de l'assainissement, M. Sellal a également lancé les travaux de réalisation d'une station d'épuration des eaux usées dont les eaux épurées seront utilisées pour l'irrigation des terres agricoles. D'autres projets sont inscrits pour le compte du secteur dans la wilaya d'Aïn Defla, notamment la réalisation, d'ici à 2011, de stations d'épuration des eaux, notamment à Khemis Miliana et Aïn Defla, qui permettront d'irriguer davantage le périmètre agricole d'El-Abadia. Pour information, le volume des eaux usées rejetées à l'échelle nationale est de l'ordre de 750 millions de mètres cubes/an. Et serait de plus de 1,5 milliard de mètres cubes/an en 2020, car les 65% des ressources hydriques destinés à l'irrigation sont insuffisants, d'où le recours à l'épuration des eaux usées. Actuellement, l'Algérie possède 102 stations d'épuration et 79 autres sont en cours de réalisation. Enfin, 40 autres seront réalisées d'ici à 2014, tout en rappelant que l'Algérie est un pays semi-aride et ne dispose que de 600 mètres cubes/an par habitant, alors qu'il faudrait 1 000 mètres cubes par habitant. Le ministre a, par ailleurs, sommé l'entreprise chinoise de livrer le projet de raccordement des forages et du transfert des ressources hydriques, de terminer les travaux dans un délai de 6 mois, au lieu de 20 prévus initialement, et de favoriser la formation locale tout en se frottant à la technologie des partenaires étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.