Vers l'élection d'un autre président    17 recommandations adoptées    Plaidoyer pour une agriculture «raisonnée»    L'Américain Pompeo tente de dénouer l'affaire Khashoggi avec Riyad    TARIFS DES VEHICULES NEUFS MADE IN ALGERIA    Evolutions en profondeur    La LFP établit le calendrier de la phase aller    Les Verts mal inspirés !    Madar Holding va acquérir 67% des actions de la SSPA    Arrestation de 4 dealers dans 3 opérations différentes    Plus de 16 000 doses pour Jijel    Le chocolat peut provoquer des migraines    Alger sous le charme du classique    Nobel de la paix : mérite et contexte !    Relizane - Travaux publics : le casse-tête des délais de réalisation    Aïn El-Turck: Les demandeurs de logement reviennent à la charge    Ni rébellion ni déstabilisation    Attentat du Palais du Gouvernement: Le dossier de nouveau devant la justice    Guelma: Un 17 octobre 1961...    Saïd Bouhadja. Président de l'APN : «Ma démission a été exigée en dehors du Parlement»    Les Etats-Unis développent de nouveaux sites militaires en Europe    Brèves…    Une poudrière sociale appelée Maroc    Les relations économiques sino-russes passent à la vitesse supérieure    Portant ratification d'accords entre l'Algérie et quatre pays : Le président Bouteflika signe plusieurs décrets    Les investissements privés en cale sèche    L'ASMO s'apprête à revenir au stade Bouakeul, la crise financière s'amplifie    Le CR Belouizdad sanctionné d'un match à huis clos    Ligue 1 (mise à jour) : L'USMA rejoint la JSK en tête, le MCA s'offre le CSC (2-1)    Mobilis au Salon international des énergies renouvelables ERA 2018    lancement d'une nouvelle offre digitale    Exploitations agricoles: Fin 2018 dernier délai pour la conversion du droit de jouissance en droit de concession    Point focal de la mobilisation et de la vigilance    Inscriptions en Master 1 : La grogne des étudiants recalés    24 heures    Iferhounène : Les villageois protestent    «Plus de 1.500 magistrats ont été désignés pour superviser les prochaines élections»    Combiné avec munitions réelles Gaïd : Salah supervise l'exécution d'un exercice démonstratif    Risque de flux migratoires «plus inquiétants» à cause de la situation au Sahel    57ème anniversaire des manifestations du 17 Octobre 1961    Nouveau rebondissement    Festival international de théâtre de Béjaïa    Cheurfa N'Bahloul : Saïd Guerdi, ancien membre de l'ALN, n'est plus    Bataille de Tinsaouine (Yakourène) en 1959 : Le jour où deux sœurs sauvèrent un moudjahid    Les Rouge et Noir annoncent la couleur    Les verts s'inclinent à cotonou    La coalition de Merkel en plein doute    Une bande démantelée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CONCERT DE PTIT MOH PROJECT AU THEâTRE DE VERDURE DU COMPLEXE CULTUREL LAâDI-FLICI
Du chaâbi contemporain
Publié dans Liberté le 05 - 08 - 2012

La virtuosité à la mandole de cet artiste fabuleux est incontestable, ses talents d'arrangeur et de compositeur le sont tout autant. Depuis 2010, il porte un projet musical pensé avec soin et précision.
Ptit Moh, Mohamed Abdennour de son vrai nom, a animé, vendredi soir, au théâtre de verdure du complexe culturel Laâdi-Flici (établissement Arts et Culture), un concert exceptionnel et unique autour d'un projet musical des plus ambitieux, Ptit Moh Project, qui réunit de talentueux musiciens et qui donne un son contemporain aux musiques traditionnelles algériennes, surtout le chaâbi.
Ce projet original fusionne la musique chaâbi à d'autres tonalités occidentales, comme le blues, le flamenco ou le jazz, ce qui donne au final un son contemporain, urbain et dans l'air du temps. Un son pensé avec soin et précision par Ptit Moh ; un son qui évolue “sur l'ensemble des registres mélodiques, rythmique et harmonique".
Vendredi soir, les membres de Ptit Moh Project Sextuor (Smaïl Benhouhou, clavier ; Nassim, saxophone ; Martin, basse ; Aziouez, bendir, tar et bongos ; et Amar Chaoui, derbouka) ont offert une interprétation magistrale où chaque pièce regorge de surprises, autour des musiques traditionnelles algériennes et des dites “Musiques du monde".
Compositeur et arrangeur de talent, Ptit Moh qui a commencé la musique aux côtés du maître Amar Ezzahi, à l'âge de 17 ans, a entamé sa prestation par “Yobadi". Un morceau du répertoire des Gnawa, sur lequel il a greffé de nouvelles paroles ; des paroles qui rendent hommage aux saints patrons d'Alger. Il a également changé le rythme : “J'ai fait une conjonction ou une fusion entre ‘Nesraf' qui est un rythme andalou avec El-Wahrani", nous a-t-il indiqué à l'issue de sa prestation. Le groupe enchaînera avec le morceau “Ana el Kaoui", revisité dans les couleurs du jazz, combiné vers la fin au style El-Wahrani. Le sextuor interprétera ensuite “Dehcha", un titre instrumental chaâbi, mais modernisé, et “Oliva playa", un morceau instrumental également que Ptit Moh a composé en Espagne avec plusieurs rythmes, puisqu'on retrouve “le pasodoble, le goubahi, le bourdjila, puis on passe à un rythme 5/8. Il y a un peu de tout, c'est un morceau qui évolue rythmiquement", nous signale l'artiste, également membre de la formation Gnawa Diffusion depuis 1999 (un groupe qui s'est reformé en 2012 après une séparation de cinq années). Le dernier morceau que le groupe (qui évolue aussi bien en quatuor qu'en sextuor), créé en décembre 2010 à l'occasion de Festivalgerie, a proposé est “Achaq ezzine" sur lequel Ptit Moh a composé une nouvelle mélodie. “C'est un morceau qui me tenait à cœur. J'aime les paroles et puis je viens de l'école du chaâbi et je voulais rendre hommage à cette musique", soutient-il. Alternant mandole à laquelle il donne une nouvelle image, très moderne, et guitare, Ptit Moh, installé en France depuis 1994, nous a, par ailleurs, expliqué que Ptit Moh Project est le fruit de “ce que je vis actuellement en Europe. Je fais plein de styles différents, et j'utilise ce que j'ai appris dans ma musique". Il nous parlera également de l'album qui est en préparation et qui sera prêt pour l'année 2013 : “Cela fait un moment qu'on essaie de le faire mais on est éparpillé sur d'autres projets. Les morceaux sont prêts, il ne manque que l'enregistrement que l'on pourra faire en deux semaines, parce que ça fait deux ans qu'on est dessus. On a d'autres compositions qu'on n'a pu jouer ce soir parce qu'on ne les a pas encore travaillées ensemble. Et là on se demande ce qu'on va mettre dans l'album." Un disque qui sera certainement excellent, tant les membres de Ptit Moh Projet ont trouvé la formule alchimique du bon groupe.
S K


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.