La position de Berlin sur le statut du Sahara occidental est la cause des frictions entre l'Allemagne et le Maroc    Un projet d'attentat déjoué à Alger    «Un courant obscurantiste tente de faire dévier la révolution»    Beldjoud préside l'installation du wali    Bou-Arréridj Verdict le 10 mars    La défense dénonce un mauvais traitement du détenu    À quel scénario s'attendre ?    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Améliorer d'abord les conditions de vie    Tebboune reçoit les présidents de 3 partis    L'ambassade de France s'explique    Le parti AfD placé sous surveillance policière    Derbies au Centre, duels à l'Est et à l'Ouest    Mouassa s'éclipse, Abbès s'annonce    Cristiano Ronaldo rejoint Pelé avec 767 buts... ou pas    5 décès et 163 nouveaux cas    Mahrez, étincelant    2 armes à feu récupérées par les services de sécurité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le nouveau geste de Macron    Participation de 216 maisons d'édition    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Des experts se penchent sur la restauration du mausolée d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Bilan du MDN 49 narcotrafiquants arrêtés    Djilali Sofiane: Certains slogans scandés lors du Hirak pourraient mener au "dérapage"    Quel impact sur l'industrie de raffinage?    Varane, signature imminente?    La disette de Suarez inquiète    Messi fixe une deadline pour son avenir    RASD: la guerre contre l'occupant sera étendue jusqu'à la libération des territoires occupés    L'APLS poursuit ses attaques contre les forces d'occupation marocaine    Arrivée de l'avant-garde d'une unité d'observateurs du cessez-le-feu    La mafia du foncier dénoncée    Bourita sur des charbons ardents    Laurent Gbagbo absent mais pourtant omniprésent    L'Algérie tend la main à sa diaspora    La dépendance au pétrole se confirme    Un grand humaniste engagé    La gratin intellectuel rapproche les deux rives    Du caviar pour les siens    Education: Le ministre renoue le dialogue avec les syndicats    Ras El Aïn et Haï Sanawber: Relogement prochain de 3.000 familles    11.015 comprimés psychotropes saisis et un réseau démantelé    Rivière asséchée !    Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»    El quinqui de ma grand-mère et l'antonomase    Démantèlement d'un réseau à Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mali:
La Belgique met fin à la mission de ses C-130
Publié dans Liberté le 22 - 02 - 2013

Mardi dernier, la Commission européenne a rappelé que la situation alimentaire dans le nord du Mali se dégradait et que l'accès aux personnes vulnérables était entravé par l'insécurité générale régnant autour de certaines villes et par les risques liés aux explosifs de fabrication artisanales déployés sur les routes.
Dans ces circonstances, la Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, Mme Kristalina Georgieva, a observé qu'il fallait pas « oublier qu'en dehors des 167 000 Maliens ayant trouvé refuge dans les pays voisins et des 227 000 autres ayant fui les combats dans le nord du Mali, un million de personnes souffrent de la crise qui touche cette partie du pays, dans laquelle une aide alimentaire est de toute urgence nécessaire ».
« Notre priorité absolue au Mali est de stabiliser la sécurité alimentaire très fragile qui a été aggravée par l'impact de la violence'‘ a ajouté la Commissaire européenne qui a souligné que « la région du Sahel dans son ensemble a été frappée par des crises alimentaires massives ces dernières années causées par des sécheresses récurrentes » imposant de travailler avec son collègue au Développement Andris Peilbags pour mettre sur pied « une alliance internationale » destinée à « renforcer la résilience au Sahel ».
Dès lors ,une enveloppe supplémentaire de 22 millions d'euros a été dégagée portant à 115 millions d'euro l'aide d'urgence consentie depuis le début de la crise en 2012 . Et, au cours de ces deux derniers mois, l'Exécutif européen a alloué au Mali une aide humanitaire d'un montant total de 42 millions d'euros.
L'Union européenne a demandé aussi à la Belgique de préciser l'engagement du royaume au sein de la mission européenne de conseil et de formation de l'armée malienne (EUTM Mali). Et le gouvernement fédéral belge a répondu à la demande de ses partenaires. Il a ainsi été décidé de mettre fin dans quinze jours à la mission des deux C-130 belges oeuvrant au Mali alors que les deux hélicoptères médicalisés Agusta A 109 poursuivront leur action de soutien médical à l'EUTM. Les Belges attendent maintenant de savoir quelle sera l'implication des autres partenaires européens au conflit en se déclarant néanmoins « prêts » à fournir une contribution « proportionnelle » à celle d'autres partenaires européens à la protection des formateurs. Lundi dernier, les ministres des Affaires étrangères des 27 se sont prononcés favorablement pour le déploiement de l'action de l'EUTM menée parallèlement à l'opérattion « Serval » : quatre bataillons seront entraînés à Koulikouro à 200km au nord de la capitale Bamako, pendant une période initiale de 15 mois. Une partie des hommes sera affectée à la formation proprement dite tandis que d'autres seront chargés d'assurer leur protection. Le général français Patrick de Rousiers , qui préside le Comité militaire de l'Union européenne, a ajouté qu'il était « hors de question » que les formateurs se déplacent sur le théâtre des hostilités en observant toutefois que ces formateurs pouvaient néanmoins être la cible d'attaques terroristes.
A.M


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.