Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bréves de l'Ouest
Publié dans Liberté le 15 - 05 - 2013


Mascara : Arrestation d'un voleur de bijoux
Les éléments de la Sûreté de la wilaya de Mascara ont arrêté l'auteur d'un détournement de mineure, mais également du vol de bijoux et d'une importante somme d'argent. Les faits ont éclaté le 11 mai quand la victime qui rentrait d'un voyage a découvert la disparition de ses bijoux estimés à 250 millions de centimes et d'une importante somme d'argent en monnaies nationale et étrangère, cachés dans un coffre. Après le dépôt de plainte, les premiers soupçons se tournent vers la nièce de la victime, une mineure qui ne mettra pas longtemps à donner le nom de l'escroc à qui elle avait remis le coffre. Arrêté, M. A., 19 ans, a dans un premier temps nié les faits qui lui sont reprochés, affirmant se trouver hors de la wilaya à cette date, un alibi confirmé par N. A., 25 ans. Mais l'enquête diligentée par les policiers a conclu que le mis en cause se trouvait à cette date à Mascara. Présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Mascara, M. A. a été écroué.
A. B.
Il a bénéficié d'un crédit d'un milliard de centimes de la part de la Cnac de Aïn Témouchent : Un richissime émigré se fait passer pour un chômeur
La brigade de renseignements et d'investigations (BRI) de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Aïn Témouchent vient de mettre à nu une affaire de faux et usage de faux, dont l'auteur n'est autre qu'un richissime émigré. Selon M. Naâr, chef de Sûreté de wilaya, Y. M., 45 ans, originaire de Aïn Témouchent, qui prétendait à un crédit de la Caisse nationale d'allocation chômage (Cnac) et bien d'autres avantages destinés aux chômeurs, a présenté des déclarations mensongères et de faux documents, et a pu soutirer à la banque un milliard de centimes pour un projet fictif. Le vrai/faux chômeur est propriétaire de deux somptueuses villas, de 5 locaux commerciaux qu'il loue entre 12 000 DA et 15 000 DA mensuellement ainsi que d'autres biens. Il a été arrêté pour faux et usage de faux et déclaration mensongère. Y a-t-il une complicité à un niveau déterminé entre la Cnac et la BNA, du moment que la pléthore de contrôleurs et d'inspecteurs qui exercent au niveau de la première nommée s'est avérée inefficace et qu'il aura fallu le doigté de la police pour élucider cette affaire ? L'enquête suit son cours au niveau de la Sûreté.
M. LARADJ
Le chef du laboratoire du centre universitaire exerçait avec un faux diplôme
Les services de la brigade de renseignements et d'investigations relevant de la police judiciaire de la Sûreté de la wilaya de Aïn Témouchent ont, lors d'une enquête de routine menée sur des fonctionnaires, éventé une affaire de faux diplôme utilisé par un cadre de sexe féminin, chef du laboratoire du centre universitaire de Aïn Témouchent. Un poste de titulaire qu'elle a réussi à obtenir après avoir arraché la première place, à l'issue d'un concours organisé par le centre. La mise en cause était détentrice d'un diplôme falsifié qu'elle prétendait avoir obtenu de l'Institut algérien du pétrole de Boumerdès (IAP). L'enquête menée par les policiers, qui suit toujours son cours, a révélé que N.N., 42 ans, a, lors de sa carrière, occupé (toujours avec un faux diplôme) un poste dans le secteur de l'éducation comme contractuelle depuis trois années, un autre poste dans le secteur de la formation professionnelle à El-Malah, avant d'exercer à l'Algérienne des eaux puis à la direction de la santé de la wilaya de Aïn Témouchent. Selon le chef de la Sûreté de la wilaya de Aïn Témouchent, la confiance dont jouissaient les différentes institutions ainsi que l'IAP de Boumerdès leur aura joué un mauvais tour. Les responsables de cet institut ont confirmé aux enquêteurs que N. N. n'y a jamais été inscrite. Le chef de la Sûreté a tenu à préciser que c'est grâce à la coopération du directeur du centre universitaire, Abdelmalek Bekkouche, que cette affaire a pu être élucidée. La mise en cause se trouve toujours en liberté provisoire, en attendant les résultats de l'expertise menée par les services compétents.
M. L.
SIDI BEL-ABBèS : Saisie de 2,47 quintaux de kif traité
Les éléments de la gendarmerie nationale de Sidi Bel-Abbès, agissant sur informations, ont mis la main, lundi vers 2h, sur 2,47 q de kif traité. Selon notre source, les gendarmes aussitôt alertés ont diligenté une enquête qui s'est soldée par la saisie de la marchandise prohibée au niveau d'une maison abandonnée sise entre les localités de Zeroual et Tilmouni (15 km à l'est du chef-lieu de wilaya). L'enquête est en cours pour l'identification et l'arrestation du propriétaire de la maison et l'origine de la drogue saisie.
A. BOUSMAHA
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.