Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Treize activites acquittés    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bréves de l'Ouest
Publié dans Liberté le 15 - 05 - 2013


Mascara : Arrestation d'un voleur de bijoux
Les éléments de la Sûreté de la wilaya de Mascara ont arrêté l'auteur d'un détournement de mineure, mais également du vol de bijoux et d'une importante somme d'argent. Les faits ont éclaté le 11 mai quand la victime qui rentrait d'un voyage a découvert la disparition de ses bijoux estimés à 250 millions de centimes et d'une importante somme d'argent en monnaies nationale et étrangère, cachés dans un coffre. Après le dépôt de plainte, les premiers soupçons se tournent vers la nièce de la victime, une mineure qui ne mettra pas longtemps à donner le nom de l'escroc à qui elle avait remis le coffre. Arrêté, M. A., 19 ans, a dans un premier temps nié les faits qui lui sont reprochés, affirmant se trouver hors de la wilaya à cette date, un alibi confirmé par N. A., 25 ans. Mais l'enquête diligentée par les policiers a conclu que le mis en cause se trouvait à cette date à Mascara. Présenté devant le procureur de la République près le tribunal de Mascara, M. A. a été écroué.
A. B.
Il a bénéficié d'un crédit d'un milliard de centimes de la part de la Cnac de Aïn Témouchent : Un richissime émigré se fait passer pour un chômeur
La brigade de renseignements et d'investigations (BRI) de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Aïn Témouchent vient de mettre à nu une affaire de faux et usage de faux, dont l'auteur n'est autre qu'un richissime émigré. Selon M. Naâr, chef de Sûreté de wilaya, Y. M., 45 ans, originaire de Aïn Témouchent, qui prétendait à un crédit de la Caisse nationale d'allocation chômage (Cnac) et bien d'autres avantages destinés aux chômeurs, a présenté des déclarations mensongères et de faux documents, et a pu soutirer à la banque un milliard de centimes pour un projet fictif. Le vrai/faux chômeur est propriétaire de deux somptueuses villas, de 5 locaux commerciaux qu'il loue entre 12 000 DA et 15 000 DA mensuellement ainsi que d'autres biens. Il a été arrêté pour faux et usage de faux et déclaration mensongère. Y a-t-il une complicité à un niveau déterminé entre la Cnac et la BNA, du moment que la pléthore de contrôleurs et d'inspecteurs qui exercent au niveau de la première nommée s'est avérée inefficace et qu'il aura fallu le doigté de la police pour élucider cette affaire ? L'enquête suit son cours au niveau de la Sûreté.
M. LARADJ
Le chef du laboratoire du centre universitaire exerçait avec un faux diplôme
Les services de la brigade de renseignements et d'investigations relevant de la police judiciaire de la Sûreté de la wilaya de Aïn Témouchent ont, lors d'une enquête de routine menée sur des fonctionnaires, éventé une affaire de faux diplôme utilisé par un cadre de sexe féminin, chef du laboratoire du centre universitaire de Aïn Témouchent. Un poste de titulaire qu'elle a réussi à obtenir après avoir arraché la première place, à l'issue d'un concours organisé par le centre. La mise en cause était détentrice d'un diplôme falsifié qu'elle prétendait avoir obtenu de l'Institut algérien du pétrole de Boumerdès (IAP). L'enquête menée par les policiers, qui suit toujours son cours, a révélé que N.N., 42 ans, a, lors de sa carrière, occupé (toujours avec un faux diplôme) un poste dans le secteur de l'éducation comme contractuelle depuis trois années, un autre poste dans le secteur de la formation professionnelle à El-Malah, avant d'exercer à l'Algérienne des eaux puis à la direction de la santé de la wilaya de Aïn Témouchent. Selon le chef de la Sûreté de la wilaya de Aïn Témouchent, la confiance dont jouissaient les différentes institutions ainsi que l'IAP de Boumerdès leur aura joué un mauvais tour. Les responsables de cet institut ont confirmé aux enquêteurs que N. N. n'y a jamais été inscrite. Le chef de la Sûreté a tenu à préciser que c'est grâce à la coopération du directeur du centre universitaire, Abdelmalek Bekkouche, que cette affaire a pu être élucidée. La mise en cause se trouve toujours en liberté provisoire, en attendant les résultats de l'expertise menée par les services compétents.
M. L.
SIDI BEL-ABBèS : Saisie de 2,47 quintaux de kif traité
Les éléments de la gendarmerie nationale de Sidi Bel-Abbès, agissant sur informations, ont mis la main, lundi vers 2h, sur 2,47 q de kif traité. Selon notre source, les gendarmes aussitôt alertés ont diligenté une enquête qui s'est soldée par la saisie de la marchandise prohibée au niveau d'une maison abandonnée sise entre les localités de Zeroual et Tilmouni (15 km à l'est du chef-lieu de wilaya). L'enquête est en cours pour l'identification et l'arrestation du propriétaire de la maison et l'origine de la drogue saisie.
A. BOUSMAHA
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.