Premier League : Pas de reprise début mai et réduction de salaire pour les joueurs    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE COVID 19 : Le ministre Chitour appelle les enseignants à s'impliquer    DISPONIBILITE DES PRODUITS ALIMENTAIRES : Le ministre du Commerce rassure    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    RAPATRIEMENT DES ALGERIENS BLOQUES EN TURQUIE : Plusieurs hôtels affectés à l'accueil    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 1171 cas confirmés et 105 morts    MOSTAGANEM : Des TPE livrés gratuitement aux commerçants dans deux mois    Coronavirus: le ministre de la jeunesse et des sports rassure les athlètes    185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès enregistrés    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Adrar: large élan de solidarité de la société face aux risques du Covid-19    Quelles alternatives à la crise sanitaire, économique et financière ?    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Secousse tellurique de 3,2 degrés dans la wilaya de Batna    Covid19-compte spécial de solidarité: la LFP fait don de 10 millions de dinars    Recul de l'activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars    Ligue 1-USM Alger: "les discussions avec Anthar Yahia ont bien avancé"    Covid-19: fermeture, dès vendredi, du marché quotidien de Réghaia    Des pluies, parfois orageuses, annoncées ce vendredi, au Centre du pays    Coronavirus: l'Opep+ va se réunir lundi par vidéoconférence    Le numérique au secours de la culture à l'heure du confinement sanitaire    Covid-19: un couloir vert pour les produits médicaux et les équipements de protection    FMI: des mesures à engager assurant la reprise économique après le confinement    Man United : Solskjaer fait une demandes aux épouses des joueurs    Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés et des munitions saisies durant le mois de mars    « Le peuple du 1er Novembre et du Hirak saura relever le défi »    Le Mouvement El-Bina dénonce l'attaque féroce" d'une chaîne de télévision publique française contre l'Algérie    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Vers une plus forte chute de la demande    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    Tunisie : Un terroriste de Daech arrêté    Condoléances    La suspension prolongée jusqu'au 19 avril    Sahara Occidental occupé : 139 000 tonnes de poissons exportés illégalement par le Maroc    Le syndicat et les travailleurs restent mobilisés    L'hommage de Larab Mohand Ouramdane aux arbitres    Un Chinois dans la tête d'un Algérien    Action de solidarité avec les confinés du Coronavirus : 10 000 ouvrages distribués    FAF - Réunion du BF: Réaction d'un fonds de solidarité    Le peuple cubain n'est-il pas ce merveilleux exemple qui indique la voie à suivre? La volonté de survie dans la dignité tout en marquant sa solidarité à l'international par élan humaniste    Le temps à l'émergence des start-up ?    Rafael Gómez, le dernier survivant de ces Espagnols qui ont libéré Paris    Vous ne détruirez pas notre maison pour construire la vôtre !    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Oranais débattent d'un avenir débarrassé du pouvoir
Place du 1er-novembre
Publié dans Liberté le 16 - 04 - 2019

Depuis quelques semaines, des militants de la démocratie et citoyens de tous bords ont pris possession de la place du 1er-novembre et d'autres lieux qu'ils ont transformés en un espace d'échange et de débats sur les développements de la situation politique algérienne. Des représentants de l'ensemble des couches de la société prennent part à ces forums où chacun peut exprimer ses espoirs ou ses inquiétudes. "Nous nous voyons tous les jours à 18h et j'ai pu me rendre compte du degré élevé de conscience et de lucidité des jeunes", a reconnu un vieux routier de la politique.
Dimanche dernier, à l'heure dite, quelques dizaines de personnes étaient déjà réunies autour d'une enceinte amplifiée autonome et un citoyen avait déjà le micro en main pour exposer l'objectif assigné à cette rencontre, à savoir débattre des meilleurs moyens, toujours pacifiques, de remporter la guerre sur un pouvoir déterminé à perdurer. "Ils sont au pouvoir depuis plus de 50 ans, ils se sont toujours arrangés pour le garder par la fraude, la violence… Mais aujourd'hui, le peuple s'est réveillé et a engagé une lutte libératrice qu'il faut absolument mener jusqu'au bout. Le hirak est une occasion unique de nous affranchir de ce pouvoir inique, il ne faut pas baisser les bras", a appelé un jeune homme en avertissant contre les combines des valets du pouvoir. "Ils tentent de nous diviser en utilisant la question du féminisme par exemple et ils travaillent à instiller la peur au sein de la population en évoquant les risques d'une crise sociale, la menace de la faim… Il ne faut surtout pas se laisser faire, si on cède aujourd'hui, c'en est fini de la nouvelle république !", a-t-il conclu.
Un avocat a ensuite pris la parole pour dénoncer l'entêtement du pouvoir à imposer la fausse transition conduite par Abdelkader Bensalah et son refus d'entendre les plus de 22 millions d'Algériens qui ne veulent pas de lui. "Vendredi, toutes les wilayas ont crié au pouvoir de dégager et des ministres ont été chassés des wilayas du Sud. Mais ses représentants continuent de faire la sourde oreille. Que faut-il faire pour qu'ils comprennent que le peuple les abhorre ?", s'est-il demandé en avertissant contre les conséquences possibles qui peuvent découler d'une telle provocation.
Si l'ensemble des interventions qui ont suivi sont allées dans le sens de la dénonciation de l'attitude insultante du pouvoir envers le peuple et la nécessité de continuer de faire pression dans la rue, l'idée de l'élection de représentants du mouvement populaire a été avancée par un trentenaire. "On peut imaginer des élections qui commenceraient par le quartier, la commune et ensuite la wilaya. Les hommes et les femmes les plus compétents et les plus intègres émergeront et pourront assurer la transition vers la 2e république", a-t-il ébauché. Les Oranais ne se contentent plus de la marche du vendredi ou des manifestations irrégulières des autres jours de la semaine pour exiger le changement du système. Désormais, ils débattent et échangent pour se donner leur propre feuille de route pour une Algérie libérée de ses fossoyeurs.
S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.