Habitat : Un nouveau programme d'un million de logements pour la période 2020-2024    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    PROCESSUS DE PAIX EN LIBYE : L'Algérie s'emploie à convaincre les belligérants    OUVERTURE DE REPRESENTATIONS CONSULAIRES A LAAYOUNE : L'Algérie recadre sévèrement la Guinée et le Gabon    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    TIGDITT (MOSTAGANEM) : Les parents d'élèves demandent la réhabilitation de l'école ‘'Benkhedda''    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Drame routier à El-Oued: les ministres de l'Intérieur et de la Santé au chevet des blessés    Le Real fixe une condition pour le départ de James Rodriguez    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Une mosquée, et le tour est joué !    Les producteurs de pomme de terre ferment la RN5 et l'autoroute    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    15 militants devant le juge ce matin    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Tebboune revoit le protocole officiel    Sahel-Algérie : le brasier méridional    Non, le Hirak n'a pas échoué !    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    Maya    À tout jamais…    Le PAD appelle à une adhésion massive    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Le saviez-vous… ?    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    L'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal-classés à Magra    Sept Algériens visent les minimas des JO-2020 et des championnats d'Afrique    Protection civile : Le nombre d'interventions en «léger» recul    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    Biens waqfs mis au profit de la science    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    Santé, agriculture et tourisme: Des investisseurs étrangers intéressés par le marché algérien    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bouleversement technologique, un facteur amplificateur
Un rapport du PNUD analyse les manifestations dans le monde
Publié dans Liberté le 11 - 12 - 2019

Selon le rapport de Pnud, les inégalités liées aux nouvelles technologies, faute d'être maîtrisées, pourraient déclencher "une nouvelle grande divergence dans la société, sans pareille depuis la Révolution industrielle".
Les soulèvements populaires qui ébranlent plusieurs régions dans le monde reflètent, selon l'ONU, "des dysfonctionnements continus d'un grand nombre de sociétés", en proie à un nouveau genre d'inégalités liées notamment aux bouleversements technologiques et climatiques, explique le rapport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) publié lundi soir sur son site.
Amplifiées par la mauvaise gestion politique et économique, "ces inégalités sont aujourd'hui le dénominateur commun aux manifestations qui se poursuivent dans plusieurs pays et ce malgré des progrès sans précédent dans la lutte contre la pauvreté, la faim et la maladie", lit-on dans ce rapport.
Selon les rédacteurs de ce document pour l'édition 2019, "une nouvelle génération d'inégalités voit le jour, autour de l'éducation, mais aussi autour de la transformation technologique et des changements climatiques, deux grands bouleversements qui, faute d'être maîtrisés, pourraient déclencher "une nouvelle grande divergence dans la société, sans pareille depuis la Révolution industrielle".
Différents détonateurs, ajoute le document du Pnud, poussent les populations à descendre dans la rue : "le coût d'un billet de train, le prix de l'essence, les revendications politiques d'indépendance. Ces manifestations sont une nouvelle expression des inégalités", a déclaré Achim Steiner, administrateur du Pnud.
Si dans le passé, les inégalités concernaient essentiellement les besoins fondamentaux, les revenus, l'accès à l'éducation et à la santé, aujourd'hui, poursuit le rapport, "nous assistons à une nouvelle génération d'inégalités qui sont liées à deux bouleversement sismiques : l'avènement des nouvelles technologies, la quatrième révolution industrielle, l'économie numérique et… le changement climatique", a précisé l'administrateur du Pnud.
Ce dernier souligne en outre la nécessité de s'intéresser à la répartition inégale des richesses et du pouvoir, "aux normes profondément enracinées, tant sociales que politiques, qui poussent aujourd'hui les populations à descendre dans la rue, aux déclencheurs des manifestations futures si rien ne change". Le rapport cite l'exemple des divergences liées à l'accès aux nouvelles technologies.
"Dans les pays à développement humain très élevé, les abonnements à l'Internet haut débit fixe progressent 15 fois plus vite que dans les pays à développement humain faible. La proportion d'adultes ayant fait des études supérieures, augmente plus de six fois plus vite". Selon l'étude sur laquelle s'appuient les experts de l'ONU, "les études universitaires ou le haut débit, autrefois considérés comme un luxe, sont de plus en plus importants pour réussir.
Ceux qui n'ont qu'un niveau de vie de base voient disparaître les barreaux de l'échelle qui mène à leur avenir", a affirmé le directeur de l'équipe du RDH, Pedro Conceição. Le Pnud a appelé à faire de l'économie numérique "une force de convergence, non pas de divergences, du développement humain" et met en avant une série de recommandations allant des politiques de protection sociale qui garantiraient une juste rémunération, du "crowdworking" à l'investissement dans l'apprentissage.

Karim Benamar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.