Report du procès en appel au 31 janvier    Les messages de Chanegriha    Le dossier de Ali Ghediri pas encore examiné par la chambre d'accusation    Policiers révoqués durant la Décennie Noire : «Nous réclamons notre réintégration»    Les licenciés en droit réclament l'ouverture du concours au CAPA    Relaxe pour sept activistes du Hirak    Dépôt en ligne des certificats d'arrêt de travail    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    Le prix du pétrole continuera d'augmenter en 2021    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Défaite de l'Algérie face à l'Islande    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Arrestation de 2 personnes en possession de 263 700 euros en faux billets à Amizour    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    Que se passe-t-il si vous mangez 4 amandes par jour ?    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Formation professionnelle: Les ingénieurs-enseignants paralysent les instituts spécialisés    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Situation politique et questions régionales au menu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le bouleversement technologique, un facteur amplificateur
Un rapport du PNUD analyse les manifestations dans le monde
Publié dans Liberté le 11 - 12 - 2019

Selon le rapport de Pnud, les inégalités liées aux nouvelles technologies, faute d'être maîtrisées, pourraient déclencher "une nouvelle grande divergence dans la société, sans pareille depuis la Révolution industrielle".
Les soulèvements populaires qui ébranlent plusieurs régions dans le monde reflètent, selon l'ONU, "des dysfonctionnements continus d'un grand nombre de sociétés", en proie à un nouveau genre d'inégalités liées notamment aux bouleversements technologiques et climatiques, explique le rapport du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) publié lundi soir sur son site.
Amplifiées par la mauvaise gestion politique et économique, "ces inégalités sont aujourd'hui le dénominateur commun aux manifestations qui se poursuivent dans plusieurs pays et ce malgré des progrès sans précédent dans la lutte contre la pauvreté, la faim et la maladie", lit-on dans ce rapport.
Selon les rédacteurs de ce document pour l'édition 2019, "une nouvelle génération d'inégalités voit le jour, autour de l'éducation, mais aussi autour de la transformation technologique et des changements climatiques, deux grands bouleversements qui, faute d'être maîtrisés, pourraient déclencher "une nouvelle grande divergence dans la société, sans pareille depuis la Révolution industrielle".
Différents détonateurs, ajoute le document du Pnud, poussent les populations à descendre dans la rue : "le coût d'un billet de train, le prix de l'essence, les revendications politiques d'indépendance. Ces manifestations sont une nouvelle expression des inégalités", a déclaré Achim Steiner, administrateur du Pnud.
Si dans le passé, les inégalités concernaient essentiellement les besoins fondamentaux, les revenus, l'accès à l'éducation et à la santé, aujourd'hui, poursuit le rapport, "nous assistons à une nouvelle génération d'inégalités qui sont liées à deux bouleversement sismiques : l'avènement des nouvelles technologies, la quatrième révolution industrielle, l'économie numérique et… le changement climatique", a précisé l'administrateur du Pnud.
Ce dernier souligne en outre la nécessité de s'intéresser à la répartition inégale des richesses et du pouvoir, "aux normes profondément enracinées, tant sociales que politiques, qui poussent aujourd'hui les populations à descendre dans la rue, aux déclencheurs des manifestations futures si rien ne change". Le rapport cite l'exemple des divergences liées à l'accès aux nouvelles technologies.
"Dans les pays à développement humain très élevé, les abonnements à l'Internet haut débit fixe progressent 15 fois plus vite que dans les pays à développement humain faible. La proportion d'adultes ayant fait des études supérieures, augmente plus de six fois plus vite". Selon l'étude sur laquelle s'appuient les experts de l'ONU, "les études universitaires ou le haut débit, autrefois considérés comme un luxe, sont de plus en plus importants pour réussir.
Ceux qui n'ont qu'un niveau de vie de base voient disparaître les barreaux de l'échelle qui mène à leur avenir", a affirmé le directeur de l'équipe du RDH, Pedro Conceição. Le Pnud a appelé à faire de l'économie numérique "une force de convergence, non pas de divergences, du développement humain" et met en avant une série de recommandations allant des politiques de protection sociale qui garantiraient une juste rémunération, du "crowdworking" à l'investissement dans l'apprentissage.

Karim Benamar


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.