L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    Trafic de drogue: ce n'est pas en pointant une Kalashnikov devant ces jeunes……..    APN: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Quand le bricolage fait des siennes    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Le directeur sous contrôle judiciaire    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les souscripteurs s'approprient les lieux
Retard dans la livraison des logements AADL 2 de Constantine
Publié dans Liberté le 08 - 08 - 2020

N'en pouvant plus d'attendre ni se fier aux promesses de la direction de l'AADL, ils ont occupé leurs logements avant de monter sur le toit d'un des immeubles du site et menacent de se suicider.
Plus d'une centaine de souscripteurs au programme AADL 2 de la formule location-vente ont observé hier dans la matinée un rassemblement houleux au niveau du projet des 6000 logements situé à Ratba (commune de Didouche-Mourad à Constantine). N'en pouvant plus d'attendre, et encore moins se fier aux promesses de la direction de l'AADL sur une proche remise des clés de leurs logements, les souscripteurs à ce programme qui remonte à 2013 ont investi les logements finis avant de monter sur le toit d'un des immeubles du site, et ont menacé de se suicider. Ils ont scandé des slogans tels que "Watani watani, ayna sakani" et "Barakat barakat men elwo'oud el-kadiba".
En effet, les protestataires dénoncent "le non-respect des délais de livraison de leurs logements ainsi le retard flagrant et inexpliqué enregistré dans les travaux de voirie et réseaux divers (VRD) et autres aménagements extérieurs". Ils soutiennent également que "la remise de ces logements était prévue pour la fin de 2018, puis pour septembre 2019, et enfin pour le mois de juillet écoulé, mais rien n'a été fait à ce jour". Moncef Matmet, un des souscripteurs protestataires, lance : "Plus de 4000 logements sont déjà finis et il ne reste que la finition des travaux de VRD qui ont été lancés en 2018.
Il était prévu que la remise des clés se fasse en 2019, voilà que nous sommes à la mi-2020 et nous n'avons toujours pas bénéficié de nos logements", accusant les entrepreneurs de manque de transparence s'agissant des motifs invoqués pour expliquer le retard dans l'attribution des logements. "Aucune explication logique ne nous a été fournie par les promoteurs en charge de ces travaux, c'est toujours les conditions climatiques qui les empêchent de travailler. Les travaux de VRD sont toujours à l'arrêt.
À ce rythme, nous risquons d'attendre encore longtemps. C'est inadmissible. Nous voulons nos logements, nous n'avons plus d'argent pour payer les loyers", lancent-ils. Les souscripteurs affirment avoir rencontré à plusieurs reprises le secrétaire général de wilaya qui leur a promis de faire accélérer les travaux, mais selon eux "rien n'a été fait à ce jour et les travaux demeurent toujours à l'arrêt''.
Pourtant, ajoutent-ils, "le ministre de l'Habitat nous a promis lors de sa dernière visite à Constantine de livrer une première tranche au début de septembre 2019, mais nous constatons à chaque fois que nous visitons le site que le chantier est en souffrance en raison de l'absence des aménagements extérieurs. Les fameux travaux de VRD qui n'en finissent pas et d'autres problèmes techniques qui handicapent la finalisation des logements privent les souscripteurs de leurs biens''.
Notons que c'est le énième mouvement de protestation observé par ces mêmes souscripteurs pour dénoncer ces dysfonctionnements. Les protestataires dénoncent notamment les promesses non tenues avancées par le wali concernant la livraison de leurs logements en l'accusant de manque de sérieux.
"Nous n'avons confiance en aucun responsable, même pas le wali, nous ne voulons plus négocier, nous voulons nos logements'', affirment-ils. Une rencontre qui réunira les souscripteurs en question avec le wali de Constantine et le directeur régional de l'agence est prévue au cours de cette semaine.

Inès Boukhalfa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.