Barça : Koeman prend la défense de Messi    Saïd Chengriha lors de sa visite hier à Béchar : «Nous mettrons en échec tous les desseins hostiles»    Après 20 mois de détention, le sort de Ali Ghediri toujours pas connu    Prolongation de mandat    Enquête    Relaxe pour sept activistes du Hirak    Le projet discuté au conseil national fin janvier    Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    Le prix du pétrole continuera d'augmenter en 2021    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Affaire GB Pharma : Le procès en appel reporté    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Défaite de l'Algérie face à l'Islande    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Arrestation de 2 personnes en possession de 263 700 euros en faux billets à Amizour    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Formation professionnelle: Les ingénieurs-enseignants paralysent les instituts spécialisés    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Obama s'attaque violemment à Trump
Il l'accuse d'avoir "complètement foiré" dans sa gestion de la pandémie
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2020

L'ancien président américain Barack Obama a accusé samedi soir son successeur Donald Trump d'avoir "complètement foiré" dans sa gestion du Covid-19, dans un meeting de soutien au candidat démocrate Joe Biden à Miami, en Floride. "Huit mois après le début de cette pandémie, les nouveaux cas battent encore des records", a-t-il lancé.
"Cette pandémie aurait été difficile à gérer pour n'importe quel président", "mais l'idée que cette Maison-Blanche ait fait autre chose, que complètement foirer est absurde", a-t-il ajouté à dix jours de l'élection présidentielle du 3 novembre.
Devant des Floridiens venus en voiture pour ce meeting en format "drive-in", qui ont rythmé son discours de coups de klaxon, le premier président noir des Etats-Unis a reproché au milliardaire républicain de n'avoir toujours pas de plan pour combattre le coronavirus.
"Donald Trump ne va pas soudainement nous protéger. Il n'est même pas capable de prendre les précautions les plus élémentaires pour se protéger lui-même", a-t-il ironisé, trois semaines après l'hospitalisation du président-candidat qui avait contracté le Covid-19.
"Il ne reconnaît même pas qu'il y a un problème", a ajouté Barack Obama, en réponse à l'ex-magnat de l'immobilier qui a de nouveau prédit samedi, lors d'un meeting en Caroline du Nord, qu'on n'entendrait plus parler de la pandémie au lendemain de l'élection.
C'est le deuxième meeting en quelques jours pour l'ancien président démocrate, dont Joe Biden était le vice-président. Il a appelé à la mobilisation de son camp en Floride, un Etat-clé qui avait voté pour lui en 2008 et 2012 mais que Donald Trump a remporté en 2016. "Tu m'as élu à deux reprises, Floride. Maintenant je te demande d'élire Joe", a-t-il martelé.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.