L'ancien ministre des Relations avec le Parlement Tahar Khaoua placé en détention provisoire    Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    De l'électricité algérienne pour la Libye    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues
Des centaines d'éléments ont fermé le siège de leur direction à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 06 - 05 - 2021

Des centaines d'éléments de la Protection civile venus de toutes les unités de la wilaya de Tizi Ouzou ont fermé, hier, le siège de leur direction (DPC), située sur la route de Bouhinoune, à la sortie nord de la ville.
Les soldats du feu qui ont manifesté, dans un premier temps, à l'extérieur de cette structure, ont finalement décidé d'accéder à l'intérieur et d'occuper la cour de l'édifice pour exiger l'annulation des sanctions prononcées à l'encontre des 230 pompiers radiés par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales au lendemain de la marche organisée à Alger, ainsi que la prise en charge de leurs revendications socioprofessionnelles.
Pour faire face à une éventuelle marche inopinée, la police a, de son côté, déployé un important dispositif de forces antiémeutes dont les camions ont été stationnés un peu plus loin du lieu du rassemblement, afin d'éviter toute tension entre policiers et pompiers.Approchés pour en savoir plus sur leur action, des éléments de la Protection civile n'ont pas souhaité s'exprimer, sans doute par peur de sanctions.
"Nous n'avons pas de déclaration à faire à la presse", lance un pompier avant d'aller rejoindre ses collègues pompiers rassemblés l'intérieur de la DPC.Néanmoins, un pompier ayant requis l'anonymat a expliqué que les éléments sanctionnés ont été identifiés grâce aux photos et aux vidéos diffusées sur les réseaux sociaux d'où, a-t-il ajouté, la décision d'éloigner les journalistes du lieu du rassemblement et d'éviter aussi toute infiltration de personnes étrangères à ce corps lors de cette manifestation.
Selon la même source, à Tizi Ouzou, ils sont six pompiers sanctionnés, ce qui a provoqué la colère de leurs collègues, qui ont donc décidé de durcir le ton en occupant le siège de la DPC pour une durée illimitée. "À ce rythme, nous irons vers une action plus radicale, à savoir une démission collective des pompiers", lâche le même pompier.

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.