Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Le départ de Messi ne passe toujours pas pour Tebas    Le raj en danger de dissolution    Le procès de Tayeb Louh reporté au 10 octobre    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Commission ministérielle de la Fatwa: Les salles d'ablution maintenues fermées    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Belmadi en mode mondial    Appel à la participation au dialogue inclusif    La recette du Président    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le ministre de l'Agriculture évoque "un phénomène criminel"
PRÈS DE 8 500 HECTARES DE FORÊT DEVASTES PAR LES INCENDIES
Publié dans Liberté le 15 - 07 - 2021

Les incendies ont dévasté depuis le début de juillet en cours près de 8 500 hectares de forêt, dont une majorité dans la wilaya de Khenchela, a indiqué, hier, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani.
Il s'agit de plus du triple de la surface forestière ravagée par les flammes l'année dernière à la même période (2 600 hectares), a relevé
M. Hemdani qui s'exprimant sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne.
"C'est inédit dans l'histoire de notre pays et c'est la première fois qu'on assiste à un phénomène aussi criminel, alors que nous sommes qu'au début de la campagne", a-t-il déploré. Ces incendies sont, dans la plupart des cas, d'origine "criminelle", a souligné le ministre citant, dans ce sens, le rapport établi par l'Agence spatiale algérienne (Asal) et qui indique que les feux de forêt étaient partis, "tous sans exception", des bordures des forêts. "Il est inadmissible que les forêts des Aurès, ô combien symboliques, soient brûlées de cette façon criminelle à la veille de la fête de l'indépendance", a-t-il déclaré.
S'agissant des indemnisations, M. Hemdani a assuré que les sinistrés des incendies de forêt seront pris en charge à travers leurs compagnies d'assurances ou directement par le fonds du secteur. Selon lui, le pré-bilan des dégâts fait état de près de 8 000 arbres fruitiers.
"Quel que soit le bilan qui sera arrêté à l'issue des constats et de l'évaluation des dégâts, ça sera pris en charge sur le fonds pour permettre la relance de l'activité agricole", a-t-il indiqué.
Par ailleurs, le ministre a annoncé une nouvelle politique de soutien agricole qui permettra d'aider les agriculteurs selon des critères de performance prédéfinies. Il s'agit de codifier l'intervention publique à travers des mécanismes de soutien et d'accompagnement particuliers pour chaque filière.
"Pourquoi voulez-vous qu'on soutienne tout, partout et de la même façon. Pourquoi voulez-vous qu'on soutienne qui fait l'effort et qui suit l'itinéraire technique et qui est dans une zone de pré-direction d'une filière donnée, au même titre que celui qui devrait faire du rustique alors qu'il fait autre chose. Ce n'est pas rationnel", a-t-il soutenu.
Pour le blé tendre importé, le ministre a souligné que le nouveau programme de subvention ciblé, en cours de réflexion, prévoit de limiter le soutien de l'Etat à la production de pain et non pas aux activités de transformation.
"Nous avons besoin de 4 millions de tonnes de blé tendre pour satisfaire nos besoins en matière de pain subventionné.
Pourquoi alors importer 6,5 millions de tonnes", s'est-il interrogé. Concernant la filière lait, le ministre a fait savoir que de nouvelles mesures seront annoncées prochainement dans l'objectif d'encourager la production de lait cru et de et de son intégration dans la production du lait de sachet subventionné.

APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.