Elections locales: Le MSP s'en prend à l'ANIE    Croissance factice    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Feux d'artifice, pétards et leur danger    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Fortunes diverses pour les Algériens    Une loi pour protéger les institutions    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    La renaissance    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    Livraison de la totalité des infrastructures rénovées en décembre    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Des listes passées à la moulinette    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Les Sétifiens décidés à revenir avec un bon score    Infantino en tournée en Amérique latine    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    L'échauffement, à bout de souffle    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Inondations et villes bloquées
D'IMPORTANTES PRECIPITATIONS À TRAVERS LE PAYS
Publié dans Liberté le 22 - 09 - 2021

Les unités de la Protection civile ont dû intervenir à de nombreuses reprises à la suite des fortes pluies survenues dans plusieurs wilayas du pays.
Les importantes précipitations d'hier ont provoqué des bouchons dans certains endroits à Alger et dans plusieurs villes du pays, occasionnant certains dégâts, mais sans gravité. Au niveau national, ce sont surtout les wilayas du Centre et du Centre-Ouest qui ont été touchées.
"Au cours de cette matinée, les unités de la Protection civile ont effectué plusieurs interventions à la suite des fortes pluies survenues dans plusieurs wilayas, notamment celles du centre-ouest, du centre et de l'est du pays, enregistrant la chute de certains arbres et quelques glissements de terrain, sans faire de victimes", a indiqué la Protection civile dans un communiqué rendu public hier.
Dans la wilaya de Médéa, la RN19 reliant les communes d'Aziz et d'Oum Djalil "a été fermée à la circulation en raison du niveau d'eau élevé de la vallée de Bekmouri, et les agents de la Protection civile ont sorti deux voitures qui étaient coincées près de la vallée, sans faire de victimes", a souligné la Protection civile avant d'ajouter : "Des agents de la Protection civile ont mené des opérations de captage des fuites d'eau de certains logements, bâtiments et équipements, à travers les communes de Chellalat El-Adhaoura, d'El-Omaria, de Medjbar, de Benchicao, d'Ouamri, de Souagui, de Beni Slimane et de Ksar El-Boukhari."
Dans les communes de Beni Slimane et de Medjbar, les agents de la Protection civile ont procédé au pompage des eaux de pluie dans certains bâtiments publics (centres de formation et écoles) et des maisons, mais aucune perte n'a été déplorée. À Tizi Ouzou, les agents de la Protection civile ont procédé au pompage des eaux de pluie qui se sont accumulées au quartier Hammoutène, au centre-ville de Tizi, et dans la cour de l'hôpital d'Azazga.
En outre, la RN12, qui relie Boukhalfa à Makouda, est devenue quasiment impraticable en raison de l'accumulation des eaux de pluie. La RN30, reliant Takhoukht aux Ouacifs, a, elle aussi, été difficilement carrossable pour cause de glissement de terrain.
Idem pour la RN15, qui relie Aïn El-Hammam à Larbâa Nath Irathen, a été coupée en raison d'un glissement de terrain. À Boumerdès, des vidéos partagées sur le site Infos Trafic montrent plusieurs axes routiers (Boudouaou, Larbatache, Tidjelabine, etc.) complètement submergés, rendant la circulation automobile des plus difficiles.
Dans la wilaya de Chlef, les agents de la Protection civile ont procédé au pompage des eaux de pluie dans plusieurs quartiers de Beni Haoua et de Ténès.
À Alger, plusieurs bouchons se sont formés dans la matinée d'hier sur plusieurs axes routiers et autoroutiers (Mahelma, Zéralda, Bab Ezzouar, Dar El-Beïda, Reghaïa...). Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent l'aéroport international d'Alger complètement submergé par les eaux. "À Alger, le niveau de l'eau a dépassé les 2 à 3 cm à certains endroits, et c'est normal.
Ce qui a créé des embouteillages sur certains axes routiers. Mais fort heureusement pas de victimes ni dégâts", a indiqué le lieutenant Khaled Ben Khalefellah, chargé de l'information à la Direction de la Protection civile de la wilaya d'Alger.

A. CHIH


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.