La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM: médaille d'or pour le nageur Syoud    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    Makri avance sa proposition    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Les clés de l'indépendance    Les déchets ménagers inquiètent    Le sens et les messages d'un défilé    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des parlementaires dénoncent l'ingérence de l'administration
AJOURNEMENT DE L'INSTALLATION DU PRESIDENT DE L'APC DE RAHOUIA (TIARET)
Publié dans Liberté le 19 - 12 - 2021

Alors que le maire de Rahouia, à Tiaret, devait être officiellement installé dans la matinée d'hier, l'opération a été finalement repoussée pour des raisons "confuses", suite à l'ingérence de Mme la cheffe de daïra qui s'est opposée à la validation du candidat élu par l'Assemblée populaire communale.
C'est ce qu'ont dénoncé les parlementaires Ahmed Beldjillali et Slimane Zerkani, lors d'un point de presse animé dans l'après-midi. "Indignés" par ce comportement jugé "anti-démocratique", interprété comme une "violation caractérisée" de la loi, ces parlementaires interpellent les plus hautes autorités de l'Etat, voire le président de la République, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, le ministre de l'Intérieur et le président de la Haute Instance indépendante de surveillance des élections, pour intervenir en "urgence" et rétablir le candidat élu dans ses droits.
L'élu en question, Benahmed Benaouda, est entré en compétition sous la houlette du MSP, parti qui s'est adjugé 9 sièges sur les 19 que compte l'APC de Rahouia, avant son élection, par l'assemblée à la tête de cette commune. Mais, contre toute attente, les choses ont pris une autre tournure lors de la cérémonie d'installation qui a failli, selon les conférenciers, tourner au vinaigre n'eût été la sagesse qui a fini par primer.
Dans la foulée, les parlementaires ont évoqué les manigances et les jeux de coulisses qui ont émaillé les dernières élections. "Mais, soutiennent-ils, ce qui est arrivé ce matin (samedi, ndlr) dépasse l'entendement quand on sait que la cheffe de daïra a délibérément piétiné les lois de la République en s'opposant, sous des prétextes qui ne tiennent pas la route, à l'installation d'un élu désigné par ses pairs".
Les parlementaires n'ont pas épargné le responsable local de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) ainsi que d'autres responsables locaux qui ont, par certains égards, influé sur les élections. En outre, ils n'excluent pas de révéler, au moment opportun, l'identité de ceux qui ont cautionné ces dépassements.

SALEM REMANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.