Ouverture du 15ème Salon Equip Auto Algeria à Alger    Algérie-Unesco: volonté de renforcer la coopération dans le domaine éducatif    Décès de Djamel Larouk, directeur de l'ESBAA    Appel à la levée de l'embargo sioniste sur Ghaza: le Hamas salue un rapport de l'ONU    Les prisonniers de Gdeim Izik déposent une plainte contre le Maroc pour détention arbitraire    JM-Oran-2022: tableau des médailles    JM: programme des finales prévues dimanche    Ressources hydriques souterraines: un important programme projeté à Bechar    Migrants tués par la police marocaine: la CADHP déplore le recours excessif à la force    Recouvrement de l'Indépendance nationale: un spectacle grandiose    Real - Modric : "Mbappé doit maintenant vivre avec cette décision"    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    JM/Boxe: "Je mérite la médaille d'or" (Houmri)    Message de l'ancien Président Liamine Zeroual à l'occasion de la Fête de l'indépendance    Algérie-Egypte: Donner un nouveau souffle à la coopération économique    Hydrocarbures: «Occidental Petroleum Corporation» veut faire plus en Algérie    Equipe nationale U18: L'urgence d'un système de développement    Espagne : Le Parlement veut rétablir les relations avec l'Algérie    Un réseau de quatre individus arrêté: Plus de 25.600 comprimés psychotropes saisis    Une nouvelle stature    Tipasa: Un trafic international de cartes de paiement électronique démantelé    Libye: La désignation d'un représentant de l'ONU divise    Téléphonie mobile: L'Algérie rachète les actions de Veon dans Djezzy    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    Driss Messaoud sauve la face    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    Trois projets de loi adoptés    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    9 manifestants tués à Khartoum    L'été en pente douce    La grande vadrouille    La rentrée scolaire se prépare en été    L'Algérie dansera tout l'été    Fin de parcours du touriste judiciaire    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Un pays à la recherche de son destin    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Raqes.net, première plateforme dédiée à la danse
Créée par Groupe de travail sur la politique culturelle en Algérie
Publié dans Liberté le 23 - 02 - 2022

Dans la continuité des initiatives menées par le Gtpca, notamment la création, en 2018, de la Cartographie des infrastructures et établissements culturels, le nouveau projet Raqes.net, lancé le 20 février dernier, vise à répertorier écoles de danse, danseurs et chorégraphes, et créer une passerelle entre ces derniers et les autres professionnels du secteur culturel.
Le Groupe de travail sur la politique culturelle en Algérie a lancé, le 20 février, une plateforme dédiée à la danse et la chorégraphie. Promotion, visibilité et même coaching et accompagnements des membres adhérents, "Raqes.net", puisque c'est le nom qui lui a été donné, est la première plateforme du genre en Algérie à répertorier agences, écoles de danse, appels à participation et même les résidences artistiques sur le continent africain et au Moyen-Orient.
À propos de sa création, Aziz Hamdi, membre du Gtpca, explique que ce travail reste dans la continuité des initiatives menées par le Gtpca, notamment la création, en 2018, de la cartographie des infrastructures et établissements cultures, publics et privés.
"L'idée était de commencer à numériser le secteur et créer des plateformes, répertorier tous ces espaces. Pour ce qui est de la danse, j'ai d'abord été contacté par le réseau de chorégraphes africains 'Cercle', à l'occasion de la Journée internationale de la danse en avril 2021. Je ne suis ni chorégraphe ni danseur, mais j'ai quand même pris part à une rencontre qu'ils avaient organisée en ligne."
Et d'ajouter : "J'ai réalisé à ce moment l'envergure de tout ce qui se faisait en Afrique. Les plateformes y sont très répandues, notamment au Bénin et au Gabon. Mieux que ça, ils ont des agences de danse qui ont leurs propres danseurs et chorégraphes. J'ai parlé au groupe (Gtpca, ndlr) de mon idée de créer la même chose en Algérie."
Une autre expérience, celle de l'agence de casting et de distribution artistique Wojooh, a inspiré la création de "Raqes", d'autant plus, avance Hamdi, que "notre pays compte beaucoup de danseurs et chorégraphes de talent qui ne trouvent cependant pas d'opportunité pour se produire".
L'une des missions de "Raqes" sera de valoriser cette discipline artistique et ses acteurs, qui n'ont que de rares occasions de se produire et d'étaler l'étendue de leurs compétences.
Les réunir sur la même plateforme, créer des passerelles entre eux et les artistes d'autres pays, voire d'autres régions, être en quelque sorte le chaînon manquant entre ce qui se fait au niveau national, continental et régional d'un côté, et ces artistes, de l'autre.
À ce propos, notre interlocuteur relève les difficultés rencontrées par les professionnels du secteur à caster des danseurs. Il donne pour exemple le prochain long-métrage Houria, qui raconte l'histoire d'une jeune danseuse algéroise.
"La réalisatrice de l'œuvre, Mounia Meddour avait du mal à trouver des danseurs et danseuses pour son film, mais ne savait pas à qui s'adresser. "Raqes" donne l'opportunité à quelqu'un qui cherche un danseur pour une pub, film ou clip de trouver les profils qu'il veut. Il n'a qu'à écrire à la plateforme qui l'orientera par la suite."

Yasmine AZZOUZ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.