Tebboune présente ses condoléances    Le patron du groupe Ennahar Anis Rahmani condamné à 10 ans de prison ferme    Déclaration de politique générale du Gouvernement: renforcer les capacités du système national de défense    Engagement à appliquer les directives du Président afin de mettre les collectivités locales au service du citoyen    Arkab participe à Vienne à la 66éme Conférence générale de l'AIEA    Sahara occidental : le Front Polisario salue la position "de principe et historique" du Mozambique    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine pour devenir le 194ème Etat membre de l'ONU    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Real : Valverde a dit non au PSG    Pour Dani Alves, Ronaldo ne peut pas atteindre Messi    Lancement du 6e Recensement général de la population et de l'habitat    L'Algérie apporte son soutien    Lamamra s'entretient avec son homologue chinois    Pluies orageuses et chutes de grêle sur plusieurs wilayas à partir de ce dimanche    Rencontre gouvernement-walis: la mission des collectivités locales pour redynamiser l'investissement au centre des travaux du 2e atelier    Algérie-Mauritanie: Signature d'un protocole dans le domaine de la pêche et de l'économie maritime    Gouvernement-walis: Les nouvelles instructions de Tebboune    Equipe nationale: Des Verts à deux visages    Lettre dans un ballon !    Ligue 2 amateur: C'est reparti pour un long exercice    Un mois et demi après la visite de Macron: La Première ministre française attendue les 8 et 9 octobre à Alger    Les mirages du sucre et du lait    Affiner les indicateurs sociaux et économiques: Le recensement général débute aujourd'hui    Naufrage au large de la Syrie : le bilan grimpe à 90 morts    Contradictions ?    À l'épreuve du terrain    La tuile pour Maignan    Inculquer aux jeunes les valeurs de l'olympisme    Boudina termine 7e    Cuba élu à la présidence du Groupe des 77 et de la Chine en 2023    L'Algérie à pas sûrs...    Cette Dame force l'admiration    Ce que dira Benabderrahmane à l'APN    Quatre dealers arrêtés    21 cadres municipaux sous enquête    Le juteux marché des enseignants    219 Commissions rogatoires émises    La moudjahida Zineb El Mili n'est plus    Les massacres du 17 octobre 1961 en débat    Tentation et faux-semblant    Ain Defla: la pièce théâtrale "Hna ou Lhih" au festival de Mostaganem    CNAL: le projet de loi sur le statut de l'artiste "prêt en 2023"    Tizi-Ouzou/Elections communales: l'amélioration du cadre de vie, une priorité pour "Tasqamut N'Ussirem"    Saisie de quantités importantes de cigarettes dans les wilayas d'El Oued et d'Illizi    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    Kamel Aoun n'est plus    Gestion des collectivités locales : va-t-on vers de nouveaux réflexes ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le constat amer d'un élu à l'APW de Tizi Ouzou
Développement à Tigzirt
Publié dans Liberté le 26 - 03 - 2022

Le manque de développement que connaît la région maritime de Tigzirt (au nord de la wilaya de Tizi Ouzou) inquiète les élus locaux puisque, en effet, un élu à l'APW de Tizi Ouzou, Hassen Argradj, vient de tirer la sonnette d'alarme en rendant public un rapport détaillé des manquements enregistrés dans cette région maritime. Le constat établi par cet élu est, pour le moins qu'on puisse dire, peu reluisant, notamment dans son volet concernant le réseau routier. "Les trois routes nationales qui desservent la région, à savoir les RN24, RN71 et RN72, sont presque impraticables et en état de dégradation avancé", a-t-il déploré, tout en précisant que le projet de l'élargissement de la RN24 est complètement oublié et risque de ne jamais voir le jour. "Il en est de même pour le projet du doublement de la RN72, qui semble être complètement oublié ou même annulé. Ainsi, la ville de Tigzirt souffre, notamment durant la saison estivale, des embouteillages", a-t-il relevé. Concernant le volet alimentation en électricité, il a expliqué que des centaines d'habitations éparses, surtout celles construites dans le cadre de l'habitat rural, attendent leur branchement au réseau électrique depuis des années.
"Le projet de réalisation d'une station de production de l'énergie électrique au village Arbi, dans la commune d'Iflissen, avance à pas de tortue. Seulement 10% des travaux sont exécutés pour le moment et le chantier risque l'arrêt définitif", a-t-il déploré. Pour ce qui est du secteur de la santé, il a affirmé que les deux polycliniques, d'Ifillsen et de Mizrana, ne répondent même pas aux normes d'un simple dispensaire. "De ce fait, l'hôpital de Tigzirt se trouve submergé par des patients qui affluent de toutes parts et à la longueur de journée", a-t-il indiqué, tout en ajoutant que les dispensaires de la daïra, à l'image de ceux d'Aït Youcef et du village Tifra, sont souvent fermés faute de personnel.
Cet élu à l'APW de Tizi Ouzou évoquera aussi l'éternel problème du manque d'eau pour cette région de la Kabylie maritime. "Le projet de réalisation d'une station de dessalement à Tamda Ouguemoun, à Iflissen, est mort-né. Pour la station de dessalement Tassalast, de la ville de Tigzirt, elle est constamment en panne", a-t-il dénoncé. Evoquant la zone d'activité de Tigzirt, il a indiqué que sur les 14 lots distribués au profit des investisseurs, trois seulement sont exploités pour le moment. "En plus, un problème d'opposition d'un des riverains bloque une partie de la zone. Encore, des investisseurs qui ne sont pas concernés par ce problème n'ont pas exploité leurs lots depuis des mois", a-t-il déploré.
En plus des différents problèmes liés à la zone d'extension touristique (ZET), entravant les propriétaires de terrain dans la construction de leurs habitations, Hassen Argradj est revenu sur le secteur du tourisme. "La daïra de Tigzirt n'est dotée que de 65 lits. Les non-professionnels qui s'aventurent dans le domaine causent plus de tort que de bien pour le tourisme à Tigzirt", a-t-il estimé, ajoutant qu'"il est temps pour l'Etat de récupérer les assiettes squattées par des particuliers, destinées à accueillir des projets, comme des structures touristiques".

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.