Pour une redynamisation de la coopération algéro-russe    WOB - GSP programmé le 29 janvier    «J'ai démissionné pour des raisons personnelles»    Quatorze propositions pour le redressement national    A l'avenir, l'Algérie visera le marché étranger    «L'ANP est déterminée à garantir la sécurité des citoyens et du pays lors des élections présidentielles»    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    Messahel s'entretient à Davos-Klosters avec son homologue saoudien M. Ibrahim Al-Assaf    32 lettres d'intention dont 9 de partis politiques déposés    Les employeurs doivent se soumettre à la loi    Quand la mémoire fait défaut    L'arbre qui cache la forêt    1 720 transporteurs contrevenants comptabilisés en 2018    APC ou carnaval fi dachra    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Jusqu'à la fin des temps en lice    Assises nationales du tourisme : Poursuite des travaux au niveau des quatre ateliers    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Commerce : L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Coupe d'Algérie (1ère partie- 8es de finale) : La logique qualification du CRB, l'USMAn et la JSMB    Hamrouche ne sera pas candidat    VFS annonce une nouvelle mesure    Mouwatana met en garde contre le 5e mandat    Mariée à son insu à un "terroriste"    Un concours prévu pour le 2 mars prochain    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Soudan : Al-Bachir rejette la responsabilité de mort de manifestants, accuse les protestataires    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    TRIBUNAL ADMINISTRATIF : La grève de l'intersyndicale de l'Education déclarée illégale    POUR EVITER LA FUITE DES CERVEAUX : L'ordre des médecins appelle au dialogue    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Le NAHD voit désormais grand    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Au royaume des poètes arabes    Accord commercial Union européenne-Maroc : Le Front Polisario saisira de nouveau la justice    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Corps et Mouvements», l'Espaco rouvre ses portes
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 10 - 2018

Du 11 au 20 Juillet 2018 juste avant sa fermeture pour repos, l'espace contemporain situé à El-Achour, plus précisément à Oued Terfa, s'est fait le vœu d'entrer de plain-pied dans la proposition d'actions artistiques alternatives, avec en appoint des actions de mécénat qui prennent leur source dans de nombreuses actions artistiques d'envergure.
De nombreux débats se sont crées autour de la chose artistique, des ventes dédicaces d'ouvrages divers, ainsi de nombreuses formations de haut niveau en esthétique, histoire de l'art et analyse d'œuvre ont étés proposées par ce centre d'art contemporain qui fait office aussi de grande galerie qui donne la possibilité des artistes confirmés et à des artistes en devenir de se mouvoir dans les cimaises d'un espace quasi unique en Algérie. C'est ainsi que dans cet ordre d'idée, sur les frais de madame Sadat Cherifi, la résidence «Corps & Mouvements» a été sans nul doute un bel assemblage réunissant un octet d'artistes multidisciplinaires issus des beaux arts et autodidactes, qui sont invités à aborder plusieurs axes de réflexions sur l'esthétique du corps et le mouvement via la danse, grâce à une démarche créative à travers différentes explorations de médiums artistiques comme le dessin, la peinture, la photo ainsi que l'art vidéo.
Cet exercice de travail mis en place par et pour des artistes à donné l'opportunité de croiser les pratiques, de mêler les approches disciplinaires et de déplier les possibilités qu'offre le corps dans un médium artistique avec la finalité d'exposer le résultat de ces approches diverses dans une exposition collective in-vivo. Le groupe d'artistes assez homogène emmené par la plasticienne en devenir Ratiba Aït Chafaa n'a pas manqué de trouver ses marques entre artistes éclairés comme Djamel Matari, designer et photographe qui a beaucoup travaillé sur le corps et le mouvement, créant ainsi à travers la photo et la vidéo une œuvre très spécifique par son esthétique et sa force.
Ce workshop est un espace de rencontres et d'échanges nourri par la confrontation d'idées avec la pratique artistique. Kheireddine Khaldoun, réalisateur et photographe a aussi par le travail de longue haleine qu'il a proposé, donné à son travail une grande production toute en pertinence par une installation très originale. C'est aussi par une œuvre très très surprenante qu'Abderahmane Merine a produit du sens dans son installation «médico-artistique» qui nous a intégrés dans une virée absolument conceptuelle, très recherchée. Cet artiste fait partie des tenants de la figuration libre qui ne dédaigne absolument pas les recherches approfondies dans l'art conceptuel algérien. Avec Nasma Bouda jeune artiste à la fougue bien établie, le travail de recherche sur la peinture s'est avéré bien intéressant par un talent inné de la composition, de la pose éclairée de couleurs et d'émulation dans ses propositions plastique, l'étudiante en arts plastiques promet encore de belles années de création.
L'artiste invité, autodidacte de sa condition, Abderahmane Cheref, marqué par son talent artistique intégré dans ce que l'on pourrait appeler de la figuration libre, nous a un peu laissés sur notre faim dans ses questions techniques, mais le reste promet de belles futures images, ce sera comme les travaux très «classiques» de la semi abstraction virevoltante de l'étudiant en art plastique Ali Yamani qui, de par ses verts, ses rouges, ses jaunes flamboyants livrés sur un lit tournoyant de touches a aussi des choses à dire.
On notera que la grande chorégraphe Messaouda Idami a mis à disposition quelques-uns de ses étudiants, danseurs chorégraphes au service de ce workshop, assez timide dans l'ensemble, mais qui n'a pas manqué de créer le déclic de quelques vocations bien senties. Rouvert depuis peu, l'Espaco propose de très belles expositions d'arts contemporain d'artistes d'aujourd'hui, c'est d'ailleurs le générique de la prochaine exposition qui aura lieu le 18 octobre et qui réunira par l'entreprise du curateur Mustapha Orif, les plasticiens émérites, Salah Malek, Zoubir Hellal, Mustapha Nedjaï, et Arezki Larbi.
Pour l'instant, le Centre propose des cours d'histoire de l'art, d'esthétique et d'analyse d'œuvre ainsi que pour les enfants des cours de dessin et de musique, entre piano et guitare. L'Espaco est dans cette optique un espace alternatif qui serait un antidote contre toutes les violences ambiantes, un remontant contre la tristesse chronique qui caractérise nos longues journées. La culture au service de tous, pour toutes nos catharsis, les portes sont grandes ouvertes, entrée gratuite !
Espaco, Espace contemporain, Résidence CMB, 196 Oued Terfa, El- Achour, entrée libre,


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.