ARRIVES AU PORT DE MOSTAGANEM EN 2019 : L'usine Tahkout demande le déblocage de sa marchandise    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    Zetchi écarté de la photo souvenir    AIN TEMOUCHENT : Un train de voyageurs percute un semi-remorque    «Le meilleur moyen de procurer de la joie au peuple est de gagner des titres»    Officiel : Bennacer à Milan pour la visite médicale !    Loukal appelle L'OFID à poursuivre ses efforts    Les auteurs du cambriolage neutralisés    Résultats du BAC : Session de juin 2019 à Aïn Témouchent    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    Zinédine Zidane félicite l'Algérie    Renard, c'est fini !    L'Algérie dans le groupe A avec le pays hôte    Djemaï boude ?    Un dialogue, deux approches    Un calvaire quotidien pour les populations    Un jeune de 18 ans meurt noyé à Oued Fragha    Des habitants de Kendoula ferment la route    L'autre casse-tête pour le gouvernement    ACTUCULT    Le faux débat sur les langues en Algérie    "La présidentielle a pour vocation de désigner un autre potentat"    L'intruse    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Le dialogue politique au point mort    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    Plus de 7530 microentreprises créées    Le calvaire des usagers à Draâ Ben-Khedda    Les travailleurs de l'ADE menacent de couper l'eau    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    France : Un quai baptisé Josette et Maurice Audin à Aubervilliers    Bouira : Hausse des piqûres de scorpions    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Guterres appelle à des partenariats plus forts pour les transitions post-conflits    La liste des accusations s'élargit    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Wilaya d'Alger: Large campagne de nettoiement des cités des communes d'El Harrach    Lac Tchad : Boko Haram continue à faire des morts et des milliers de réfugiés    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le CRB fête sa 8e Coupe et confirme ses ambitions
Publié dans La Nouvelle République le 09 - 06 - 2019

Hormis, la mauvaise décision de faire jouer une Coupe d'Algérie à 17h, sous une chaleur torride qui a obligé l'arbitre de la rencontre Saïdi à appliquer la réglementation en autorisant les joueurs des deux équipes à se désaltérer à la 25e minute du jeu, et le but de la JSMB refusé par l'arbitre fédéral Mohamed Saïdi, la 55e édition de la Coupe d'Algérie de football, jouée le 8 juin 2019 à Blida au stade Mustapha-Tchaker, a été d'un excellent niveau avec une ambiance des grandes finales, et ce, grâce à un formidable public, venu de la Kabylie et de la capitale, malgré une température très élevée.
Un autre fait a failli gâcher la fête mais ne mérite pas d'être cité au risque de tomber dans des situations qui feraient oublier cette journée chanceuse aux Belouizdadis qui arrachent d'une manière magistrale leur 8e Coupe d'Algérie après celles remportées en 1966, 1969, 1970, 1978, 1995, 2009, 2017 et enfin celle de 2019 en battant la JSM Béjaïa 2-0 (mi-temps : 0-0), laquelle n'a pas baissé pavillon tout au long de la partie jusqu'au dernier souffle de la 94' où l'égalisation est passée par deux fois devant la porte d'entrée du gardien algérois avant que les poulains de Amrani ne parviennent à bétonner par un second but la partie. Ce fut une coupe qui boucle ainsi une saison à rebondissement très mal tricotée par une instance à la recherche d'un code à même de la sauver puisque secouée par nombre de mauvaises situations ayant émaillé aussi bien le championnat que l'épreuve populaire. Une victoire qui fait de Belouizdad ainsi, en cette fin de soirée, un carrefour de fête populaire. Une très belle récompense après avoir traversé une crise qui marquera, non seulement le CRB qui a fourni une grande et difficile bataille durant toute la saison pour tenter d'assurer son maintien, et ce depuis qu'il s'est vu défalquer des points lors de la première journée du championnat face à l'AS Aïn M'lila où l'équipe a déclaré forfait à cause d'un problème de licences de joueurs. Mais cette histoire fera certainement regretter les auteurs, ceux de la Ligue de football professionnel qui avaient failli faire envoyer ce club en Ligue 2. Cette Coupe d'Algérie est donc aujourd'hui la meilleure récompense à offrir à ses fans sous les couleurs Rouge et Blanc. C'est toute une histoire qui renaît pour rappeler que ce trophée est dédié à ceux qui avaient façonné ce club et cru en leur travail. Un entraîneur expérimenté, Abdelkader Amrani savoure, donc outre celle du CRB, sa 4e coupe, après celle du WA Tlemcen en 1998 face au MCO (1-0), en 2006 avec l'ASO Chlef devant l'USM Sétif (1-0) et en 2015 avec l'autre équipe de Béjaïa, le MOB face au RC Laârba (1-0). Il rentre ainsi chez lui heureux tout comme Saïd Allik, directeur général, qui a parfaitement réussi sa mission qui consistait à éviter le pire à cette jeune et ambitieuse équipe sauvée aussi par l'apport financier du Groupe Madar Holding. Voilà un CRB qui accroche sa huitième coupe tout autant que l'ES Sétif, le MC Alger et l'USM Alger. Quant à la JSM Béjaïa, finaliste de la Coupe d'Algérie 2018/2019, les joueurs qui ont raté leur objectif principal, à savoir l'accession en Ligue 1, peuvent aujourd'hui être supers contents d'avoir décroché la deuxième place de la Coupe d'Algérie. C'est la porte ouverte sur la compétition africaine, et ce n'est pas rien, elle qui avait misé sur un deuxième trophée après celui de 2008. «C'est déjà une surprise de la voir en finale dans la mesure où personne ne s'attendait à voir la formation béjaouie à ce stade de la compétition». Elle a réussi à mettre K.-O. le Paradou AC en quarts de finale, puis le vainqueur de la coupe, en l'occurrence l'ES Sétif. «Les capés du Suisso-Tunisien Bouakaz ont abordé cette finale en étant diminués physiquement, eux qui sont sans compétition depuis plus d'un mois après la fin du championnat de Ligue 2. D'ailleurs, le staff technique a trouvé bien du mal à préparer son team pour une rencontre aussi capitale, sans Maâmar Youcef, l'un de ses joueurs clés, sur blessure.» A noter enfin que les deux formations ont un point commun : chacune voulait sauver sa saison par ce trophée, succédant ainsi à l'USM Bel-Abbès au palmarès de l'épreuve populaire. C'est chose faite pour le CRB. Une belle fin de saison pour le Chabab et pour Béjaïa qui arrache ainsi le titre de finaliste.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.