Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Djerad reconduit le confinement partiel à domicile dans 19 wilayas
Covid-19
Publié dans La Nouvelle République le 30 - 01 - 2021

La mesure de confinement partiel à domicile pour une durée supplémentaire de quinze jours a été reconduite par le Gouvernement suite aux instructions du président de la République, dans 19 wilayas du pays au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à̀ la pandémie du Coronavirus (Covid-19), indique samedi un communiqué des services du Premier ministre.
S'inscrivant toujours dans l'objectif de préserver la santé des citoyens et à les prémunir contre tout risque de propagation du Coronavirus (Covid-19), et soutenue par la démarche basée sur la prudence, la progressivité et la flexibilité engagée par les pouvoirs publics, ces mesures visent à ajuster le dispositif de protection et de prévention en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique.
En matière de confinement partiel à domicile :
La mesure de confinement partiel à domicile sera réaménagée et prorogée, pendant une durée de 15 jours, comme suit : la mesure de confinement partiel à domicile 20 heures jusqu'au lendemain à 5 heures du matin est applicable dans les 19 wilayas suivantes : Batna, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Bel-Abbès, Constantine, Mostaganem, M'Sila, Oran, Boumerdès, El Tarf, Tissemsilt, Ain Témouchent et Relizane.
Ne sont pas concernées par la mesure de confinement à domicile les 29 wilayas suivantes : Adrar, Chlef, Laghouat, Béjaïa, Béchar, Oum El-Bouaghi, Tamenghasset, Tiaret, Djelfa, Sétif, Saïda, Skikda, Annaba, Guelma, Médéa, Mascara, Ouargla, El Bayadh, Illizi, Bordj Bou-Arréridj, Tindouf, El-Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipasa, Mila, Ain Defla, Naâma et Ghardaïa.
Ces mesures de confinement sont applicables, à partir du dimanche 31 janvier 2021, pendant une durée de 15 jours. Les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu'exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l'instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d'une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination. La prorogation de la mesure de fermeture, pour une période de 15 jours, des marchés de ventes des véhicules d'occasion sur l'ensemble du territoire national. La prorogation de la mesure de fermeture, pour une période de 15 jours et dans les 19 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile des activités suivantes : les salles omnisports et les salles de sport, les lieux de plaisance, de détente, les espaces récréatifs et de loisirs et les plages. La prorogation, pour une période de 15 jours et dans les 19 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile, de la mesure de limitation du temps d'activité à 19 heures concernant les établissements exerçant les activités suivantes : le commerce des appareils électroménagers, le commerce d'articles ménagers et de décoration, le commerce de literies et tissus d'ameublement, le commerce d'articles de sport, le commerce de jeux et de jouets, les lieux de concentration de commerces, les salons de coiffure pour hommes et pour femmes, les pâtisseries et confiseries, les cafés, restaurations et fast-food. La prorogation de la mesure de limitation des activités des cafés, restaurations et fast-food à la vente à emporter uniquement. Toutefois, les walis pourront procéder à leur fermeture immédiate en cas d'infraction aux mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19. La prorogation des mesures applicables aux marchés ordinaires et aux marchés hebdomadaires se rapportant au dispositif de contrôle par les services compétents afin de s'assurer du respect des mesures de prévention et de protection ainsi que de l'application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l'encontre des contrevenants. La prorogation de la mesure d'interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres évènements tels que les regroupements au niveau des cimetières. La prorogation de la mesure d'interdiction qui concerne les réunions et assemblées générales organisées par certaines institutions. Les walis veilleront au respect de cette interdiction et de l'application des sanctions réglementaires à l'encontre des contrevenants ainsi que les propriétaires des lieux accueillant ces regroupements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.