La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des consultations avant les réformes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 05 - 2011

À l'occasion de la célébration de la «Journée mondiale de la liberté de la presse», le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé, hier, un message à destination de la famille de la presse. Un message annonçant des mesures visant à renforcer la liberté d'expression. «Il m'est particulièrement agréable d'adresser à la grande famille de la presse nationale mes salutations accompagnées de mes vœux pour des succès continus dans la difficile voie de construction d'une presse en phase avec les évolutions du pays», a affirmé le chef de l'Etat. Le Président a rendu un hommage et a exprimé sa reconnaissance «aux précurseurs qui ont offert leurs talents et leur jeunesse pour l'éclosion d'une presse nationale engagée résolument dans la reconstruction de l'Etat national». Le Président a également annoncé un certain nombre de mesures pour renforcer la liberté d'expression. Le chef de l'Etat, a, lors d'un Conseil des ministres, approuvé un projet d'amendement du Code pénal relatif à la dépénalisation du délit de presse. Cet amendement propose la suppression de la peine d'emprisonnement ne gardant que la peine d'amende pécuniaire, au niveau de l'article 144 bis relatif à l'offense au chef de l'Etat. La suppression de la peine d'emprisonnement est proposée aussi au niveau de l'article 146 relatif à l'outrage, à l'injure et à la diffamation contre le Parlement, les juridictions, l'Armée nationale populaire, tout corps constitué et toute autre institution publique.
Le même projet propose l'abrogation de l'article 144 bis 1, qui énonçait les sanctions applicables à l'offense du président de la République, commise par l'intermédiaire d'une publication, prévoyant des poursuites contre les responsables de la publication et de la rédaction ainsi qu'à l'encontre de la publication elle-même.
Le chef de l'Etat a aussi chargé le gouvernement de réviser la loi organique portant Code de l'information, et d'initier les lois ordinaires pour un cadrage juridique. Le cadre de la concertation avec la profession et avec la société doit être le plus large possible pour aboutir à un consensus préalable autour de la mise en place des autorités de régulation du secteur de la communication. Il sera mis sur pied une commission indépendante d'experts nationaux dans le domaine des médias audiovisuels, de la communication et de l'information. Elle aura pour mandat de proposer des moyens d'améliorer le paysage audiovisuel, de promouvoir la communication par le biais des nouvelles technologies de l'information, et d'identifier les domaines à travers lesquels l'aide publique contribuera à l'épanouissement de la presse écrite. Le gouvernement est aussi chargé de préparer les projets de lois relatives à la publicité et aux sondages médiatiques. Le Président souhaite aussi la réactivation du Conseil de l'éthique et de la déontologie. S'agissant de la communication institutionnelle, le chef de l'Etat a instruit le gouvernement de mettre en œuvre une stratégie qui garantira aux journalistes l'accès à l'information. Il a aussi instruit le gouvernement d'initier des formations de perfectionnement des journalistes et intervenants dans les métiers de la communication grâce à l'activation du fonds d'aide à la presse. Le Conseil des ministres a également pris un certain nombre de décisions relatives aux réformes politiques annoncées récemment par le Président dans son discours à la nation. Le chef de l'Etat a chargé Abdelkader Bensalah, de mener des consultations avec les partis politiques et des personnalités sur les réformes dont la prochaine révision de la Constitution. Une commission sera désignée par le Président pour proposer une mouture du projet de révision de la Constitution. La mouture sera soumise au Parlement. Si ce projet de révision se révèle profond, il sera soumis à un référendum. Le gouvernement devra préparer les projets de lois relatives au régime électoral, aux partis politiques et à la place des femmes dans les assemblées élues.
Il s'agira aussi des projets de lois relatives aux incompatibilités avec le mandat parlementaire, et au mouvement associatif, et du projet de révision du code de wilaya. La totalité de ces projets devra être sur le bureau de l'APN au plus tard, au début de sa prochaine session d'automne. Le projet de révision de la Constitution sera soumis au Parlement après les prochaines élections législatives.
Le Président promet aussi un arsenal législatif visant à lutter contre la corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.