PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Saisie de 254 comprimés ecstasys, du kif et des armes blanches : Démantèlement d'un réseau de commercialisation de psychotropes
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 11 - 2015

Suite à une tournée de contrôle menée dans plusieurs quartiers de la ville, les éléments de la BRI sont parvenus à neutraliser une bande de malfaiteurs spécialisée dans la commercialisation des comprimés psychotropes. Les policiers ont tout d'abord repéré un véhicule noir et lors de l'interpellation des occupants, ils découvrent en leur possession un sachet plastique renfermant 254 comprimés psychotropes de marque ecstasy en plus d'une somme d'argent provenant de la vente des stupéfiants. Les mis en cause seront présentés au tribunal à l'issue des investigations. Par ailleurs et toujours dans le cadre de la lutte contre le trafic des stupéfiants, les éléments de la BRI ont arrêté, à la suite d'une enquête approfondie, un individu âgé de 24 ans pour détention et commercialisation de stupéfiants. La perquisition ordonnée dans son domicile a donné lieu à la saisie de 92 grammes de résine de cannabis, une somme de 35 millions de centimes, des armes blanches, une bouteille de gaz lacrymogène et une paire de jumelles.
Le mis en cause sera présenté aujourd'hui au tribunal. Par ailleurs, un réseau considéré parmi les plus dangereux dans la commercialisation et le trafic des comprimés psychotropes de marque ecstasy a été neutralisé en octobre dernier par les policiers d'Oran. 21.000 comprimés de marque ecstasy emballés dans des petits sachets pour une valeur globale de 4 milliards de centimes, en plus d'un véhicule de marque Renault Clio, deux motos de grosse cylindrée ont été saisis. Un baron impliqué dans cette affaire a été également arrêté quelques jours après à Oran.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.