PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bir El Ater: Le centre d'enfouissement fait son chemin
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 02 - 2020


Apparemment, le projet d'un centre d'enfouissement technique des déchets spéciaux, prévu dans la commune de Bir El Ater fait son chemin, en dépit de toute la polémique alimentée de part et d'autre et des oppositions exprimées à maintes reprises par les habitants de la région, concernant le choix du site du sud de la wilaya de Tébessa. Un débat qui enfle encore, sauf que les parties concernées par la réalisation de l'unité de traitement des déchets à Ain Fouris avancent toutes les garanties pour que la faisabilité du projet se fasse selon les normes techniques et logistiques requises, sans porter atteinte au site, où il sera construit. Le wali, Attallah Moulati, lui-même, lors de sa dernière visite dans la daïra de Bir El Ater, a indiqué que le projet d'un centre d'enfouissement technique sera soumis à de larges consultations, avant de prendre une décision. Cela avait été dit devant les représentants de la société civile et les élus locaux, histoire de rassurer l'opinion publique locale ; un message adressé aux réfractaires qui campent sur leur opposition au projet arguant des retombées sanitaires et environnementales sur le milieu. Les responsables de l'agence nationale des déchets, sous tutelle du ministère de l'Environnement et des Energies renouvelables, sont d'un autre avis, un centre d'enfouissement technique est un site soumis à un contrôle strict, quant à sa réalisation et plus tard sa gestion. D'autant que l'AND créée en 2002, a pour «mission de promouvoir les investissements, au titre de la gestion, de la valorisation et le recyclage des déchets». Elle a en plus à «fournir l'assistance aux collectivités locales dans la gestion des déchets», pour que les APC se débarrassent des ordures ménagères en les éradiquant des espaces publics. Pour ce qui est des déchets spéciaux, ils sont définis comme déchets dangereux en raison de leurs compositions physico-chimiques, et représentent un danger pour la santé humaine ou l'environnement. L'agence nationale des déchets avait averti sur la saturation des CET, au nombre de 91 CET, dont les ¾ sont saturés.» Le CET de Bekkaria à Tébessa semble lui aussi vivre la même situation. On pense déjà à une autre structure de remplacement. Une unité de traitement des déchets, aussi bien industriels, hospitaliers ou ménagers, est utile pour l'ensemble de la population, mais il faudra qu'elle soit dotée de toutes les conditions techniques et des moyens humains pour son bon fonctionnement, sa rentabilité en tant qu'EPIC. C'est ce qu'on dit du futur CET d'Ain Fouris qui, selon ses promoteurs, aura à fournir à terme plus de 160 postes de travail. Enfin, signalons la positivité du débat via les réseaux sociaux qui dénote d'une certaine maturité citoyenne. Lorsque le sujet soulevé suscite tant d'empressement, d'intérêt général, pour l'ensemble de la collectivité, c'est un bon signe.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.