Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zone d'activité de Oued Tlélat: Plus de 12 milliards de cts pour l'assainissement et l'alimentation en eau potable
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 08 - 2020

Répondant à l'appel de nombreux investisseurs, d'importants travaux d'aménagement ont été programmés au niveau de la zone d'activité de Oued Tlélat. Selon la cellule de communication de la wilaya d'Oran, une enveloppe de plus de 120 millions de DA a été débloquée par la wilaya d'Oran pour concrétiser différentes opérations liées à l'amélioration des conditions dans cette zone d'activité. L'opération initiée par la wilaya d'Oran pour répondre aux doléances des investisseurs en place et pour encourager d'autres opérateurs, vise à raccorder cette zone au réseau d'assainissement et celui de l'alimentation en eau potable. Selon les mêmes sources, il s'agit de raccorder la zone d'activité à la station de relevage en cours de réalisation par la direction de l'hydraulique et des ressources en eau.
La zone d'activité de Oued Tlélat s'étend sur une superficie de 35 hectares et compte quelque 25 opérateurs économiques. Pas moins de 600 emplois ont été créés au niveau de cette zone. En effet, ces travaux font suite aux nombreux appels des opérateurs économiques installés au niveau de plusieurs zones industrielles et plusieurs zones d'activité qui ont dénoncé les problèmes qui bloquent leur activités allant de l'état des routes au réseau d'assainissement, à l'absence d'alimentation en eau... Cette situation a poussé beaucoup d'usines à fermer progressivement, d'autres refusent de s'installer dans cette zone sinistrée, selon les operateurs qui ajoutent que le problème majeur est l'inexistence de voie d'accès. La majorité des zones souffrent d'énormes problèmes de réhabilitation, comme la détérioration des réseaux d'assainissement et d'évacuation des eaux pluviales, de l'éclairage public et du réseau routier, l'absence de stations d'épuration au niveau des entreprises.
La réhabilitation des zones industrielles figure aussi sur la feuille de route de l'actuel chef de l'exécutif, qui a ordonné aux services concernés d'établir un état des lieux des zones industrielles et un diagnostic de la situation de ces zones et l'élaboration d'une feuille de route pour apporter des solutions à tous les problèmes. Pour rappel, dans le cadre de la mise à niveau des zones industrielles de la wilaya d'Oran, une enveloppe de plus de 620 millions de DA a été dégagée pour l'aménagement de la zone industrielle de Hassi Ameur. Les travaux concernent essentiellement le réseau de voirie, l'eau potable, l'assainissement, l'éclairage et autres. En effet, la wilaya d'Oran a boosté tous les créneaux pouvant venir à bout du chômage et créateurs de valeur ajoutée. La dernière loi de finances consacre une décentralisation plus élargie de l'acte d'investissement, avec le maintien des efforts engagés en matière d'aménagement du territoire, d'augmentation de l'offre foncière et de promotion de la petite entreprise.
Depuis quelques années, le gouvernement a mis en place des mesures d'urgence en mettant en place des mécanismes permettant de renforcer l'investissement, au préalable qu'il soit rentable du point de vue fiscal et créateur de postes d'emploi. Dans ce contexte, la commission de wilaya en charge de l'investissement a reçu ces dernières années près de 3.000 demandes de foncier dont près de 1.000 ont été traitées et agréées. 600 actes de concession ont été délivrés au profit de ces investisseurs. Des assiettes foncières totalisant 1.400 hectares ont été mises à la disposition des ces operateurs économiques. Ces projets relèvent de différents domaines d'investissement, comme le tourisme, maritime, le bâtiment, l'économie verte, l'agriculture, l'industrie, les prestations de service, les textiles, entre autres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.