Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    ElQods vaincra !    Le Président Tebboune s'entretient par téléphone avec son homologue égyptien    Coronavirus : 199 nouveaux cas, 154 guérisons et 7 décès    Chelsea : Une touche en Allemagne pour Marcos Alonso    Ligue 1 (Match avancé/ 21e journée): le MCO domine la JSK (0-1)    Man United : Solskjaer se félicite de la prolongation de Cavani    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Maturité et montée en gamme    Fertoul pense que «ce sera difficile, mais pas impossible»    La Juve en péril, Pirlo, Ronaldo et Agnelli sur un fil    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Un dispositif sécuritaire mis en place par la Gendarmerie nationale    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    «Le Real et le Barça, hala» !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    Les solutions miracles des constructeurs automobiles    Porsche signe un bon début d'année    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Abdelkrim Benyaïche nommé recteur à l'université de Béjaïa    Quels députés pour quelle APN ?    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Cité Guehdour Tahar à Guelma : Rush sur le stade de proximité    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Agence foncière: Plus de 3.000 actes délivrés et plusieurs vieux sites régularisés    Réactions mitigées des partis politiques    Le Cnese en phase de propositions    Des enseignants universitaires véreux    Israël et l'ONU au banc des condamnés    «Au secours M. le président!»    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FAF - Elu président à la majorité: Les chantiers de Charaf-Eddine Amara
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 04 - 2021

Charaf-Eddine Amara, élu jeudi soir à la tête de la Fédération algérienne de football (FAF), s'est engagé à l'issue de sa victoire, à entamer de «profondes réformes» pour conduire le football national vers «la modernisation et la performance», assurant que lui et son équipe s'attèleront à accomplir cette mission avec la participation de tous les acteurs de la discipline. «C'est avec une grande fierté que j'accepte avec mon équipe cette mission de réhabiliter le football national. Je serai le président de toute la famille du football. Laissant nos différents derrière nous et œuvrant pour le renouveau de la discipline», a déclaré le nouveau patron de la FAF lors de la conférence de presse ayant suivie son élection pour le mandat olympique 2021-2025.
Amara (56 ans), désormais ex-président du Conseil d'administration de la SSPA CR Belouizdad, champion d'Algérie en titre et qualifié en quarts de finale de la Ligue des champions d'Afrique, a été élu à l'unanimité des 88 membres votants de l'AG, à savoir, 75 oui et 15 non. «Le résultat du scrutin reflète l'adhésion totale de l'assemblée générale à notre programme, qui s'articulera sur trois mots d'ordres : réformes, modernisation et performance», a-t-il indiqué. Fixant sa priorité sur la mise en conformité des statuts de la FAF avec ceux de la FIFA, Amara a fait savoir qu'il s'attaquera par la suite à d'autres chantiers, tels que les textes régissant le jeu, l'amélioration du système de compétition et la relation complexe entre les sociétés sportives par actions (SSPA) et les clubs sportifs amateurs (CSA). «Nous devrons pérenniser un nouveau modèle viable. C'est là le domaine de l'institutionnel et ce n'est ni limitatif ni exclusif», a-t-il assuré.
Concernant l'épineux dossier du professionnalisme, Amara a estimé que «tous les clubs professionnels algériens sont en faillite à cause d'un déficit structurel en termes de modèle économique», indiquant que «des solutions seront mises en avant lors des assises du football national, regroupant tous les acteurs de la discipline, et qui seront organisées très prochainement». Le nouveau président de la FAF a, également, abordé les objectifs de l'équipe nationale et la récente sortie médiatique du sélectionneur, Djamel Belmadi. «Belmadi protège son équipe et c'est tout a fait compréhensible. L'équipe nationale est notre porte drapeau et c'est évident qu'elle défendra son titre lors de la prochaine CAN en essayant de décrocher un nouveau titre continental», a-t-il dit. Concernant la formation, Amara a indiqué que «les moyens et prérogatives de la Direction technique nationale et le Collège technique national seront considérablement renforcés à travers un vaste plan de formation impliquant tous les acteurs de la chaine footballistique (joueurs, éducateurs, entraineurs, préparateurs physiques, arbitres, managers de clubs et agents de joueurs)». «Enfin, nous œuvrerons à instaurer une véritable diplomatie du football. Elle sera le prolongement naturel et la résultante de la bonne gouvernance, un de nos piliers dans l'ensemble de notre stratégie», a-t-il soutenu. Voici par ailleurs la composante du nouveau bureau fédéral de la FAFA pour le mandat olympique 2021-2025 : Mouldi Aïssaoui, Amar Bahloul, Yacine Benhamza, Rachid Gasmi, Mohamed Ghouti, Bachir Mansouri, Mohamed Maouche, Hakim Meddane, Rachid Oukali, Larbi Oumamar, Djilalli Touil et Nassiba Laghouati. Les membres suppléants sont : Mohamed Douas, Ahmed Kharchi, Baghdad Mebarki, Slimane Yamani et Fadila Chachoua.
Les présidents de la FAF depuis 1962
Mohand Maouche (octobre 1962 - octobre 1969)
Mustapha Benaouniche
(octobre 1969 - juillet 1973)
Amar Benadouda (juillet 1973 - mai 1975)
Abdennour Bekka
(août 1975 - janvier 1978)
Mohamed Kara-Terki (janvier 1978 - octobre 1980)
Benali Hadj Sekkal (novembre 1980 - novembre 1982)
Omar Kezzal (novembre 1982 - avril 1984), (juillet 1989 - novembre
1992) et (avril 2000 - août 2001)
Issad Dhomar (mai 1984 - avril 1986)
Belaïd Lacarne (septembre 1987 - octobre 1988)
Mouldi Aïssaoui (septembre 1993 - juillet 1994)
Rachid Harraïgue (juillet 1994 - janvier 1995)
Mohamed Laïb (août 1996 - décembre 1996)
Mohamed Diabi (novembre 1997 - juin 1999)
Mohamed Raouraoua (novembre 2001 - janvier 2006), (février 2009 - février 2013) et (mars 2013 - février 2017)
Hamid Haddadj (janvier 2006 - février 2009)
Kheïreddine Zetchi (mars 2017 - avril 2021)
Charaf-Eddine Amara (avril 2021 - 2025)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.