GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    Le Président limoge le ministre de la Défense    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Les perspectives de la coopération commerciale algéro-américaine passées en revue    Tunisie : la 2e République à l'agonie et l'armée valeur refuge    28 morts et plus de 12 580 sinistrés suite aux fortes précipitations    L'Irak enregistre plus de 12 000 cas en 24h, record depuis le début de la pandémie    Histoire du jour    2 morts et 4 blessés à Aïn-Séfra    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Cinq nouveaux sites culturels inscrits au Patrimoine mondial    Actuculte    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Université Oran 2 : Plus de 4500 nouveaux étudiants    A quelles nouveautés s'attendre ?    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Le président de la Société algérienne d'infectiologie: «Les mesures de confinement ne sont pas assez strictes»    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    Haniched remplace Dékimèche    Tebboune réitère son "niet"    Washington appuie l'approche d'Alger    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Sale temps pour les islamistes    Goudjil et Boughali ripostent    Le virus redouble de férocité    Le professeur Mansouri emporté par la Covid    Du pain sur la planche pour les députés    L'Onra est née    2021 : l'année de tous les dangers    Moi, Tonya à l'affiche    Sean Penn refuse de tourner sa nouvelle série    Le MCO recroise Cherif El-Ouazzani    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Vu à Mohammadia (Alger)    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    "LE SERMENT"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 14 - 06 - 2021

Plus de quinze (15) hectares de foncier industriel ont été réservés aux jeunes porteurs de projets d'investissement. C'est ce qu'a déclaré le wali de Tiaret, Mohamed Amine Dramechi, lors dune visite qui l'a mené à la zone industrielle de Tiaret.
En effet, le premier responsable de la wilaya a rendu visite à plusieurs investisseurs dans cette zone industrielle qui s'étend sur une superficie de 656 hectares, y compris la nouvelle zone industrielle en cours d'aménagement et dont les travaux sont achevés à 80%. Sur place, le wali a rendu visite à la société publique «FRIGOMEDIT» (Entrepôts Frigorifiques de la Méditerranée), dotée de douze (12) chambres froides et dont les travaux sont achevés à 90%.
Le premier responsable de la wilaya a également rendu visite à une unité privée (ADPEN) spécialisée dans la production de produits en aluminium, entrée en phase d'expérimentation des équipements. La société privée de fabrication de portes et fenêtres en aluminium (ISOPLAST), entrée en phase d'exploitation, a constitué l'autre étape du périple du wali. Plus de 300 emplois directs sont attendus dès l'entrée en production de ces trois sociétés.
La zone industrielle de Tiaret est occupée par 52 investisseurs pour 101 projets en cours de réalisation, dont neuf (09) seulement avancent réellement sur le terrain, selon un communiqué de la cellule de communication du cabinet du wali.
Selon cette même source, 24 hectares de foncier industriel inexploités ont été récupérés et quinze (15) autres hectares affectés aux jeunes investisseurs porteurs de projets. A noter que les trois zones industrielles, dont celle de Aïn Bouchekif, s'étendent sur une superficie de 963 hectares dont 440 aménagés pour accueillir de nouveaux projets d'investissement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.