Un des fondateurs du FIS dissous.. Abassi Madani, n'est plus    Le président de la Corée du Nord en Russie    Washington prépare le plan de paix pour la Palestine.. Le mutisme complice de pays musulmans    Libye: Des dirigeants africains demandent "l'arrêt immédiat" des combats    Libye: al Sarraj surpris que la France soutienne Haftar    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les Kouninef placés sous mandat de dépôt    ORAN : 2000 logements AADL, distribués en juin prochain    Le PDG de Sonatrach est le frère du commissaire Hachichi    Bensalah limoge des walis    Des milliers manifestent à Annaba    L'argent pillé sera récupéré    SESSION EXTRAORDINAIRE DU CC DU FLN : L'élection d'un nouveau SG reportée    Mahrez veut quitter City    Quel Chabab pour la grande finale ?    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    130 comprimés psychotropes saisis    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    MAISON D'ACCUEIL DES CANCEREUX : L'inauguration attendue au mois de Ramadhan    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Le président de la Fédération dénonce la «passivité» du MJS dans l'organisation du Rallye Touareg    USM Alger : un leader aux pieds d'argile    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    L'AG élective début mai, dépôt de candidatures à partir de mardi    Semaine de la critique riche en premiers films    Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Après Bouteflika, Gaïd-Salah : ces incorrigibles professionnels du « soutien »    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    Washington menace ses alliés    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Mellal, en "président" populaire du MCO    Pour "la primauté du politique sur le militaire"    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    M. Desrocher : Etablir des partenariats avec l'Algérie, "une des priorités des USA"    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TRANSFORMATEURS ELECTRIQUES DEFECTUEUX : Un danger pour les citoyens de Tiaret
Publié dans Réflexion le 23 - 03 - 2019

Le parc vieillissant des équipements électriques et la négligence doublée du laisser- aller aidant, font heurter les citoyens à des dangers permanents, soit chez lui, à la campagne ou encore en ville, voire même que cet état de fait se généralise à travers tout le territoire national. De ce fait et depuis l'année 2013, des familles vivent à bout de nerfs juste au dessous de transformateurs électriques défectueux en plein chef-lieu de wilaya.
En effet, des explosions de transformateurs électriques sont signalées de temps à autre, sans que l'on tienne compte des dégâts que peuvent causer ces incidents. Des explosions qui n'ont pas eu lieu d'être du moment que les prémices de tels accidents sont signalés avant terme. Les signes avant-coureurs sont flagrants. A Tiaret, alors que les responsables compétents s'acharnent depuis 2013 à assainir la situation en matière de distribution d'énergie électrique, afin d'éviter le délestage et les fâcheuses coupures, des familles vivent à bout de nerfs juste au dessous de transformateurs électriques défectueux en plein chef-lieu de wilaya. Les exemples ne manquent pas. Rue du 1er Novembre, à deux pas du rond-point des frères Belaid, en allant vers le jardin "Bouscarin", un transformateur en pleine ébullition et à bout de souffle, eu égard à sa vétusté, angoissant les fidèles de la mosquée toute proche, risque de détonner à tout moment. Bruit infernal continu et nuisance sonore allant jusqu'à l'évacuation des lieux en certaines périodes et circonstances, fumées et flammèches et ce, en périodes d'averses, empêchent toute quiétude du voisinage. L'année dernière, il a fallu, l'intervention des services de protection civile pour venir à bout d'un incendie qui a failli ravager le transformateur électrique, lui causant des dommages dont les séquelles sont encore visibles. A priori, les interventions techniques ne sont pas venues à bout du délabrement de la vieillerie et les fréquentes coupures intempestives se multiplient de plus en plus. Le calvaire dure depuis plusieurs années et les responsables concernés baignent dans une passivité inexplicable et dans ce sens les services de la Sonelgaz et ceux de la direction de l'environnement font l'objet d'un défaitisme qui interpelle toutes les consciences et à voir des familles souffrir en silence, malgré les doléances à assurer la quiétude aux familles, l'on comprend que la gouvernance ne fait pas bonne "ouie" .Les transformateurs électriques sont devenus des dangers potentiels et plusieurs familles sont exposées aux risques. La sonnette d'alarme est tirée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.