7 façons de faire plus de sport au quotidien sans vous en rendre compte    Recouvrement des fonds détournés: L'Algérie en appelle à la responsabilité de l'ONU    Anis Rahmani condamné à trois ans de prison    Quelles formes pénales ?    Incendie d'un véhicule à Tizi Ouzou: Deux enfants succombent à leurs graves brûlures    Le Brent franchit la barre des 70 dollars    Le compte à rebours commence    Zeghdoud à la barre de l'USMA    "Beaucoup reste à faire"    148 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Des perturbations annoncées dans 5 communes d'Alger    Les femmes battent le pavé à Alger    «Journée de la colère» avec une nouvelle dégringolade monétaire    30 Morts    Après l'opposition, le pouvoir revendique la victoire    Lamentable posture pour les «démocrates»    Chanegriha rend hommage à la femme algérienne    Joan Laporta, le grand retour    Brèves Omnisports    Ouallal et Asselah précocement éliminées    Un repère pour la fixation des prix des médicaments    Le rêve d'une reprise    Quand les banques n'appliquent pas    La santé pour tout le monde    Une neuvième victime retrouvée    Fin de la polémique sur les «tarawih»    Une exposition collective au Palais de la culture    «Résistance des femmes en Afrique du Nord»    Par-delà le bien et le mal    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    C'était un certain 08 mars 2007    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TIARET : Rien ne va plus à la direction des équipements publics !
Publié dans Réflexion le 15 - 12 - 2020

Ce n'est que dernièrement que la direction des équipements publics de la wilaya de Tiaret, a pris adresse au niveau de l'ancien siège de la caisse nationale des retraites, après plus de 10 années d'errance et ce, en dépit de l'existence d'assiettes foncières pouvant accueillir cet équipement public, dont les fonctions et les prestations sont très importantes.
En effet, ces assiettes foncières, faudrait-il, le rappeler ont été affectées à des promotions immobilières dans des conditions douteuses , décriées par toute la population de la ville de Tiaret et des violations en série ont eu lieu, suite à une "énigmatique ruée" vers le foncier, comme nous l'avons rapporté en temps opportun dans nos éditions antérieures (pour rappel, un seul promoteur immobilier a bénéficié de 6 luxueuses assiettes foncières au niveau de la ville de Tiaret). L'historique de l'errance du siège de la direction des équipements publics a laissé plusieurs observateurs et experts sur leur soif. En effet, la direction des équipements publics a fait 3 escales avant de connaitre une certaine stabilité aux effets critiques sur les normes de travail et prestations publiques. Cependant, l'agenda de cette direction est fortement bourré de dysfonctionnements allant à "sanctionner" le service public, et l'illustration la plus parfaite, en est la situation de certains grands équipements publics qui se trouvent en rade et d'autres se trouvent en berne, à ne citer que la centrale des ventes et le port- sec. Durant cette semaine, le wali a saisi la tutelle pour savoir la vraie hiérarchie du port sec, le temps ou le ministre du commerce n'a émis aucun signal sur la destination du port sec. Notons que le port sec et suite à une décision, a été affecté en grand parking pour les camions de Tahkout et après dénonciation, ce port sec, est livré à lui-même. D'autres projets et dans des conditions obscures ont fait l'objet de réévaluation et sont actuellement en berne, cependant la question qui reste posée, c'est le grand vide que connait la direction qui malgré les dernières nominations, aucune décision du ministre de l'habitat n'a vu le jour et l'intérim est assurée depuis plus de 2 mois par un chef de service. Une situation qui envenime le suivi des réalisations des projets et paralyse certaines prestations. Mais jusqu'à quand??

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.