Le taux de participation revu à la baisse    Il rejette les résultats proclamés par le conseil constitutionnel    Il s'est engagé à s'adresser au peuple prochainement    À une semaine de l'échéance de la médiation washingtonienne    Washington enverra des troupes en Europe    Malgré une légère amélioration sur le plan sécuritaire    Les canaris effectueront un périlleux déplacement demain à l'Arba    Affaire USMMH-USMBA    Ligue 2 (26e journée)    Ansej    Elle avait été transférée dans une clinique privée    L'allaitement réduirait le risque de maladies cardiovasculaires, selon une étude    Clarifications de Mohamed Chafik Mesbah    Algérie:faire de la PME un axe stratégique de développement local (FCE)    Marrakech veut attirer 3,8 millions de touristes par an à l'horizon 2018    Algérie - L'opérateur de téléphonie mobile Djezzy sera introduit, à terme, en Bourse    Maroc:le directeur de la Bibliothèque Nationale élu à la tête du Réseau Francophone Numérique    La 15e édition ouvre ses portes aux exposants algériens et étrangers    «J'ai eu trois millions de voix»    Hannachi fait appel    Un résultat net en hausse au 1er trimestre à 79 millions de dollars    Projet de reconstruction du navire historique «Raïs Hamidou»    Erdogan présente les condoléances de la Turquie    L'ambassadeur américain à Alger rend visite au CRA    Décryptage du vote de notre émigration    De terrain en terrain    Washington et Téhéran exposent leurs arguments    Algérie - Côte d'Ivoire les 30 avril et 3 mai à Alger    Le FC Barcelone obtient un sursis    "Il n'y aura pas d'exception pour Ghardaïa"    L'heure de rendre des comptes    3000 tonnes de viande arrivent    Bougherra buteur contre Tabriz    Un général tué dans un attentat au Caire    "La guerre d'Algérie" n'est pas finie à Cannes    Promotion du matériau local    Rachid Taha au programme    Enlèvement d'un Algérien au Soudan : L'Algérie suit de très près la situation    Selon l'ONS : Hausse de plus de 11 % de la valeur des importations de marchandises en 2013    Bourses : Les marchés européens en hausse    Corées : Le Nord pourrait préparer un 4e essai nucléaire, selon Séoul    Oran : 3,5 milliards DA pour réaliser un abri de pêche à Cap Blanc    Plusieurs projets pour Hussein Dey    Tamma rate la 5e place qualificative aux JOJ-2014    La CNAS a lancé un sondage d'opinion sur ses prestations    Le patrimoine attend toujours une réelle et pérenne prise en charge    Pourquoi interroger le passé, l'avenir n'est-il pas plus important ?    Skikda s'invite à la capitale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.