Préparatifs intenses pour une mobilisation extrême    Franchise : l'activité peine à décoller    Internet : pas d'augmentation des tarifs    Les amortisseurs ont atténué les effets de la crise    "L'alimentation en eau potable ne sera pas affectée par la sécheresse, une hausse du prix pas envisageable"    Syrie: 506 personnes ont péri dans la bataille d'Alep    Programme du week-end    Le nouvel entraîneur sera connu après le match de l'ASMO    Le gouvernement approuve le calendrier    Promotion d'une stratégie nationale articulée autour des expériences réussies dans le monde    BRÈVES de l'Ouest    Une centaine d'exposants au rendez-vous    Nécessité de livrer le tronçon relatif au dédoublement de la RN 1 entre Chiffa et Berrouaghia en 2017    Relogement de 419 familles du vieux quartier "Khaldaoui" de Tiaret au courant de ce semestre    Lutte contre la criminalité: signature d'une déclaration commune entre les Polices algérienne et allemande    Mali : OCHA prévoit une enveloppe de plus de 300 millions de dollars d'aide humanitaire en 2016    Le Maroc et l'Arabie Saoudite réaffirment leur volonté de renforcer la dimension stratégique de leurs relations    Tunisie:Un corps en décomposition d'un présumé terroriste découvert enterré au Mont Selloum    Tunisie:La mise en échec du trafic d'armes à Nabeul a été planifiée préalablement (Douane)    Division nationale amateurs Est : Entre prétendants à Annaba    La domination n'est pas forcément violente, elle peut même être douce    Cellule du renseignement financier : 125 dossiers transmis à la justice, en 10 ans    Importés frauduleusement : Des médicaments de contrebande dans les pharmacies    Après USMA-JSK : Un mois de suspension pour l'arbitre Boukhalfa et son assistant Amari    11.000 logements attribués avant la fin 2016    ASM Oran - Le wali et le DJS au chevet de l'équipe : Louable initiative pour booster les joueurs    Journaux et partis : la cacophonie ?!    Restauration des mosquées et zaouias: Reprise annoncée des chantiers    Gestion des déchets : pour un redéploiement intelligent    ASO-OM et USMBA-MCEE à l'affiche    L'éthique et la déontologie au programme    Une guéguerre sans fin ?    Un terroriste neutralisé à Bouira    Chronique du Jeudi    Aucun dégât signalé    2.438 interventions en 45 heures    Droit dans le mur    Un nouveau décret exécutif    Conjurer et non conjuguer les périls    Dahmane Azzoune, la remise à flots    Des prix et des hommages    Christiane Taubira confond 2 grands chanteurs français    Mort de sa première chanteuse et de son guitariste    Bougie en bulle    Libye : Une région inquiétante    Syrie : Pourquoi l'Arabie saoudite n'enverra pas son armée    Mali : Trois militaires maliens tués    Coupe de France :Monaco mangé par Sochaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.