L'image de l'islam se dégrade    Djemai se plaint de Khaoua auprès de Sellal    Un cinquième terroriste abattu à Skikda    Gaïd Salah : " Aller de l'avant, vers ce qui garantit à l'Algérie la puissance militaire aspirée"    Opposition, pouvoir, les idées sont figées    Société algérienne SAFAV-MB : Livraison de 480 véhicules Mercedes-Benz    On met les bouchées doubles    Or noir : Les cours rebondissent en Asie    El GHazi accuse les jeunes    L'Algérie dispose d'un réseau routier de 118 567 km    Bourse internationale / Zurich : le SMI recule nettement, UBS aussi    Grine assène ses vérités    Appel à une rapide mise en oeuvre    Turquie : Au moins 80 pays participeront au premier Sommet humanitaire mondial    L'ONU veut faire reprendre le dialogue    Les Espagnols rappelés aux urnes    Tunisie : Essid souligne le souci de révéler les circonstances de la disparition des deux journalistes en Libye    Mahrez et Leicester champions d'Angleterre    Presse sportive algérienne (1962-2016) : Evolution constante face aux défis du numérique    L'Algérie vise une place à Rio    Les épreuves programmées pour ce week-end à Oran    Tamanrasset : Plaidoirie pour lutter contre la prolifération des déchets    Les maths et les femmes font-elles bon ménage?    Portes ouvertes à la Cnas d'Alger    Réunion ministre de l'industrie et des mines-délégation de l'UPM : Préparation de la Conférence des ministres en charge de l'Industrie des pays du ...    Une semaine de "feu" pour la Protection civile    Houria Aïchi à l'affiche    Caravane "Cinéma pour tous"    Captain America: Civil War à l'affiche    14 morts dans un nouvel attentat antichiite à Baghdad    Le championnat pour reprendre du poil de la bête    Un prix spécial pour le gouvernement algérien    Un calendrier non unifié !    Les risques sont minimes en Algérie    L'Algérie a réalisé de "grandes avancées"    Qu'en pensent les Algériens ?    Ils sont menacés de licenciement    Un site enchanteur    L'Atlético entrave la voie à Guardiola et se qualifie pour la finale    «El-Ghalta» gagne les faveurs du public    Festival «Mawazine Rythmes du monde»    MCA-USMA pour lancer la nouvelle saison    Real : Zidane félicite à son tour Leicester et Ranieri    Un gel délibéré pour une anarchie programmée    Droits d'auteur: Des TV privées hors la loi    Le peuple sahraoui dans l'attente d'une résolution du Conseil de sécurité    La liberté de la presse mondiale : L'Algérie confortée par la Constitution amendée    Participation de deux pièces algériennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.