Ligue des champions: le président Arras étonné d'affronter deux clubs algériens en phase des poules    Les élèves sensibilisés à la sécurité routière à Batna    Les fleurs du mal    L'ONU salue la ratification par le Soudan du Sud de la Convention relative aux droits de l'enfant    Procès Khalifa : Les témoins clefs viendront -ils à la barre    Edimma de Mouzaïa (Blida) : Le gaspillage de l'eau dans l'agriculture en question    Skikda : Fuite d'hydrocarbures à la raffinerie    120.000 ha de terres arables attribués prochainement aux investisseurs à Ghardaïa    Crise malienne: La société civile du Mali réaffirme son appui à l'Accord de paix d'Alger    la guerre du yémen au menu    Métiers de l'automobile : Renault Algérie investit dans la formation    2.100 militaires sénégalais seront envoyés en Arabie saoudite pour le Yémen    Ahmed Ouyahia se replace    Les Crabes fêtés jusque dans la vallée de la Soummam...    Les députés renforcent le contrôle    Suite à l'agression d'une étudiante : Les étudiants protestent    Un an de prison requis contre les accusés    «rien d'anormal», selon météo algérie    «Nous n'agissons pas pour perturber les relations entre l'Algérie et la France    Brahimi inscrit son 7e but de la saison    La tension monte dans les deux camps    Le procès reporté au 20 mai à Boumerdès    Place aux affaires!    Baisse des importations    La campagne de Benyounès bat son plein    De quoi sera fait l'été 2015?    Un centre de secours inauguré à Koléa    APN: adoption à la majorité de la loi sur les activités et le marché du livre    Ahl El Ksar célèbre ses martyrs et ses érudits    Algérie:colloque international sur l'énergie solaire à Bordj Bou Arreridj    Pirlo : « Nous devons prendre exemple sur l'Atletico »    Subvention du ministère des Moudjahidine à l'annexe du centre national d'appareillages des grands invalides de guerre    CC Sig : Le Croissant mise sur le SCMO pour se maintenir    ASB Maghnia : Le NRB Béthioua, dernier obstacle pour l'accession    Lorsque les violents sont récompensés et les pacifiques sanctionnés    Commercialisation de drogue et agression, trois mandats de dépôt    TIZI OUZOU: Promesses pour une meilleure communication    Liberté : pile ou face !    Bronzage    Intervenir économiquement et non sur le plan sécuritaire    Ligue 1 Mobilis: Madoui a expliqué sa démission par "une grosse fatigue"    L'affaire de la CNAN : Prononciation du verdict le 20 mai prochain    Afghanistan : Attentat-suicide taliban à Kaboul, au moins un mort    Des routes, des parkings et des gares prévus    Human Rights Watch accuse Riyad d'utiliser des munitions à fragmentation    Plus de 100 djihadistes français tués à ce jour    Nouveau report du procès    Agenda culturel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.