3EME REGION MILITAIRE A BECHAR : Gaïd Salah supervise un exercice combiné à balles réelles    MINISTRE DU TRAVAIL : L'emploi de travailleurs non déclarés sera combattu    Man Utd : l'étonnante confidence sur le départ de van Gaal    ZITOUNA (COLLO) : Le P/APC par intérim condamné à 4 ans de prison    Attribution provisoire aux trois opérateurs    Une trentaine de recours reçus, dont certains légitimes, selon M. Belaïb    L'urgence d'une industrie locale    Balise : L'échec annoncé    Ennahdha met le cap sur les prochaines élections    «La nouvelle 2008 est la réponse aux expectatives de nos clients»    Les services de sécurité soupçonnent la présence de familles de terroristes    «Il faut rester vigilant»    Man Utd : Le salaire mensuel que proposerait Manchester à Ibra dévoilé    «Un grand club a besoin d'un grand homme»    Coupe de la CAF: Le Mouloudia de Bejaia dans le groupe A    Balise : La guerre cathodique    Les téléphones portables interdits en salles d'examen    Très attendu à Khenchela : Bedoui écourte sa visite    Fin de contrat pour 159 OP    550 migrants clandestins arrêtés au large de la Libye    Hommage à Brahim Izri    Repères    Vie des clubs / JSK - le coach Mouassa l'a confirmé hier : Benkablia officiellement la première recrue    Batna / Traditions : Ces jeux que nos ancêtres pratiquaient    en bref...    La liberté provisoire pour le général Benhadid rejetée pour la 4ème fois, Me Mecheri dit son exaspération    France/ raffinerie en grève : Une nouvelle arme de la fronde sociale    Visite d'Abdelmalek Sellal à Tizi Ouzou    Pression sur les réserves de change    L'état islamique frappe en Syrie et au Yémen    Omnisports / Athlétisme- Diamant League Eugène : Makhloufi au départ du mile samedi    Droits d'auteur : Destruction de deux millions de CD piratés    La Palme d'or décernée au britannique Ken Loach    Alger à travers l'objectif de jeunes photographes    Ramadhan et saison estivale: 140 brigades pour le contrôle de la qualité et des prix    L'inflation à 4,8%: Les prix à la hausse tirés par les fruits et légumes    Basket-ball - Finale aller du tournoi des As: Le CRBDB pour forcer le destin face au GSP    Partis de blocage...    Le pragmatisme l'emporte sur la politique    Une rencontre d'affaires aujourd'hui à Milan    Sellal veut mettre un terme à l'anarchie audiovisuelle    Mundiavocat : Oran accueillera la 19ème édition    Selon Ould Khelifa : L'Algérie n'a jamais négligé les droits de l'Homme    Minimisation des écarts idéologiques ?    Tizi-Ouzou : Le village d'Ath Kaïd, dans un état de dégradation    Les deux candidats à la présidentielle au coude à coude    Hamel défend son programme    Trois films algériens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.