«411 projets mis en service au premier semestre 2014»    La réouverture de la pêche au corail prévue en fin d'année    Sellal redescend sur le terrain    Algérie Télécom dévoile ses nouvelles offres    La Jordanie propose un projet de résolution    «Israël a commis des crimes contre l'humanité à Ghaza»    «C'est une boucherie à ciel ouvert»    Un nouveau dispositif mis en place    2 261 promotions aux grades supérieurs dont six contrôleurs de police    Sellal salue la qualité de la formation des éléments de la Sûreté nationale et leurs sacrifices durant la tragédie nationale    Célébration de la Fête de la police à l'Ouarsenis    43 fonctionnaires promus et une trentaine de retraités honorés    Un bilan maigre et contesté    Rassemblement, aujourd'hui, devant la wilaya d'Alger    Ils exigent l'affectation d'un corps de sécurité et réclament la libération de l'otage    De nouveaux mécanismes juridiques pour l'emploi des diplômés seront mis en place    Mme Zerhouni : «Treize plans d'aménagement adoptés»    26.000 agents seront formés    Arrestation des coupables et libération de la victime    13 milliards de centimes partent en fumée    Le chat et la souris    L'ES Sétif décimée... mais décidée    Le stage de Tunisie confirmé    Le club chilien CD Palestino rend hommage à Ghaza    Tahmi donne priorité aux jeunes catégories    Mostefa en Turquie pour s'engager avec Gaziantepspor    Palais de la culture Moufdi-Zakaria de Kouba    Le Dr Taleb El-Ibrahimi appelle à la dissolution de la Ligue arabe    Les anciens chanteurs chaâbis honorés    Naïma Dziria et Nadia Baroud font un tabac    Sortir des pensées "congelées"    Marchés : Les Bourses européennes dans le vert    Plus de 2.200 postes budgétaires affectés à la promotion des cadres, agents et fonctionnaires de la Sûreté nationale (Hamel)    Club Africain-Olympique de Marseille : José Anigo aurait proposé un échange Khalifa-Djabou    Alger : Deux établissements scolaires pour la nouvelle cité des 1.430 logements de Heuraoua    Grande-Bretagne Les autorités lancent une enquête sur de possibles manipulations des changes    Thaïlande : Le roi approuve la Constitution intérimaire de la junte    Législatives en Libye : La mouvance civile devant les islamistes    Fin de fonctions pour l'imam décrié    Centrafrique : l'impasse    L'investissement dans le tourisme connaît un essor    Objectif : protéger les travaux de recherche et faciliter leur finance    Les artistes de Tizi Ouzou saluent la politique de concertation    Message de vœux du Vatican aux musulmans à la veille de l'Aïd el Fitr    Dans Alger la noire, le policier ne fait pas son polar    Serie A italienne (préparation) Inter Milan : Saphir Taider convoqué pour le stage des Etats-Unis    Malikites et Ibadites s'engagent à dépasser les dissensions    Plan d'action pour leur redonner leurs lettres de noblesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.