La croissance économique de la Tunisie moins importante que celle prévue en 2014    Algérie: Le MATE veut atteindre un taux de recyclage de plus de 40% à partir de 2016    Importante rencontre entre Lamamra et des hommes d'affaires canadiens    Un nouveau chef norvégien pour l'Otan confrontée au défi russe    Accident de Laghouat : 17 morts et de 27 blessés sous surveillance médicale (bilan final)    Tlemcen : saisie d'une quantité de plus de 9,5 quintaux de kif dans un domicile à Maghnia    Assassinat d'un ressortissant français: certains membres du groupe terroriste identifiés (Louh)    Le Polisario appelle l'UE à agir pour mettre fin aux atteintes du Maroc aux droits humains au Sahara occidental    La lutte contre le crime organisé et le terrorisme "principale préoccupation" de l'Algérie (Hamel)    Ligue des champions d'Afrique    Ligue 1    Il a de nouveau boycotté hier la séance de la CD de la LFP    Une première rencontre jugée "positive" s'est tenue sous l'égide de l'ONU    Ali Benflis dévoile son "Livre blanc sur la fraude"    CONCERT-HOMMAGE à LA SALLE ATLAS    Tunisie    GUELMA    Abbas déterminé à aller au Conseil de sécurité et à défier Washington    Algérie: le déficit en matière de logement sera résorbé d'ici 2018 (Sellal)    Des ressources humaines qualifiées : au cœur du challenge énergétique et industriel du pays    Bréves de l'Ouest    Formation professionnelle à El-Bayadh    Pour de nouveaux blocs d'exploration : 5 groupes pétroliers étrangers en renfort    Le chantier bientôt lancé: Extension du tram vers l'aéroport    Commerce : Des licences d'importation revues et corrigées    Un jeu de massacre sans fin    Relizane : Cinq personnes sauvées des crues    Djaâfar Haddad    Diamal    Ali Benflis dévoile son "livre blanc"    RC Arbaâ    Hésitant entre l’Algérie et la France    Deux matchs de suspension pour Belaà ̄li (USM Alger) et trois pour Meklouche (USM Blida)    Le coup de bill’art du Soir    ACTUCULT    Coopération Algéro-Chinoise    "Préservons la quiétude dans notre vallée"    Hommage à l'acteur Nino Manfredi    "On ne gère pas un football pro avec des amateurs"    Hugo Broos aurait exercé illégalement    Téhéran va fournir des équipements à l'armée libanaise    Saâdani écrit à l'ambassadeur de France    Le Soir du Centre    Elle sera au Parlement en janvier    Makrout laâssel    Ghribia    Production d'électricité : Yousfi mise sur les énergies propres    La Réconciliation nationale n'a d'autre objectif que l'organisation du consensus national    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.