FACE A L'INTERNATIONALISATION DE LA FILIERE : L'usine Renault-Algérie, de 25.000 unités/an, sera t- elle rentable ?    TRAIT D'UNION : Tout va bien M. le Ministre    Relizane : 23 blessés dans une collision à Mendes    Tunisie: 2396 observateurs locaux chargés du "bon" déroulement du scrutin    Accidents de la circulation: 17 morts en moins de 48h, l'hécatombe routière se poursuit en Algérie    Tunisie: légère baisse à l'export pour le secteur du "textile-habillement"    Mali: la recrudescence des attaques dans le nord en partie liée à l'Etat islamique (président malien)    L'Algérie condamne "dans les termes les plus vigoureux" l'attentat perpétré dans le Sinaï (MAE)    Zidane ne veut pas "passer en trois mois" ses diplômes en Espagne    Zone de transit et sanctuaire de jihadistes    Syrie: nouvelle attaque des jihadistes à la frontière turque à Kobané    Journée nationale de la presse à Tamanrasset    Sport Events accuse la Fédération d'athlétisme    À la veille de la finale de la LDC entre Vita Club et l'ESS    Trois affiches ternies par le huis clos    Hannachi convoqué pour le 5 novembre    Sporting Lisbonne    Meilleure équipe en Afrique et 15e au Monde selon le dernier classement FIFA    Une clôture avec des inquiétudes    "Le FFS n'apporte rien de nouveau"    Elle critique le lancement de nouvelles consultations sur la constitution    Qui veut semer le trouble entre Alger et Paris?    BELAIZ N'ECARTE PAS L'IDEE    En vue de leur congrès national le 1er novembre à Ifri    Hanoune accable Benyounès    Le rendez-vous des pros    La Tunisie vote demain pour les législatives de l'espoir    Egypte    "Votre grève n'a pas eu d'écho"    Les pompiers sensibilisent contre Ebola    Coopération bilatérale entre l'Algérie et l'Afrique du Sud    TEBESSA    Colloque international à Béchar    Maroc-Tchad:renforcement de la coopération bilatérale en matière d'investissement et d'expertise touristiques    Le Niger soutiendrait une nouvelle intervention militaire internationale en Libye (président)    Comment retrouver des cheveux naturels ?    Pour vous relaxer, apprenez à respirer    La CNLTD tranche sur les consultations lancées par le plus vieux parti de l’opposition :    Handball    Croquettes de viande    Le coup de bill’art du Soir    Les enfants des nuages, derniÚre colonie au festival des libertés de Bruxelles    5e Festival international du théâtre de Béjaà ̄a    Le défi de l'association Santé pour tous à Constantine    Mobilisation tous azimuts pour redémarrer le haut fourneau    Tayeb Louh : «L'affaire des moines de Tibhirine avance normalement»    Patrimoine : la ministre de la Culture s'engage à rattraper les retard    Au pays de Boubagra, ce n'est toujours pas le raz-de- marrer !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Docteur Benaïbouche : «Il faut réorienter les investissements»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 28 - 06 - 2010

Le docteur Farid Benaïbouche, président de la commission de discipline du Conseil de l'ordre des médecins et gynécologue de profession à Hydra, a abondé dans le même sens, se disant scandalisé de voir «des failles inacceptables» dans certains services médicaux. Il est inadmissible, selon ce médecin, de voir trois accouchées avec leurs bébés sur un seul lit d'hôpital.
A son avis, il faudrait réorienter les investissements destinés à améliorer les structures sanitaires. «Au lieu de réhabiliter les services de cardiologie et faire des conventions avec les étrangers, à titre d'exemple, il faudrait rénover ceux de la gynécologie, sachant que la protection maternelle et infantile est prioritaire», a-t-il développé.
Notre spécialiste en gynécologie a précisé qu'il n'y a eu aucun investissement à ce niveau. «Les maternités sont transformées en maisons d'accouchement et les structures de gynécologie publiques ne suffisent plus», a-t-il souligné, mettant l'accent sur le manque flagrant de prise en charge des prématurés dans les CHU.
Qu'en est-il de la grippe A ?
Le président du Conseil national de l'ordre des médecins a fait allusion à la propagation de la grippe A en Algérie qui a suscité toute une polémique et une panique «non justifiée» par manque d'information, qualifiant cette maladie de «grippette». «Si la tutelle avait fait l'effort de médiatiser les renseignements liés à cette maladie, de par sa propagation, sa prévention, son degré de gravité et si elle avait donné plus de détails quant à l'arrivage des vaccins, le contrôle de ceux-ci et leur distribution, les citoyens auraient été beaucoup moins stressés et plus confiants face à la maladie.
D'autant qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer outre mesure», a expliqué notre président, ajoutant qu'une séance télévisée de quelques heures animée par le ministre de la Santé, à titre d'exemple, aurait apaisé les esprits et aurait évité, surtout, la panique et le doute. Une façon d'ajouter comme une autre faille le manque de sensibilisation et de communication dans le domaine de la santé en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.