Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    Zerouati en colère contre le bureau fédéral    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Barça : Koeman chahuté par les supporters après le Clasico (Vidéo)    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    Pain et imaginaire populaire    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le général-major Abdelghani Hamel : la sécurité, fondement de la relance scientifique, économique et sociale
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 07 - 2013

L'instauration et la consécration de la sécurité sont le fondement de la créativité et de la relance scientifique, économique et sociale, a affirmé lundi soir à Alger le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), le général-major Abdelghani Hamel.
"Aucune créativité ne peut se développer sans stabilité et aucune relance scientifique, économique et sociale ne peut se réaliser sans sécurité", a indiqué le général-major dans son intervention lors de la cérémonie de commémoration du 51ème anniversaire de la création de la police algérienne.
Aussi la police a-t-elle accompli depuis l'indépendance, aux côtés des autres instances sécuritaires nationales, des missions méritoires au service du pays et du citoyen, a-t-il dit.
Pour le DGSN "la sécurité est l'une des revendications suprêmes et nobles que toutes les sociétés humaines tentent de consacrer pour réaliser le progrès civilisationnel".
La police algérienne, a-t-il ajouté, a relevé le défi au cours des différentes étapes du développement du pays "faisant face aux menaces d'où qu'elles émanent et consentant de lourds sacrifices".
La police algérienne a prouvé "sa fidélité pleine et entière à la patrie et respecter le serment fait à la génération de novembre 1954 ce qui lui a valu le respect et la considération de tous".
Le directeur général de la sûreté nationale a précisé que "l'Etat a accordé, à travers les programmes établis, un intérêt constant à l'organisme de la sûreté nationale à l'instar des autres secteurs, s'employant à le développer et à le renforcer pour le hisser au niveau des développements en cours en matière de lutte contre la criminalité notamment ses nouvelles formes telles le crime organisé, le blanchiment d'argent et la cybercriminalité".
Le général-major Abdelghani Hamel a souligné, dans ce contexte, les politiques sécuritaires prospectives adoptées par l'Etat sur des bases scientifiques et académiques qui ont permis au dispositif de la sécurité nationale de relever le niveau de qualification de ses éléments pour contenir les crises et combattre les phénomènes de criminalité qui ont pris des dimensions internationales et régionales.
Pour une police efficace et professionnelle qui répond aux mutations internes et externes, la DGSN a œuvré, a-t-il déclaré, à l'élévation du niveau de formation de ses personnels en adoptant un plan de formation supérieure dans différentes spécialités avec des supports modernes. Une formation, a-t-il noté, qui n'a rien à envier à celle pratiquée dans les hautes écoles et facultés sécuritaires internationales.
Pour cela, a-t-il dit, un grand nombre de cadres expérimentés ont été mis à contribution afin d'allier la formation scientifique et académique à l'expérience acquise sur le terrain de la police algérienne devenue désormais un exemple à suivre pour beaucoup d'organismes sécuritaires internationaux notamment en matière de lutte contre toutes les formes de criminalité, de gestion rationnelle des masses et de haut degré de professionnalisme dans le traitement avec le citoyen.
Ainsi, a-t-il poursuivi, de nombreuses promotions de cadres de la sûreté nationale ont bénéficié d'une formation de haut niveau dans les rangs de l'Armée nationale populaire (ANP) à l'académie militaire interarmes de Cherchell où ils ont reçu une formation supérieure qui a consolidé leur compétences et qualifications et acquis des techniques nouvelles bénéfiques pour la police dans la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes.
Le général-major Abdelghani Hamel a, enfin, exhorté tous les éléments de la DGSN à déployer davantage d'efforts et à persévérer pour assurer la sécurité du citoyen et de ses biens dans le cadre du strict respect des lois du pays et des principes des droits de l'Homme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.