Rassemblement de soutien à Adlène Mellah    Election présidentielle : Ce que prévoit la loi    Le maillon faible de la chaîne touristique    Réorganisation du baccalauréat : Les premières évaluations dès l'année prochaine    Messahel à la Valette    Les graves accusations du Snapo    Le MCEE et le NCM à la poursuite de l'ASO    Le CSC en quête de confirmation, la JSS en danger face au Ahly    Présidentielle de 1999, on ne s'ennuyait pas…    Baisse du taux de criminalité en 2018    280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki    715 opérations pour 627 localités et mechtas à Jijel    L'opérette Novembre… sidjil el khouloud conquiert le public tlemcénien    Hommage à un stratège de la révolution    Pour l'institution d'un prix national «Si Muhend u Mhand»    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'une bande de malfaiteurs s'adonnant au trafic de psychotropes…    Le réseau électrique renforcé    Football - Ligue 1: Le CRB dos au mur, le leader et son dauphin en expédition    Volleyball - Coupe d'Algérie - Tour préliminaire: Les cendrillons en quête d'exploits    Affaire de la petite Nihal: L'enquête des gendarmes achevée    Ligue 2: Plusieurs débats captivants    Macron : une communication sans fin, mais sans beaucoup de réponses    Walis de la République : chacun d'eux a compris qu'il était sacrifiable!    L'APN prend part à la réunion de la commission des affaires politiques, de la sécurité et des droits de l'Homme de l'UPM à Strasbourg    Les représentants des membres de l'UA se penchent sur le dossier des personnes déplacées    Le secteur de l'assurance automobile domine sur celui des catastrophes naturelles    Sensibilisation sur l'opération des déclarations annuelles des salaires et des salariés    Les cours du pétrole stables en Asie    «La colonisation et l'occupation continuent de saper le développement» de l'Etat de Palestine    Tout accord Maroc-UE incluant les territoires sahraouis, sont nuls et non avenus    Des mesures pour le parachèvement des travaux du projet du stade de Bordj Menaïel    Les chasseurs tirent la sonnette d'alarme    Vingt-deux équipes dont le GSP au rendez-vous de Tunis    L'Algérien Dib élu président de la zone I nord    Les arbitres des équipes algériennes connus    L'urgence de les récupérer et numériser    Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi-Ouzou    Commémoration du 67e anniversaire de la mort du moudjahid Belouizdad    Le "shutdown" de Donald Trump coûtera bientôt plus cher que son... mur    Les députés britanniques le rejettent massivement    Les Algériens indésirables en France ?    Gouvernance vertueuse    Isolé dans la région, vers quels pays le Venezuela se tournera-t-il?    Attentat terroriste contre un complexe hôtelier à Nairobi : L'Algérie condamne "avec force" l'attaque    En exil depuis 28 ans: Il y a 27 ans, Mohamed Boudiaf revenait en Algérie pour présider le Haut-Comité d'Etat    Le sociologue Nacer Djabi interdit de tenir une conférence sur les mouvements amazighs    Enquête au FLN    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les vendeurs d'arachides fourbissent leurs armes à Batna
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 01 - 2014

Les arachides, entourées de toutes sortes de confiseries sont, sans conteste, les produits vedettes de la célébration, à Batna, du nouvel an amazigh (Ikhf Nousgwas ou Amenzu n'Yennayer) qui se caractérise par une convivialité familiale autour d'un dîner traditionnel.
Dans la capitale des Aurès, les gérants des échoppes du mythique marché Er-Rahba et les candy-shops du quartier de Bouakal fourbissent leurs armes pour s'assurer une part de la manne offerte par cette occasion juteuse qui pèse relativement lourd dans leur chiffre d'affaires annuel.
Cette année encore, une tournée à travers les marchés populaires de la ville de Batna permet de constater combien cet événement draine les foules en quête de ces produits que l'on consomme après de joyeuses et copieuses agapes.
Les multiples commerces ont mis les petits plats dans les grands pour que leurs étals soient les plus attractifs possible. Fruits secs en tous genres, amandes, pistaches, noix, noisettes et, bien entendu cacahuètes grillées, sans oublier les dattes, le miel, le beurre et les loukoums sont savamment disposés.
Tous les moyens sont bons pour mettre en valeur les vitrines et attirer les batnéens, héritiers d'une tradition plurimillénaire encore solidement ancrée dans la région.
Une des traditions dans le massif des Aurès (d'Ighzer Amllal à la vallée de Belezma) veut que les parents répartissent l'offrande de Yennayer (que l'on appelle surtout "Yennar" à Batna) dans de petits sachets en tissu pour la distribuer à leurs enfants, après le dîner qui consiste, à l'occasion, en un repas plutôt riche (B'sissa, Ziraoui ou Baghrir).
Pour séduire les gourmands, certains commerçants n'hésitent pas à recourir aux techniques de merchandising visuel les plus sophistiquées. D'autres vont jusqu'à faire appel à des artistes spécialisés dans la décoration évènementielle des vitrines, comme l'atteste Krim Djamel, un décorateur connu sur la place.
Ainsi, les magasins spécialisés dans la vente d'arachides, de plus en plus en vogue, connaissent ces jours-ci une grande affluence de ménagères, venues faire leurs emplettes et s'approvisionner pour préparer les mets de "Yennar".
La forte demande ne va évidemment pas sans entraîner une flambée des prix. Un fait qui ne semble pourtant pas décourager les ménagères batnéennes, explique Youcef Ferhi, un commerçant d'épices du marché Er-Rahba, qui explique que le prix des arachides a augmenté de façon significative dès le début de l'été, saison propice aux célébrations de mariages et de circoncisions.
Les cacahuètes ont beau passer de 300 à 360 dinars le kilo, les amandes de 800 à 1.350 dinars, l'on continue de se voir obligé de jouer des coudes, au marché Er-Rahba pour se frayer un chemin jusqu'aux échoppes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.