Algérie-Maroc : la (maigre) réponse de Bouteflika à Mohamed VI    Ould-Abbès toujours secrétaire général    Arrestation d'un ex-maire et député    Le FLN et le RND en rouleaux compresseurs    Où est passé le dinar ?    Le renseignement douanier au menu du dialogue 5+5    Les Verts face à leur destin    «Je vois un changement par rapport au passé»    Taoussi vers la porte de sortie    Sachez que…    Création d'un centre de chirurgie pédiatrique en Algérie    Un trentenaire retrouvé pendu chez lui à Belkheïr    Entre blagues, caricatures et ironiques retours de bâton    Bab-el-Oued chouhada    Raser sa barbe ? Pas question !    Le temps n'a pas d'âge    Nouvelles d'Oran    24 heures    Football - Ligue 1: Le NAHD surprend l'ESS, l'ASAM respire    Lutte contre le commerce de stupéfiants: Six dealers arrêtés et des psychotropes saisis    Mostaganem: Des malades en danger    Pour la fréquence élevée d'effets secondaires: Retrait définitif de deux traitements anti-cancéreux    Qui a tué John Fitzgerald Khashoggi ?    Sécurité des vols: L'UGTA défend Air Algérie    ASM Oran: Sid Ahmed Slimani à la barre technique    Colloque sur la «Sira ennabawiya»: Plaidoyer pour l'unité dans l'Islam    USA : La production record de pétrole brut tire les stocks à la hausse    Atelier de formation de gestion associative    Succès des premiers tests des projets e-éducation et e-santé via Alcomsat-1    Zetchi appelle les Verts à faire preuve de combativité sur le terrain    La JSMB se neutralise à domicile avec l'ESM    Violences après le match USMA-CSC: 30 personnes arrêtées et 10 policiers blessés    La production du fer et de l'acier relancée    Déces : Le journaliste d'El Khabar Mohamed Cherak n'est plus    Le traité constitutif de l'UA doit "être préservé de toute révision"    43e Eucoco : Mme Feroukhi souligne le rôle de la conférence dans la sensibilisation sur le conflit    Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah    Washington vote contre une résolution de l'ONU condamnant Israël sur le Golan    Conférence de Palerme sur la Libye : Les divisions étalées au grand jour    3e phase de la 24e opération de relogement d'Alger: Quelques 70 familles seront relogées lundi prochain    Affaire Skripal : Zakharova qualifie de "blague" la nouvelle enquête de Bellingcat    La tenue d'un vote de défiance contre May "probable"    Noureddine Bedoui : "Les valeurs de l'ANP sont un précieux acquis à préserver "    Hamadou Lazhar, élu candidat du FLN    Da Méziane, c'est le «Djihad», l'engagement et la modestie personnifiés    La 2e édition s'ouvre à Alger    CNAL et Commission de visionnage des films    La nouvelle pièce "Sekta" de Tounès Aït Ali présentée à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les vendeurs d'arachides fourbissent leurs armes à Batna
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 01 - 2014

Les arachides, entourées de toutes sortes de confiseries sont, sans conteste, les produits vedettes de la célébration, à Batna, du nouvel an amazigh (Ikhf Nousgwas ou Amenzu n'Yennayer) qui se caractérise par une convivialité familiale autour d'un dîner traditionnel.
Dans la capitale des Aurès, les gérants des échoppes du mythique marché Er-Rahba et les candy-shops du quartier de Bouakal fourbissent leurs armes pour s'assurer une part de la manne offerte par cette occasion juteuse qui pèse relativement lourd dans leur chiffre d'affaires annuel.
Cette année encore, une tournée à travers les marchés populaires de la ville de Batna permet de constater combien cet événement draine les foules en quête de ces produits que l'on consomme après de joyeuses et copieuses agapes.
Les multiples commerces ont mis les petits plats dans les grands pour que leurs étals soient les plus attractifs possible. Fruits secs en tous genres, amandes, pistaches, noix, noisettes et, bien entendu cacahuètes grillées, sans oublier les dattes, le miel, le beurre et les loukoums sont savamment disposés.
Tous les moyens sont bons pour mettre en valeur les vitrines et attirer les batnéens, héritiers d'une tradition plurimillénaire encore solidement ancrée dans la région.
Une des traditions dans le massif des Aurès (d'Ighzer Amllal à la vallée de Belezma) veut que les parents répartissent l'offrande de Yennayer (que l'on appelle surtout "Yennar" à Batna) dans de petits sachets en tissu pour la distribuer à leurs enfants, après le dîner qui consiste, à l'occasion, en un repas plutôt riche (B'sissa, Ziraoui ou Baghrir).
Pour séduire les gourmands, certains commerçants n'hésitent pas à recourir aux techniques de merchandising visuel les plus sophistiquées. D'autres vont jusqu'à faire appel à des artistes spécialisés dans la décoration évènementielle des vitrines, comme l'atteste Krim Djamel, un décorateur connu sur la place.
Ainsi, les magasins spécialisés dans la vente d'arachides, de plus en plus en vogue, connaissent ces jours-ci une grande affluence de ménagères, venues faire leurs emplettes et s'approvisionner pour préparer les mets de "Yennar".
La forte demande ne va évidemment pas sans entraîner une flambée des prix. Un fait qui ne semble pourtant pas décourager les ménagères batnéennes, explique Youcef Ferhi, un commerçant d'épices du marché Er-Rahba, qui explique que le prix des arachides a augmenté de façon significative dès le début de l'été, saison propice aux célébrations de mariages et de circoncisions.
Les cacahuètes ont beau passer de 300 à 360 dinars le kilo, les amandes de 800 à 1.350 dinars, l'on continue de se voir obligé de jouer des coudes, au marché Er-Rahba pour se frayer un chemin jusqu'aux échoppes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.