PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage    Le Président Tebboune affirme qu'il "fera face aux lobbies ciblant l'ANP par des campagnes désespérées"    Conseil de la Nation: adoption à l'unanimité du texte de loi de finances complémentaire 2020    Conseil de la nation: la préservation du caractère social de l'Etat dans le PLFC 2020 saluée    Le comité scientifique, seul "habilité à donner le feu vert pour la levée ou pas du confinement"    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Deux terroristes neutralisés en mai dernier    La famille Nezzar poursuivie pour évasion fiscale !    Chemseddine autorisé à revenir sur Ennahar TV    DOCUMENTAIRE DIFFUSEE PAR FRANCE 5 SUR LE HIRAK : Le RND dénonce une campagne tendancieuse    MOSTAGANEM : Le non-port du masque, une infraction pouvant être érigée en délit    LUTTE CONTRE LE COVID19 : La wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    AIN TEMOUCHENT : Deux filles membres d'un réseau de passeurs    LE PRESIDENT TEBBOUNE EN VISITE AU MDN : Le siège de l'état-major baptisé au nom de feu Gaid Salah    Ligue1 algérienne-USM Alger: Zeghdoud évasif sur son avenir    L'envoi de troupes de l'ANP en dehors des frontières ne remet pas en cause la doctrine de non ingérence de l'Algérie    «Tebboune s'est engagé à libérer Tabbou et Benlarbi»    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    L'Amérique brûle    Un webinaire interactif pour la région Mena    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    246 autorisations accordées en 2019    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    EHS Canastel: Vingt-deux enfants atteints du Covid-19 pris en charge    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les vendeurs d'arachides fourbissent leurs armes à Batna
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 01 - 2014

Les arachides, entourées de toutes sortes de confiseries sont, sans conteste, les produits vedettes de la célébration, à Batna, du nouvel an amazigh (Ikhf Nousgwas ou Amenzu n'Yennayer) qui se caractérise par une convivialité familiale autour d'un dîner traditionnel.
Dans la capitale des Aurès, les gérants des échoppes du mythique marché Er-Rahba et les candy-shops du quartier de Bouakal fourbissent leurs armes pour s'assurer une part de la manne offerte par cette occasion juteuse qui pèse relativement lourd dans leur chiffre d'affaires annuel.
Cette année encore, une tournée à travers les marchés populaires de la ville de Batna permet de constater combien cet événement draine les foules en quête de ces produits que l'on consomme après de joyeuses et copieuses agapes.
Les multiples commerces ont mis les petits plats dans les grands pour que leurs étals soient les plus attractifs possible. Fruits secs en tous genres, amandes, pistaches, noix, noisettes et, bien entendu cacahuètes grillées, sans oublier les dattes, le miel, le beurre et les loukoums sont savamment disposés.
Tous les moyens sont bons pour mettre en valeur les vitrines et attirer les batnéens, héritiers d'une tradition plurimillénaire encore solidement ancrée dans la région.
Une des traditions dans le massif des Aurès (d'Ighzer Amllal à la vallée de Belezma) veut que les parents répartissent l'offrande de Yennayer (que l'on appelle surtout "Yennar" à Batna) dans de petits sachets en tissu pour la distribuer à leurs enfants, après le dîner qui consiste, à l'occasion, en un repas plutôt riche (B'sissa, Ziraoui ou Baghrir).
Pour séduire les gourmands, certains commerçants n'hésitent pas à recourir aux techniques de merchandising visuel les plus sophistiquées. D'autres vont jusqu'à faire appel à des artistes spécialisés dans la décoration évènementielle des vitrines, comme l'atteste Krim Djamel, un décorateur connu sur la place.
Ainsi, les magasins spécialisés dans la vente d'arachides, de plus en plus en vogue, connaissent ces jours-ci une grande affluence de ménagères, venues faire leurs emplettes et s'approvisionner pour préparer les mets de "Yennar".
La forte demande ne va évidemment pas sans entraîner une flambée des prix. Un fait qui ne semble pourtant pas décourager les ménagères batnéennes, explique Youcef Ferhi, un commerçant d'épices du marché Er-Rahba, qui explique que le prix des arachides a augmenté de façon significative dès le début de l'été, saison propice aux célébrations de mariages et de circoncisions.
Les cacahuètes ont beau passer de 300 à 360 dinars le kilo, les amandes de 800 à 1.350 dinars, l'on continue de se voir obligé de jouer des coudes, au marché Er-Rahba pour se frayer un chemin jusqu'aux échoppes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.