L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Développer une agriculture moderne adossée à une gestion efficace et durable de l'eau (ministre)
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 04 - 2014

Le développement d'une agriculture moderne, adossée à une gestion efficace et durable des ressources en eau, a été soulignée par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, mardi dans la wilaya de Ghardaïa, où il a effectué une visite en compagnie du ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri.
"Pour faire face à la rareté de plus en plus ressentie de l'eau et la demande croissante du secteur agricole, il est impératif d'équiper les exploitations en systèmes d'irrigation plus efficients, notamment le goutte-à-goutte", a expliqué M. Necib, lors de cette visite d'évaluation.
"Nous sommes à Ghardaïa pour faire un diagnostic général, en opérant des rattrapages en matière de réhabilitation des forages et des équipements", a-t-il soutenu, avant d'ajouter que de nouveaux forages seront réalisés pour "développer une agriculture moderne, durable, rentable, qui soit un moteur de croissance et d'emploi pour la région".
Le ministre des Ressources en eau a appelé à développer et intensifier les investissements en matière de capacités épuratoires et d'optimiser la collecte des eaux usées, de sorte à préserver l'environnement et les nappes d'eau de la pollution, avant d'assurer que son département oeuvre actuellement à "encourager le passage du système d'irrigation traditionnels +gravitaire+ au système d'irrigation localisée +goutte à goutte+, dans les périmètres agricoles".
En visitant des projets de réalisation de nouveaux forages destinés à l'irrigation de l'ancienne palmeraie de la daïra de Guerrara, le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelouahab Nouri, a appelé, de son coté, les agriculteurs à "rajeunir les plants pour sauver cette palmeraie et à utiliser le goutte-à-goutte dans l'irrigation".
M.Nouri, qui a estimé que la région de Ghardaïa possédait des potentialités énormes dans le domaine de l'agriculture, a appelé à oeuvrer pour un décollage effectif d'une agriculture moderne, à forte valeur ajoutée, et durable.
S'adressant aux agriculteurs de la région de Guerrara qui souffrent d'une baisse de la nappe de la région, le ministre a promis des moyens pour mobiliser l'eau souterraine, par l'équipement des forages existants en pompes modernes et leur électrification.
L'Etat s'attele à la mise en oeuvre d'un programme qui permettra de porter à 2.200.000 hectares la superficie des terres arables irriguées en Algérie à l'horizon 2019, contre 1.200.000 ha actuellement, afin d'assurer la sécurité alimentaire, a soutenu le ministre de l'agriculture.
La réhabilitation et le renforcement des réseaux d'irrigation des périmètres agricole, pour garantir une meilleure gestion de l'eau, ainsi que le suivi technique en vue d'améliorer les performances de l'agriculture, sont des axes prioritaires à mettre en oeuvre, a-t-il dit.
A Ghardaïa, les deux ministres ont pris connaissance du mégaprojet d'assainissement et de protection contre les crues de l'Oued M'zab, d'un coût de plus de 11 milliards de dinars.
Le ministre des ressource en eau a annoncé la prise en charge de la remontée des eaux, devenues des "gîtes de moustiques", dans la région d'El-Atteuf, et la mobilisation de 450 millions DA pour éradiquer ces espaces anophélien.
Les deux ministres ont insisté, à chacune de leurs haltes, sur la nécessité de faire participer les différents partenaires des deux secteurs (agriculture et hydraulique), ainsi que la société civile dans l'élaboration des programmes.
Ils ont achevé leur visite par l'inspection de la station de traitement par lagunage des eaux usées de Guerrara, mise en service dernièrement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.