Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Rudi Grcia évoque le recrutement de Slimani !    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La semaine culturelle sahraouie coïncide avec des développements politiques décisifs pour la cause sahraouie
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 07 - 2016

La semaine culturelle de fraternité et de solidarité avec le peuple sahraoui qui se tient dans la commune d'Alger-centre coïncide avec des développements politiques et diplomatiques décisifs pour la cause sahraouie aux niveaux africain et arabe, a affirmé le wali de la ville sahraouie d'El-Ayoune, Mohamed Yeslem Beïssat.
Lors d'une rencontre de solidarité ayant réuni les membres du Collectif national des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui à la Alger-centre, M. Beïssat a précisé que la semaine culturelle avec le peuple sahraoui (23-30 juillet) coïncidait avec des développements politiques et diplomatiques importants dans le développement de la question sahraouie tant au niveau africain qu'arabe.
M. Beïssat a évoqué les recommandations du sommet de l'UA tenu récemment à Kigali, les revendications du Maroc de "réintégrer l'UA en dépit du fait qu'il n'y a jamais été membre", les dossiers soumis à la Cours de justice européenne relatifs à la spoliation des richesses du Sahara Occidental par l'occupant marocain ainsi que les résultats attendus mardi de la réunion du Conseil de sécurité concernant le retour de la composante politique de la MINURSO.
Il a, par ailleurs, salué l'intérêt porté par les familles algériennes aux diverses festivités culturelles s'inscrivant dans le cadre de la semaine de solidarité avec le peuple sahraoui au niveau de la kheima installée à la Grande Poste.
Saluant les efforts consentis par la commune d'Alger-centre pour mener à bien cette manifestation culturelle, outre la reconduction du jumelage et l'accueil chaleureux réservé à la délégation sahraouie, M. Beïssat a rappelé les séries de rencontres ayant eu lieu entre la délégation sahraouie et les différents acteurs politiques et de la société civile à Alger et entre les élus de la commune d'Alger-centre et la wilaya d'El-Ayoune.
Le président de l'APC d'Alger-centre, Abdelkrim Bettache a réaffirmé la position de l'Algérie vis-à-vis de la cause sahraouie dont le règlement exige le respect par le Maroc des résolutions internationales et de celles l'UA.
M. Bettache a insisté sur l'impératif pour le Maroc de respecter les résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU concernant l'organisation d'un referendum au Sahara Occidental pour la concrétisation du principe d'autodétermination, outre le retour de la Minurso.
Une nouvelle clause a été ajoutée dans l'accord de jumelage entre la commune d'Alger-Centre et la wilaya sahraouie d'El-Ayoune, laquelle sera signée le 30 juillet en cours, relative à l'installation d'une commission d'information, qui sera chargée d'informer sur les derniers développements de la question sahraouie au niveau international.
Le Coordonnateur du Collectif national des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui, Mustapha Ait Mouhoub a annoncé la création de réseaux d'information au niveau arabe, africain et international chargé du dossier sahraoui.
Ces réseaux d'information visent à contrecarrer la désinformation et à lever le voile sur les violations par l'occupant marocain des droits de l'homme, a-t-il dit.
"La rencontre de solidarité qui se tient aujourd'hui est l'occasion de réaffirmer le soutien des journalistes algériens, dans le cadre du renouvellement de l'accord de jumelage", a précisé M. Ait Mouhoub.
Concernant l'action de la Commission d'information algérienne, composée de journalistes spécialisés dans la couverture des évènements relatifs à la cause sahraouie, et ce depuis la création du Front Polisario, il a indiqué que ce collectif avait été créé, suite au cri de détresse lancé par une mère sahraouie dont le fils a été assassiné par l'armée marocaine.
Le Collectif composé de journalistes algériens puis élargi à d'autres journalistes du monde entier qui soutiennent la cause sahraouie, est chargé de suivre les développements de la question sahraouie et de dénoncer les violations marocaines des droits de l'homme.
Une journée en hommage au défunt président sahraoui, Mohamed Abdelaziz sera organisé mardi au Centre Culturel Arabe "Larbi Ben M'hidi", qui englobera des témoignages vivants de journalistes algériens ayant connu de près le défunt, ainsi que des témoignages sur les différentes étapes de l'évolution de la cause sahraouie. Parmi ces journalistes figurent Hafidha Amiar, Mokhtar Bendib, Sadek Bakhouche et Tayeb Belghiche, a annoncé M. Ait Mouhoub qui a appelé le Maroc à se conformer à la Légalité internationale et d'organiser un referendum dans les territoires sahraouis pour parachever le processus de décolonisation du Sahara Occidental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.