Maxime Spano-Rahou: «L'état d'esprit est très bon au sein du groupe»    Tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Adoption du projet de loi portant statut général des personnels militaires    Mise en garde contre les dangers des «fake-news»    Sphère informelle, transferts illicites de capitaux en Algérie, produit de la gouvernance    Gaza : à qui profite le crime ...?    Affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le candidat Abdelaziz Belaid présente son programme électoral    Eliminatoires CAN-2021 : Algérie 5 - Zambie 0    Kabaso Chongo (Zambie) : «Il est possible de battre l'Algérie»    Une CAN à plusieurs vitesses    Ligue 1 (mise à jour/6e j): MCA-CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    Rencontre autour des améliorations à apporter lors de la saison estivale 2020    Distribution de 53 bus de transport scolaire    Alger, Fenice, un jour d'apocalypse    Yuli et Karma projetés à l'avant-dernier jour    Le Jazz Manouche à l'honneur    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (1500m T38): médaille d'argent pour Abdelkrim Krai    La pièce de théâtre GPS, une critique de l'homme moderne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : La campagne électorale débute officiellement demain    DISPONIBILITES DES MEDICAMENTS : Le ministère prend des mesures pour l'année 2020    Chutes de neige sur les reliefs dépassant les 900 m d'altitude à partir de vendredi    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Une tentative de transfert de 107 000 euros déjouée    Pétrole: le panier de l'OPEP établi à 63 dollars    CAMPAGNE ELECTORALE : Benflis s'engage à récupérer l'argent pillé    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Belaid présente son programme électoral    TAKHEMARAT (TIARET) : Un dealer condamné à 10 ans de prison ferme    Hydrocarbures: décrets présidentiels validant des avenants de contrats d'exploitation    DETOURNEMENT DE PLUS DE 637 MILLIARDS A LA DIRECTION DES IMPOTS : 5 individus dont 3 fonctionnaires interpellés    SERIEUSES PERTURBATIONS DANS LA DISTRIBUTION DU BUTANE A TISSEMSILT : Retour des images des longues files d'attente    NAAMA : Saisie de 106 kg de kif traité près d'Aïn Sefra    Marathon: plus de 100 coureurs prennent part au Timimoun Trail    Massacre d'une famille à Ghaza: la diplomatie palestinienne condamne l'agression israélienne    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    Chlef : Forte mobilisation pour la « libération des jeunes arrêtés et le rejet des élections »    La création du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique    Algérie : Mahrez absent face au Botswana. Belmadi donne la raison    Le Gouvernement procède à l'élaboration de textes de lois pour l'organisation de la profession de journaliste    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara Occidental: Sidati appelle l'UE à prendre des "mesures fermes" pour régler le conflit
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 10 - 2016

Le ministre sahraoui délégué pour l'Europe, Mohamed Sidati, a exhorté, jeudi à Bruxelles, l'Union européenne (UE) à prendre "en urgence des mesures fermes" pour régler le conflit du Sahara occidental conformément aux résolutions de l'ONU qui pourvoient à l'autodétermination du peuple sahraoui.
"J'appelle l'UE à prendre, en urgence, des mesures fermes pour la résolution du conflit conformément à la Charte des Nations-Unies", a déclaré M. Sidati lors d'une rencontre au Parlement européen sur "le Sahara occidental : Etats des lieux et perspectives".
S'adressant aux députés européens de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb (DMAG) qui a décidé de consacrer sa réunion à la question sahraouie, Sidati a estimé que l'UE, liée par un "partenariat privilégié" avec le royaume du Maroc, "doit faire pression sur le Maroc pour résoudre ce conflit".
"Vous avez la responsabilité juridique et morale de mettre fin au conflit", a-t-il lancé à l'adresse des parlementaires européens.
M. Sidati, également membre de la direction du Front Polisario, a regretté l'attitude de certains eurodéputés qui ont "fait crédit à la propagande de Rabat", soulignant que, par cette conduite, ils ont nuit aux réfugiés sahraouis dont les moyens de subsistance ont été sérieusement affectés par la réduction de l'aide humanitaire.
Dénonçant les multiples tentatives marocaines pour faire obstruction au processus de paix mis en place par l'ONU, M. Sidati a affirmé que les dernières manœuvres marocaines, notamment la violation du cessez-le-feu dans la zone tampon d'El Guergarat et l'expulsion de la composante civile de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental (MINURSO) "menacent la paix dans la région".
Selon M. Sidati, la stabilité et la paix dans la région sont au prix d'une résolution juste du conflit du Sahara occidental, "une résolution qui garantisse le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination".
Le conflit du Sahara occidental est une question de décolonisation, a-t-il encore souligné, rappelant l'avis de la Cour internationale de justice (CIJ) rendu en 1975 dans lequel elle n'a constaté aucun lien de souveraineté territoriale qui pourrait entraver l'application du principe d'autodétermination.
L'annulation de l'accord de libéralisation réciproque UE-Maroc en matière de produits agricoles, de produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche, le 10 décembre dernier, par la Cour de justice de l'UE au motif qu'il inclut le territoire sahraoui, constitue "un rejet de toute prétention marocaine à la souveraineté sur le Sahara Occidental", a-t-il souligné, appelant l'UE à "respecter les décisions de ses propres institutions" et à ne pas se rendre complice de l'exploitation illégale des ressources naturelles du peuple sahraoui.
=L'UE doit dénoncer les violations des droits de l'Homme=
Plaidant pour la mise en place d'un mécanisme de surveillance des droits de l'Homme dans les territoires occupés du Sahara occidental, le ministre sahraoui a estimé que "l'UE doit faire plus pour dénoncer les violations des droits de l'homme" sur ces territoires.
Le représentant permanent de l'Union africaine (UA) à Bruxelles, M. Ajay Kumar Bramdeo, présent à la réunion de la DMAG, a pour sa part réitéré le soutien de son organisation à la cause sahraouie, soutenant que celle-ci constitue "une question prioritaire pour l'UA qui continuera à œuvrer pour la résolution du conflit".
L'UE n'a pas joué un rôle majeur dans la résolution du conflit, a-t-il estimé, regrettant qu'aucune avancée n'ait été réalisée en vue de l'organisation d'un référendum d'autodétermination au Sahara occidental.
Les eurodéputés, Fabio Castaldo et Florent Marcellesi ont déploré, de leur côté, la politique de deux poids, deux mesures de l'UE, regrettant la position de l'Union à l'égard de la question du Sahara occidental.
"Tandis que les diamants des zones de conflit ne sont pas acceptés, les tomates du Sahara occidental sont acceptés ?", s'est insurgé Marcellesi, estimant que l'UE doit dénoncer l'occupation du Sahara occidental par le Maroc "comme elle l'a fait avec la Russie après l'annexion de la Crimée", a-t-il dit.
Le président de la DMAG, Antonio Panzeri a plaidé pour la promotion de "nouvelles initiatives" pour contribuer à la résolution du conflit, exhortant les services diplomatiques de la chef de la diplomatie européenne Féderica Mogherini à "définir une stratégie" dans ce sens.
Il a promis, à ce titre, de consacrer une nouvelle réunion de la DMAG à la décision de la CJUE qui devra rendre, prochainement, son jugement dans l'affaire opposant le Front Polisario au Conseil de l'UE dans l'affaire de l'accord de libéralisation réciproque UE-Maroc en matière de produits agricoles, de produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.