Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Khaldi pour la modernisation de la gestion des établissements de jeunesse    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





condamnations des militants du Hirak au Maroc: une marche nationale de protestation le 15 juillet à Rabat
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 07 - 2018

La mobilisation citoyenne pour la libéralisation des détenus du mouvement contestataire Hirak du Rif ne faiblit pas au Maroc avec la multiplication des appels et des actions de protestation au Royaume et à l'étranger en vue de réclamer la libération immédiate des militants lourdement condamnés par la Cour d'appel de Casablanca.
A l'initiative des comités de défense et de soutien des détenus rifain, une marche nationale est prévue le dimanche prochain à Rabat pour dénoncer les lourdes peines prononcés par la justice marocaine à l'encontre des 53 militants du mouvement, rapporte mardi la presse locale.
Cette marche nationale pacifique a été initiée par les comités de défense et de soutien aux détenus du Hirak, condamnés il y a quelques semaines par la chambre criminelle près de la Cour d'appel de Casablanca à de lourdes peines allant jusqu'à 20 ans de prison ferme.
Elle s'inscrit, selon eux, dans les actions de protestation et de dénonciation du procès Hirak qui provoqué, rappelons-le, des manifestations dans plusieurs villes marocaines, notamment à Al Hoceima, Nador et Casablanca.
Dans une vidéo postée mardi sur les réseaux sociaux, le père de Nasser Zefzafi, leader du mouvement Hirak, a indiqué avoir reçu un message des détenus du mouvement Hirak emprisonnés à la prison Oukacha à Casablanca, dans lequel ils lancent un appel particulier aux Marocains pour participer massivement à la marche prévue le 15 juillet à la capitale marocaine.
Ahmed Zefzafi a indiqué, dans cette vidéo, que les militants du Hirak du Rif comptent beaucoup sur la mobilisation citoyenne pour dénoncer les peines infligées aux détenus et réclamer leur libération immédiate.
La manifestation de Casablanca du 8 juillet dernier, organisée par plusieurs syndicats, partis de gauche marocaine et comités de soutiens aux détenus, a été considérée comme une "réussite" par les militants du Hirak, a-t-il ajouté, appelant de nouveau les Marocains à poursuivre les actions de protestation.
Dans ce contexte, les avocats des 53 détenus du Hirak du Rif ont été unanimes à dénoncer lors d'une rencontre tenue lundi à Casablanca le verdict du procès qui avait duré une année, en pointant du doigt des manquements et des failles de tailles.
Dans un communiqué commun, les avocats ont indiqué que "tout au long des 86 audiences de ce procès, le parquet général, le juge d'instruction et le tribunal se sont comportés avec un grand cynisme envers les principes de liberté".
Ils ont souligné également "l'absence de raisons objectives et juridiques motivant les mesures restrictives de libertés prises à l'encontre les détenus".
Les membres de la défense ont critiqué aussi "la non-réactivité du parquet et du tribunal" aux éléments de preuves réfutant la version officielle.
Selon eux, ce silence volontaire est derrière la non-vérification des pièces à conviction "confirmant les faits de torture dont les militants ont dit avoir fait l'objet" au cours de leur arrestation et de l'enquête préliminaire.
Par ailleurs, des responsables politiques et des figures historiques marocaines continuent à dénoncer le procès Hirak. Parmi les personnalités qui ont exprimé leurs soutiens aux détenus, figure Mohamed Bensaïd Aït Idder. Présent à la rencontre des avocats des détenus du mouvement, 'ancien compagnon Mohamed ben Abdelkrim el-Khattabi a décidé d'apporter son "soutien total au Hirak, à ses détenus et au Rif".
Cet ancien moudjahid et détenu politique tient l'Etat marocain pour le "seul responsable" de la situation, estimant que le Makhzen n'a pas "parachevé son processus de réconciliation avec le Rif".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.