Ligue 1 (amical): le match USM Alger-US Biskra annulé pour des raisons sanitaires    L'agression féodale et le Hirak.    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    LIBYE : L'Algérie salue l'accord de cessez-le-feu global    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    Série A: la Sampdoria s'offre l'Atalanta    Clasico: encore un record pour Fati !    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Le chef de l'ONU s'inquiète d'une «situation tendue»    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Oran : Plantation d'arbres à l'université    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Concours du meilleur joueur de mandole algérien : Appel à Candidature    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Par-delà l'image    Le FMI inévitable?    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Migrants en Méditerranée : le HCR appelle à "une action urgente" après de nouveaux drames
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 01 - 2019

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s'est inquiétée mardi de la situation des migrants en Méditerranée, après deux naufrages, de nombreux autres incidents de sauvetage, et des informations selon lesquelles les garde-côtes libyens n'ont pas été en mesure de réagir à des incidents en raison de pénuries de carburant, rapportent mercredi des médias.
Environ 170 personnes sont décédées ou portées disparues lors de deux naufrages distincts en mer Méditerranée. "Le premier drame est un navire avec 117 passagers à bord qui a coulé au large de la Libye et le second dans les eaux reliant le Maroc à l'Espagne avec 53 personnes", a déclaré Charlie Yaxley, porte-parole du HCR, lors d'un point de presse tenu mardi à Genève.
Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), le nombre de décès le long des trois principaux itinéraires méditerranéens pendant les trois premières semaines de janvier s'élève à 203, contre 201 pendant la même période en 2018. "Le pire a été enregistré en janvier 2016, lorsque 370 personnes sont mortes aux passages frontaliers maritimes de l'Union européenne (UE)", a ajouté le porte-parole de l'OIM, Joel Millman.
A noter qu'en 2014, l'OIM n'a enregistré que 12 décès de migrants méditerranéens transportés par mer en janvier. Par ailleurs, le HCR s'est préoccupé du sort de près de 144 réfugiés et migrants secourus le 20 janvier par un navire marchand, le Lady Sham.
"Le bateau a débarqué la nuit dernière à Misrata, en Libye, sur ordre du Centre conjoint de secours et de coordination de Tripoli (JRCC) et cela nous préoccupe particulièrement", s'est inquiété le porte-parole du HCR.
L'agence onusienne a en outre fait valoir que la situation dans ce pays n'est pas sûre pour les migrants et les réfugiés. "Le contexte actuel en Libye où sévissent des flambées de violence, aucun réfugié ou migrant sauvé en mer ne devrait y être renvoyé", a dit M. Yaxley.
Pour l'agence onusienne, la polémique à l'heure actuelle autour des sauvetages en mer empêche de se concentrer sérieusement sur une solution au problème. "En attendant, des vies sont tragiquement perdues", a regretté le porte-parole du HCR tout en invitant les politiciens à "cesser d'utiliser des êtres humains à des fins politiques".
Selon le HCR, il est urgent pour les Etats de prendre des mesures pour réaffirmer leur capacité de recherche et de sauvetage en Méditerranée en renforçant les opérations coordonnées entre plusieurs Etats, en rétablissant le débarquement rapide dans un lieu sûr et en levant les obstacles au travail des navires de sauvetage des ONG.
"Les personnes qui ne peuvent pas prétendre à une demande d'asile ou à une autre forme de protection internationale doivent être rapidement aidées pour pouvoir rentrer chez elles", a ajouté M. Yaxley.
Au total, 4.883 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer pendant les trois premières semaines de 2019, soit une légère augmentation du nombre total de 4.466 de migrants arrivés pendant la même période l'an dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.