Ligue des champions – Gr. B (6e J): le MC Alger rejoint le CR Belouizdad en quarts de finale    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Forum sur "l'industrie pharmaceutique, stratégie et défis": Djerad présidera la cérémonie de clôture    Coupe de la Ligue: USMA-MCA affiche des huitièmes de finale    France: Le PCF condamne l'ouverture d'un comité de LREM à Dakhla occupée    France: Le Polisario condamne la création d'un comité de LREM à Dakhla occupée    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Acquittement pour 32 activistes    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    L'option du rationnement écartée ?    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Un organisme marin toxique et mortel: Présence de la méduse «la galère portugaise» sur les côtes oranaises    Les walis soumis à une évaluation périodique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    La note de Ouadjaout    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les dispositifs de financement des startups mis en avant à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 07 - 2019

Les différents dispositifs et mécanismes de soutien et financement des jeunes porteurs de projets afin de leur permettre de créer leurs startups ont été mis en avant lundi à Alger.
Le directeur général de l'Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT), Abdelhakim Bensaoula, a souligné l'importance "de faire connaître aux jeunes porteurs de projets les différents outils qui pourront leur permettre de financer leurs startups".
Il a indiqué que l'ANPT, initiatrice de l'évènement, vise, à travers deux journées d'information et de sensibilisation sur les "mécanismes de financement pour les startups", à créer le lien entre les futures entreprises et les agences chargées de la gestion de fonds de crédit pour la création d'entreprises telle que l'ANGEM et de financement comme les banques.
Dans ce sens, M. Achour Benkerrou, responsable auprès de l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) a indiqué que son organisme a pour objectif de soutenir, conseiller et accompagner les bénéficiaires dans la mise en œuvre de leurs activités, notamment en ce qui concerne le montage financier de leurs projets.
L'ANGEM dispose de deux formules de financement (dont une avec le concours de banques publiques partenaires). Il s'agit de prêts pour l'achat de matières premières qui sont des microcrédits non rémunérés octroyés directement par l'ANGEM, a-t-il expliqué, ajoutant que ces microcrédits ne dépassent pas les 100.000 DA (250.000 DA pour les wilayas du Sud) et sont destinés à financer les entreprises disposant d'un petit équipement et outillage mais qui sont dépourvues de moyens financiers pour l'achat de matières premières.
La deuxième formule concerne des crédits octroyés par la banque et l'ANGEM au titre de création d'activité par l'acquisition de petits matériels, matières premières de démarrage et au paiement des frais nécessaires au lancement de l'activité. Le montant du projet est plafonné à 1.000.000 DA, a-t-il détaillé.
"Outil de financement et vecteur de croissance" est le thème de la communication présentée, par ailleurs, par M. Tarek Ikhloufi, représentant d'El Djazair Istithmar, dans laquelle il a mis en exergue les critères de sélection des projets d'investissement dont la nature du projet
(faisabilité technique, marché ), la qualité du business plan (rentabilité économique et financière à moyen terme) et l'intérêt du projet pour le développement économique et social local.
Il a, en outre, expliqué les règles de prise de participation d'El Djazair Istithmar, à savoir une participation minoritaire (maximum 49%) du capital d'une entreprise, avec un fonds de 50 millions de DA, pour une durée de 5 ans, qui sera matérialisée par la signature d'un pacte actionnaire.
M.Ikhloufi a fait savoir qu'"une vingtaine d'entreprises a signé un pacte d'actionnaire avec El Djazair Istithmar dans différents domaines".
Dans le même sens, M. Mustapha Bouzagh, directeur de participation SOFINANCE, a expliqué que le financement porte sur une participation au capital de l'entreprise.
"C'est un financement qui consiste en des apports en numéraires aux fonds propres des entreprises en création, développement et restructuration", a-t-il ajouté, faisant remarqué que SOFINANCE devient un actionnaire "actif" (pas plus de 49% du capital social de l'entreprise) et "cède ses parts sociales (ou actions) au terme d'une période définie dans le pacte des actionnaires".
D'autres thèmes seront présentés demain mardi à savoir "Les mécanismes El Kardh El Hassen" (direction des Affaires religieuses et des Wakf), "Les mécanismes de financement bancaire pour les startups" et "Les mécanismes ANSEJ".
Des représentants de banques publiques prendront part à cet évènement à l'image de la Banque nationale algérienne (BNA), le Crédit populaire algérien (CPA) et de la Banque de développement locale (BDL).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.