Man City : Un intérêt pour Harry Kane    Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    AADL: lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Covid-19: Krikou inspecte l'application du protocole sanitaire à l'Ecole des jeunes sourds-muets de Rouiba    SEISME DE SKIKDA : Mise en place d'une cellule de crise    HOPITAL DE BLIDA : 17% du professionnel infectés par le Covid    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Accident de la circulation : plus de 2.400 morts au cours des 10 premiers mois de 2020    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Cinq joueurs ménagés    Youcef Belaïli compte s'«illustrer davantage»    La justice otage du virus    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    106 kg de viande et abats saisis    Colère après la mort d'un jeune dans un commissariat    Près de mille personnes verbalisées à El-Bayadh    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    L'enjeu de la crise à Guerguerat    Coupure d'internet : La longue souffrance à Aïn taya    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Le verdict attendu le 30 novembre    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    L'appel de la forêt    Les précisions de Linde Gas Algérie    L'engagement des dirigeants du G20    Le MCO dans la ligne de mire    El Guerguerat : La Mauritanie émet des réserves sur le 2e mur érigé par le Maroc    Grippe aviaire : les Pays-Bas abattent 190 000 poulets    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    El Tarf: Des pluies salvatrices pour l'agriculture    Retour à la case départ pour l'association dédiée au cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La loi sur les hydrocarbures porteuse de 2 messages substantiels pour les investisseurs
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 11 - 2019

Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab a affirmé, jeudi à Alger, que les dispositions de la loi régissant les activités des hydrocarbures étaient porteuses de deux messages substantiels pour les investisseurs et la communauté nationale, qui les invitent à contribuer à la valorisation des ressources dans le cadre du principe gagnant-gagnant.
A l'issue de l'adoption du projet de loi par les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Arkab a indiqué que "nous sommes appelés à œuvrer à l'exploitation et la valorisation de nos ressources, en consentant davantage d'efforts d'exploration, en multipliant nos réserves en hydrocarbures et en drainant les revenus nécessaires au développement durable et à la réalisation de la sécurité énergétique dans le cadre du principe gagnant-gagnant, sans pour autant porter atteinte à la souveraineté nationale".
Dans une allocution à l'adresse des investisseurs, le ministre a estimé nécessaire d'encourager l'investissement en matière d'hydrocarbures et d'accroître les recettes via Sonatrach, seule ou en partenariat avec des compagnies étrangères dotées de grandes capacités financières et technologiques.
Quant aux engagements relatifs à la satisfaction de la demande sur le marché national et au contrôle rigoureux, M. Arkab a rappelé que Sonatrach a connu récemment une grande mutation, à travers son plan stratégique visant à accéder, en force, au monde des nouvelles technologies, de l'innovation et du numérique.
S'adressant à la communauté nationale, le ministre a fait savoir que cette loi devrait hisser, à l'avenir, les recettes de l'Etat, créer de nouveaux postes d'emploi à travers les activités issus des investissements, et satisfaire la demande croissante sur les produits pétroliers, et partant améliorer les conditions de vie.
M. Arkab a mis en valeur les efforts des experts et des cadres chargés de l'élaboration de ce projet de loi, avant sa présentation à l'APN, estimant que l'adoption de ce texte constituait un acquis majeur pour l'économie nationale aussi en ce sens qu'il conforte le rôle de l'Etat dans la promotion de l'économie nationale et la valorisation des ressources locales à même de garantir les revenus indispensables pour la sécurité énergétique.
L'adoption de ce projet de loi traduit également la détermination du ministère de l'Energie à doubler d'efforts pour réunir les conditions nécessaires et le climat propice à la relance de ce secteur vital et stratégique, d'autant que l'exploration de nouvelles réserves pétrolières et gazières "est une nécessité impérieuse et une urgence" pour l'Algérie, d'où l'impérative mise en place d'un cadre réglementaire appropriée, a-t-il soutenu.
A noter que le projet de loi adopté vise l'augmentation des capacités productives et le maintien du niveau des exportations, conformément aux prévisions économiques à long terme, pour le financement de l'économie nationale et le renforcement de la sécurité énergétique à l'échelle mondiale.
Le texte de loi tend également à adapter les activités de Sonatrach aux données du marché mondial du pétrole et permettre à la compagnie nationale de faire face à la rude concurrence imposée par les grands producteurs d'hydrocarbures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.