Man City : Un intérêt pour Harry Kane    Le Conseil de la nation entame le débat du PLF 2021    AADL: lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    Le président mauritanien reçoit le MAE sahraoui, émissaire de Brahim Ghali    FLN: l'organisation d'un référendum au Sahara Occidental, seule solution pour le règlement du conflit    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    Algérie-Turquie: 5 milliards de dollars d'échanges commerciaux    Merkel soutient l'autodétermination des Sahraouis    Mandat d'arrêt international émis contre Abdou Semmar    USMA: Benaraïbi Bouziane nouvel entraîneur    Covid-19: Krikou inspecte l'application du protocole sanitaire à l'Ecole des jeunes sourds-muets de Rouiba    SEISME DE SKIKDA : Mise en place d'une cellule de crise    HOPITAL DE BLIDA : 17% du professionnel infectés par le Covid    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Accident de la circulation : plus de 2.400 morts au cours des 10 premiers mois de 2020    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu cinq ans par la FIFA    Les clubs de la Ligue 2 dans l'expectative    Cinq joueurs ménagés    Youcef Belaïli compte s'«illustrer davantage»    La justice otage du virus    L'armée menace la capitale du Tigré d'un assaut    Plus de 400 enfants arrêtés par les forces d'occupation en 2020    Les opérateurs fixés sur les taux d'intégration    106 kg de viande et abats saisis    Colère après la mort d'un jeune dans un commissariat    Près de mille personnes verbalisées à El-Bayadh    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    L'enjeu de la crise à Guerguerat    Coupure d'internet : La longue souffrance à Aïn taya    Le silence assourdissant des partis du pouvoir    Le verdict attendu le 30 novembre    Les marcheurs du 5 octobre devant la cour d'appel    L'appel de la forêt    Les précisions de Linde Gas Algérie    L'engagement des dirigeants du G20    Le MCO dans la ligne de mire    El Guerguerat : La Mauritanie émet des réserves sur le 2e mur érigé par le Maroc    Grippe aviaire : les Pays-Bas abattent 190 000 poulets    Les travaux de réhabilitation encore retardés    Décès de la journaliste britannique Jan Morris    Pour "une société et une économie plus durables"    El Tarf: Des pluies salvatrices pour l'agriculture    Retour à la case départ pour l'association dédiée au cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Omari exhorte les agriculteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 11 - 2019

Le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari, a exhorté, jeudi depuis Ghardaïa, les agriculteurs, les éleveurs et les producteurs à s'organiser dans des coopératives spécialisées.
S'exprimant à l'occasion d'une rencontre nationale sur la filière lait, en présence du ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Belkheir Dadda-Moussa, le ministre a souligné que les coopératives constituent un levier pour l'amélioration de la quantité et la qualité de production ainsi que du revenu des partenaires agricoles.
"Les coopératives dans le secteur agricole sont appelées à s'inscrire dans une stratégie visant à contribuer davantage au développement économique et social du pays et créer plus d'emplois et de richesse", a-t-il déclaré.
Ces coopératives doivent jouer un grand rôle en matière de financement, de qualité de production, d'encadrement et de formation, a estimé M.Omari, rappelant, à cet effet, les différents programmes d'accompagnement mis en place par les pouvoirs publics pour le développement du secteur de l'Agriculture.
Le ministre a fait savoir que la filière lait contribue significativement à la sécurité alimentaire en Algérie, rappelant que le lait occupe une place prépondérante dans la ration alimentaire des algériens et apporte la plus grande part de protéine animale en plus de la création entre 400.000 et 450.000 emplois directs et indirects, en plus de constituer une source de revenu pour 1,4 million de personnes dans le monde rural du pays.
M.Omari a fait état, par ailleurs, de "l'activation de la convention entre les ministères de l'Agriculture et de la formation professionnelle afin de professionnaliser l'amont de la filière laitière et faire progresser l'aval, principalement au niveau des centres de collecte de lait, maillon déterminant pour l'amélioration de la qualité du produit".
Dans ce cadre, une convention cadre a été paraphée par les deux parties signataires du contrat, qui selon ses termes, s'engagent à mettre en œuvre des programmes de formation ouverts aux éleveurs, au personnel des centres de collecte de lait et de l'industrie laitière, en complémentarité avec les formations assurées par la filière.
En pratique, ils s'engagent à contribuer à l'élaboration des programmes des formations en collaboration avec les services de l'agriculture, à organiser des sessions de formation ou de sensibilisation dans les centres de formation, selon un programme annuel établi conjointement , et à former de formateurs dans tous les domaines de la filière laitière.
Pour sa part, le ministre de la formation professionnelle a souligné la disponibilité de son secteur pour la professionnalisation des travailleurs touchant aux différents secteurs, notamment celui de l'Agriculture.
"Notre objectif est l'amélioration du savoir-faire des partenaires du secteur de l'agriculture pour améliorer les rendements, réduire l'importation et assurer la sécurité alimentaire", a conclu M. Dadda-Moussa.
Organisée par la chambre nationale de l'agriculture, en collaboration avec les autorités locales chargées de l'agriculture, les travaux de la rencontre nationale sur la filière Lait se poursuivent en ateliers.
Au terme de cette rencontre, M.Cherif Omari a précisé que ses quatre ateliers restaient ouverts pour échanger et débattre de leurs thématiques liées à l'optimisation et la rationalisation des facteurs de production, la structuration des acteurs de la filière Lait, la prise en charge de la santé animale, et la mobilisation de la production à l'export et la rationalisation des importations.
Auparavant, la délégation ministérielle a suivi un exposé présenté par les responsables locaux sur la situation du secteur agricole dans la wilaya de Ghardaïa qui a connu ces dernières années un essor considérable faisant d'elle un pôle agricole de référence notamment en matière de production laitière.
En marge de cette rencontre, les deux ministres visiteront des exploitations agricoles et des centres de formation ainsi qu'une entreprise de production dans la région de Ghardaïa, avant d'effectuer une visite similaire dans la wilaya déléguée d'El-Menea.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.