Révision de la Constitution: la loi organique relative au régime électoral fixe les règles du silence électoral    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    AGO de la FAF: Les bilans moral et financier approuvés    Tribunal de Tipasa : Report du procès de l'ex-wali d'Alger Zoukh au 17 novembre prochain    Real : Kroos n'a jamais douté de Zidane    Protection et exploitation rationelle de notre patrimoine naturel, une urgence nationale    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Fête de la Révolution: la journée du dimanche prochain chômée et payée    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Rahmoun Yazid en renfort    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    L'inquiétude monte    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Tarte au chocolat amer    Actucult    Lutte antiterroriste : Reddition d'un terroriste à Tamanrasset    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Coupe de la CAF : Renaissance Berkane remporte le titre    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    La 13e édition du Siol 2020 reportée    Un seul bureau de poste pour 11 cités et quartiers    Marche des femmes pour la libération des détenus d'opinion    Erdogan appelle au boycott des produits français    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    Boukadoum s'entretient avec le Secrétaire général des Nations unies    BMS Corona    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    8 décès et 276 nouveaux cas    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    L'Algérie en passe d'opérer un changement sérieux le 1er novembre prochain    Droit de réponse    Une année de prison ferme pour Oussama Tifour    Rue Marcel-Bigeard remplacée par rue Maurice-Audin    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    MC Saïda: Un effectif chamboulé    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 11 - 2019

Les participants à une rencontre d'information régionale sur la prévention de la traite des êtres humains tenue jeudi à Annaba ont insisté sur la sensibilisation et la diffusion de la culture d'alerte pour davantage d'efficacité des dispositifs de lutte contre ce fléau transfrontalier.
Les efforts déployés par l'Etat pour lutter contre ce fléau nécessite l'implication efficace de tous les acteurs avec en tête la société civile par des actions de sensibilisation, a indiqué Khadidja Khelfi, qui représente le ministère de la Communication à la commission nationale de prévention et lutte contre la traite des êtres humains.
Après la création de ladite commission et la mobilisation des dispositifs de lutte contre le fléau, ces efforts sont poursuivis par la formation des différents intervenants (sécurité, justice, média, santé, association), a ajouté la même cadre devant les participants à la rencontre qui représentent les différents corps de sécurité, la justice, la société civile et les différents instances nationales concernées.
La représentante de la justice au sein de la même commission a relevé que la législation algérienne a accompagné l'évolution de ce phénomène par la mise en place des mécanismes juridiques de lutte.
Considérant la traite des êtres humains constitue le troisième crime transfrontalier, elle a insisté sur la mobilisation constante contre ce fléau dont le trafic rapporte aux réseaux criminels 150 milliards dollars par an d'après les estimations de l'ONU.
L'Afrique du Nord dont fait partie l'Algérie constitue par sa position géographique une région de transit et d'installation des émigrants clandestins notamment du Sahel d'où la nécessité de faire barrage à la traite des êtres humains, a noté l'intervenante qui a souligné qu'une des formes de cette traite est la mendicité dont de multiples réseaux ont été démantelés au cours des trois dernières années.
Organisée par la commission nationale de prévention et lutte contre la traite des êtres humains dans un des hôtels de la ville, cette rencontre a donné lieu à la présentation de communications sur la définition des diverses formes de la traite des êtres humains et les méthodes pour en connaitre les victimes et leur prise en charge sociale et humaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.