Préoccupations des citoyens: les cadres appelés à prendre leurs responsabilités    Médéa : campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Une perte annuelle de 2 milliards de dollars pour l'Algérie    Aucun vol annulé à cause du coronavirus    Un protocole à la tête du client ?    Le retrait militaire américain du Sahel inquiète Paris    Le successeur d'Al-Baghdadi menace de s'attaquer à Tel-Aviv    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    La CAT a saisi l'ITF    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur»    Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"    Foot/ Ligue 1 (JS Kabylie): le Tunisien Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Abdelkader Ouali soupçonné de lourdes affaires de corruption    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    Alger-Abou Dhabi : Les Emirats, ce partenaire «encombrant»    Emploi et formation en Algérie : Opportunités et défis de la révolution numérique    Cinq DG depuis le début du hirak    Salah Goudjil refuse de quitter le perchoir    Plan d'action du gouvernement : Le Conseil des ministres se réunira la semaine prochaine    Cancer du sein: 3800 femmes bénéficient d'un dépistage précoce à Biskra    Installation du Comité algérien de soutien et de fraternité avec le peuple libyen    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Crash d'un avion militaire à Oum El Bouaghi: décès du pilote et de son assistant    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Palestine : Le Hamas annonce son rejet du plan de paix américain    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Ciné-club à Bejaïa : Nadia Zouaoui raconte «l'islam de (son) enfance»    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tiaret: Plus de 70 millions en fausse monnaie saisis    Tébessa: La journée de la douane    Il y a de l'eau dans le gaz !    BONBONS ET CARAMELS    Mostaganem: 35 personnes, dont un ex-wali et 11 cadres, accusés dans des affaires de corruption    L'après Berlin et la crise libyenne    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    Blida: Le lait en sachet disponible chez les épiciers    Démantèlement d'un gang armé spécialisé dans le vol par effraction    Deuxième place pour Reguigui    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Le président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Le gouvernement dément la mort de manifestants    Les vols à destination de la Chine suspendus    11 harraga interceptés au large d'Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Présidentielle : le candidat Azzedine Mihoubi dévoile son programme électoral
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 11 - 2019

Le candidat à la Présidentielle du 12 décembre prochain, Azzedine Mihoubi a dévoilé, samedi à Alger, les grandes lignes de son programme électoral qui comporte quinze (15) engagements " stratégiques" axés sur la réalisation de réformes institutionnelles "profondes" et l'amélioration de la situation socio-économique du citoyen.
Placé sous le slogan "Je m'engage", ce programme a été conçu sur la base d'une analyse de la situation politique, socio-économique et culturelle du pays, et propose plus de 200 mesures pratiques en vue de reconquérir la confiance du citoyen, a affirmé M. Mihoubi.
Assurant qu'il apportera ce qui est plus important que les promesses ayant caractérisé tant d'étapes politiques dans l'histoire du pays, M. Mihoubi a estimé que ces promesses étaient à l'origine de l'effondrement de la confiance entre le Pouvoir et le peuple.
Tout en s'engageant à "renforcer davantage les libertés politiques, collectives et individuelles qui ne portent pas atteinte aux coutumes et traditions", M. Mihoubi a relevé l'importance d'" actualiser le processus démocratique et de l'appuyer avec plus de mécanismes créées, de façon à ériger ces dernières en un facteur de progrès et non d'extrémisme".
Il a indiqué dans ce contexte, que " les Algériens sont sortis dans un Hirak populaire en quête de nouveaux espaces pour l'exercice de leur lutte politique en dehors des cadres traditionnels", réitérant son engagement dans ce sens, à "oeuvrer à comprendre cette mutation et la cerner, notamment à travers, l'actualisation de la forme actuelle du système et de le raffermir à travers la concrétisation de plus d'acquis au profit des libertés et de l'indépendance des deux pouvoirs, judiciaire et législatifs".
Au volet économique, M. Mihoubi s'est engagé à mener des réformes " structurelles" qui permettent d'améliorer le climat des affaires et de réunir les conditions du décollage économique de l'Algérie, affirmant qu'il formera un Gouvernement de compétences nationales, créera un grand ministère de l'économie et qu'il promouvra le rôle consultatif du Conseil national économique et social (CNES)".
Quant au volet social, M. Mihoubi a mise en avant le principe de l'égalité en droits et chances en vue de bénéficier d'un service public " de qualité", relevant ses engagements quant à la suppression de la subvention généralisée, la poursuite des formules de logement réussies et au lancement d'un programme nationale dédié à la relance des hôpitaux.
S'agissant de la politique extérieure, M. Mihoubi a réitéré la poursuite du soutien aux deux causes, palestinienne et sahraouie et de la consécration des principes sur lesquels est fondée la diplomatie algérienne, à savoir la non ingérence dans les affaires internes des pays et le règlement des conflits internationaux par les voies pacifiques.
Estimant, par ailleurs, que " toutes les conditions nécessaires à l'organisation de la Présidentielle étaient réunies", le candidat à la magistrature suprême juge que toute objection à ce processus mènera à "l'impasse et à un vide constitutionnel qui ne profitera à personne".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.