Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Intoxications par monoxyde de carbone : quatre (4) décès enregistrés en 48 heures    Transfert du pouvoir de nomination de certains cadres de l'Etat au Premier ministre    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    La quadrature du cercle    NCA Rouiba conclut un accord avec BIH    Des opérateurs étrangers en quête de partenaires locaux    Une mosquée, et le tour est joué !    Les producteurs de pomme de terre ferment la RN5 et l'autoroute    Conférence de Berlin: mobiliser les efforts internationaux pour régler la crise en Libye    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Le PAD appelle à une adhésion massive    L'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    Sahnoune et Medjahed réalisent les minima des Championnats d'Afrique    Maya    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    AIN-TEMOUCHENT : «Compter sur ses propres ressources»    Une école sans maître à bord    Le saviez-vous… ?    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture du café culturel Thaziri en présence de nombreux intellectuels    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Les décisions unilatérales de la Guinée et du Gabon d'ouvrir des consulats au Sahara Occidental ne peuvent en aucun cas légitimer la colonisation de ce territoire    Le Président de la République présente ses condoléances aux familles endeuillées par l'accident de la circulation survenu à El-Oued    Discours haineux et régionalistes sur les réseaux sociaux    Iran : la nuit des «longs missiles»    Conférence de Berlin sur le conflit Libyen    Bilan et perspectives de leur dynamisation dans le cadre d'une vision stratégique    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    Biens waqfs mis au profit de la science    Tradition orale et histoire    Soixante-dix rendez-vous en 2020    L'entraîneur Yaïche tire la sonnette d'alarme    Le MCA et l'OCO signent une «lettre d'intention» pour l'utilisation des infrastructures    Les Phoenix du parti FLN à El Eulma    Air France rafle 30% des droits de trafics d'Aigle Azur    Abdelkrim Hamada inhumé au cimetière d'El Kettar    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    Boufarik: Deux frères décèdent dans un accident de la circulation    Talaie El Hourriyet: « Les interpellations de citoyens exacerbent les tensions »    Conférence internationale en présence de Tebboune: La crise libyenne au menu à Berlin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le chef de l'Etat signe la loi de Finances 2020
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 12 - 2019

Le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, a signé mercredi la loi de Finances de 2020, lors d'un Conseil des ministres qu'il a présidé.
La loi, adoptée le 28 novembre par le Conseil de la Nation et le 14 novembre par l'APN, prévoit un déficit budgétaire de -1.533,4 milliards (mds) DA (-7% du PIB) et un déficit du Trésor de -2.435,6 mds DA (-11,4% du PIB).
Elle prévoit également une baisse de 8,6% à 7.823 mds DA des dépenses publiques, avec un recul de 1,2% des dépenses de fonctionnement et de 18,7% des dépenses d'équipement.
Le budget des transferts sociaux s'élève à 1.798,3 mds de DA, soit 8,4 % du PIB.
Quelques 33.179 postes budgétaires dont 16.117 nouveaux postes sont inscrits au titre de 2020.
Les recettes globales du budget passeront à 6.200,3 mds Da en 2020, en baisse de 7% par rapport à 2019, en raison notamment du recul de la fiscalité pétrolière à 2.200,3 mds Da.
La loi a été élaborée sur la base d'un prix référentiel du baril de pétrole à 50 dollars/baril et d'un prix de marché à 60 dollars, ainsi qu'un taux de change de 123 DA/dollar.
Elle table sur une croissance économique globale à hauteur de 1,8 % et sur le même taux pour la croissance hors hydrocarbures. Elle prévoit un taux d'inflation à 4,08 %.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.