Le bâtonnier violemment pris à partie par les avocats    Marches et rassemblements à Jijel    Les manifestants dénoncent les tentatives de récupération    Ça se passe ainsi, chez Ali Benhadj    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Rencontre algéro-française à Alger    Menaces sur l'industrie laitière    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    L'extrême droite dans le collimateur en Allemagne    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le Chabab, un leader bien fragile    Le Targui    À tout jamais…    Une trentaine de participantes attendues    Plus de 500 kg de kif traité saisis en 2019    Le saviez-vous… ?    Vu à El-Eulma (Sétif)    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Batna: le café culturel discute l'état des lieux du théâtre d'expression amazighe en Algérie    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Secousse tellurique de magnitude 3.0 dans la wilaya de Mascara    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Jeux Méditerranéens d'Oran 2021 : Salim Ilès fait le point    Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle    Le représentant du Front Polisario en Espagne prend officiellement ses fonctions    Filière boisson: les préoccupations des industriels passés en revue    Le Hirak boucle sa première année    Tébessa: Un mort dans une collision    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Aflou: Deux sœurs tuées par le monoxyde de carbone    Football - Ligue 1: Le CRB chute encore à Biskra, l'ESS sur un nuage    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Grande mobilisation du hirak    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Futsal/CAN à Laâyoune occupée: une violation flagrante du droit international
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 01 - 2020

Le Mouvement nigérian pour la libération du Sahara occidental a condamné l'intention de la Confédération d'Afrique de Football (CAF) d'organiser la CAN-2020 de futsal dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune, en complicité avec les autorités d'occupation marocaines.
Le Mouvement nigérian a affirmé, dans un communiqué publié vendredi par l'Agence SPS, qu'"aucun pays au monde ne reconnaît la prétendue souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental", considérant que "la tentative de Rabat, avec l'aide de la CAF, de tromper le monde en organisant un tournoi sportif dans la ville de Laâyoune, qu'il occupe militairement, est une violation flagrante du droit international".
Le communiqué a indiqué également que la position et les décisions de l'Union africaine (UA) à cet égard sont "claires", car l'UA a condamné de telles manifestations dans les territoires occupés du Sahara occidental sous le nom de "Crans Montana".
La déclaration du Mouvement nigérian condamne également "la politique menée par l'occupation marocaine, qui est passée de l'occupation militaire au pillage des ressources naturelles et enfin à l'utilisation du sport comme une autre arme pour légitimer l'occupation".
"Afin d'éviter ce type de décision embarrassante à l'avenir, la Confédération africaine de football (CAF) doit adopter les cartes officielles approuvées par l'Union africaine ou les Nations Unies pour déterminer le lieu des événements sportifs", a indiqué le mouvement dans son communiqué.
Le communiqué indique que "le Mouvement n'a aucun problème à organiser des manifestations sportives dans les territoires marocains, mais s'il dépasse ses frontières internationalement reconnues pour organiser un événement, il sera condamné et considéré comme une violation du droit international".
Plusieurs pays et organisations ont dénoncé la persistance du Maroc à organiser cette compétition dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune, s'opposant vigoureusement à une démarche qui ignore la légalité internationale et les résolutions onusiennes relatives au règlement du conflit au Sahara occidental.
En réaction à la persistance du Maroc, puissance occupante, à maintenir cette compétition continentale à Laâyoune occupée, la Fédération sud-africaine de football (SAFA) a annoncé le retrait de son équipe nationale de ce rendez-vous continental, alors que l'Algérie, à travers sa fédération de football (FAF), a énoncé cette domiciliation auprès de la Confédération africaine de football (CAF), exprimant également son entière "opposition".
Pour la fédération sud-africaine, "la SAFA a décidé de déclarer forfait (...) car le Maroc persiste à organiser le tournoi à Laâyoune, qui se situe dans le Sahara occidental occupé", a indiqué un communiqué de la Fédération, tout en se disant "conscients du risque d'amende qu'inflige la CAF et d'autres répercussions faisant suite à notre décision".
"Le Maroc reste une puissance occupante au Sahara occidental, illégalement, et le gouvernement sud-africain ne reconnaît jamais la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental".
Pour sa part, la Fédération algérienne de football a adressé une lettre au président de la CAF dans laquelle elle "dénonce et s'oppose" à la domiciliation de la CAN de futsal 2020 (28 janvier - 7 février) par le Maroc dans la ville sahraouie occupée de Laâyoune.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.