L'Algérie condamne "avec force" les attaques ayant ciblé des localités dans le nord du Mozambique    Elections législatives dimanche au Mali, 1.400 candidats en lice pour 147 sièges    LUTTE CONTRE LE COVID-19 : Chorfi appelle au respect des règles de prévention    UN NUMERO VERT MISE EN PLACE A ORAN : Les citoyens appelés à dénoncer les spéculateurs    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    La direction d'Al Nasr dément tout contact avec Feghouli    Coronavirus - Ancelotti : "J'espère que cela nous changera tous"    45 nouveaux cas confirmés, dont 03 décès en Algérie    MOSTAGANEM : La gendarmerie saisit 10 quintaux de blé tendre    MOSTAGANEM : Un exercice de simulation pour l'évacuation et le secours d'un malade atteint du virus    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Accidents de la circulation: 12 morts et 15 blessés durant les dernières 48 heures    "Karim Tabbou souffre d'une paralysie partielle"    "C'est un acharnement politico-judiciaire"    L'Union des ordres des avocats dénonce "une violation flagrante des lois"    Pour cause de la pandémie du Covid-19 : Le trafic aérien suspendu à 95% en Afrique    Tunisie : Le coronavirus n'a pas empêché les tensions entre les trois présidences    L'AIE tacle l'Arabie Saoudite et la Russie    Hamid Bessalah désigné président du conseil d'administration    Sofiane Nechma. Entraîneur de l'USM Blida : «Je reviens de loin»    Le MCO retournera à Bouakeul    NA Hussein Dey : Le Cas de l'entraîneur Bouali en stand-by    Injection de 5 000 milliards de dollars dans l'économie mondiale    Algérie Telecom : Modification des horaires    Lancement d'un bureau de poste itinérant    A propos d'Alger !    Le personnel médical de l'hôpital de Boufarik en colère    La direction de la santé d'Oran lance un appel au bénévolat    Expositions et concours en un clic !    "Night in Zeralda", un tube immortel    À la découverte de l'Opéra de Paris    Evènement marquant de la révolution à Constantine : Le procès du groupe des 21    Maison de la culture de Aïn Témouchent : Création d'une plateforme électronique pour les enfants    Parution. «Le bonheur d'être algérien» de Fadéla M'rabet : Une terre, une fierté    Blida en confinement: La peur commence à s'installer    INSTINCT ET SOLIDARITE    Rapatriés une fois la quarantaine terminée: Le nombre d'Algériens bloqués à Istanbul intrigue    «El Qaria» (Bousfer): Les habitants dénoncent la dégradation de leur cadre de vie    Pour ceux qui le souhaitent: Un vol pour rapatrier «des citoyens américains» d'Algérie    Pandémie Covid-19: the year after!    Belfodil partira en finde saison    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 02 - 2020

La presse électronique en Algérie est entourée d'"ambiguïtés", ce qui nécessite une régularisation juridique à même d'assurer son développement et son épanouissement, ont affirmé mercredi des responsables et des experts du secteur.
Pour Dris Cherif, enseignant à l'Ecole supérieure de journalisme et des sciences de l'information, la loi organique relative à l'information de 2012 évoque la presse électronique, qui, a-t-il dit, n'opère pas en toute "illégalité", mais "l'ambiguïté et le flou juridiques" entourent ce créneau.
Il a expliqué que l'assise juridique de la presse électronique existe, mais elle "n'est pas consolidée par des textes d'application pour que les responsables des sites et les journalistes puissent ainsi jouir de cette sécurité juridique nécessaire à l'accomplissement de leur mission".
Pour ce spécialiste des médias, un support médiatique "obéit à des règles économiques pour assurer sa survie", ajoutant que "le modèle payant, qui garantit l'existence durable et la pérennité de ces médias devrait reposer notamment sur la présence d'infrastructures techniques et technologiques".
Dris Cherif a indiqué que "le modèle de l'économie numérique, en vigueur dans beaucoup de pays, à même d'assurer le développement de la presse électronique, n'existe que dans les discours, n'est pas encore palpable et ancré dans les pratiques en Algérie", soutenant que la sphère économique "ne s'est pas encore appropriée tous les leviers et les atouts qu'offrent les nouvelles technologies".
Le ministre de la Communication, Porte parole du gouvernement, Amar Belhimer, avait indiqué mardi que l'activité des médias (...) électroniques nécessitait un "encadrement juridique".
"Nous allons encadrer l'activité de la presse électronique qui réunit pour le moment quelque 150 sites électroniques. Nous leur avons donné l'autorisation d'exercer leurs activités en attendant de les encadrer juridiquement à partir de la semaine prochaine", avait-il expliqué.
Un atelier consacré à l'avant-projet de loi sur la presse électronique se tiendra jeudi à Alger avec la participation de l'ensemble des professionnels du secteur pour en consacrer le développement et de préciser les fondements organisationnels de son activité.
Cet atelier, qui se tiendra à l'Ecole supérieure de journalisme et des sciences de l'information, servira à faire un état des lieux de la presse électronique, à recenser les préoccupations de ses acteurs pour tracer une stratégie participative en vue de la développer et d'en préciser les fondements organisationnels de son activité.
Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait instruit, début février, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'effet de procéder à la "régularisation de la situation juridique des journaux électroniques domiciliés en Algérie".
Ces médias seront traités "au même pied d'égalité" que la presse nationale écrite en matière de couverture des activités nationales et officielles et d'accès à la publicité publique, "et ce dans le strict cadre de la loi et de la déontologie de la profession", avait-il affirmé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.