Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nationalisation des hydrocarbures: nécessité de réaliser la sécurité et la transition énergétique
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 02 - 2020

Les nouvelles batailles à mener dans le domaine des hydrocarbures consistent en la réalisation de la sécurité et la transition énergétique en Algérie, a affirmé lundi à Hassi Messaoud le Président directeur général (P-dg) de la Société nationale des hydrocarbures (Sonatrach), Toufik Hakkar.
Lors d'une rencontre de travail avec les travailleurs, les cadres et les syndicalistes de Sonatrach, sous la présidence du Premier ministre, Abdelaziz Djerad à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs Algériens (UGTA) (1956) et de la nationalisation des hydrocarbures (1971), M. Hakkar a précisé que la célébration de cet anniversaire se tient sous le slogan "De la nationalisation des hydrocarbures à la sécurisation des ressources énergétiques en Algérie".
Il a déclaré, dans ce cadre, "nous vivons des mutations mondiales importantes liées essentiellement à 'la géopolitique de la transition énergétique' et les rôles actifs des pôles montants dans les domaines des énergies non conventionnelles, nouvelles et renouvelables", ce qui nous interpelle, a-t-il dit, à évoquer le courage des ingénieurs et techniciens ayant mené la bataille de l'Algérie pour la nationalisation des hydrocarbures pour s'inspirer de leur courage dans nos nouvelles batailles de sécurisation et la valorisation de nos ressources.
Les nouvelles batailles pour le renforcement de la sécurité énergétique en Algérie nécessitent l'élément de "la veille stratégique" dont les héros d'hier ont montré dans leur combat de nationalisation des hydrocarbures, consistant, a-t-il dit, "en la vigilance, la planification et la réunion des éléments de la réussite calmement et discrètement", rappelant que "la décision était une surprise, mais la maitrise de l'Algérie de ces éléments a fait la différence dans la bataille et a permis de réussir et d'instaurer la souveraineté sur les ressources".
La réalisation d'une transition énergétique souple et sécurisée requiert l'utilisation de "nos capitaux et forces cumulées durant les périodes de nationalisation pour entamer une véritable transition vers la sécurisation des ressources énergétiques et à œuvrer sérieusement à valoriser ces ressources au profit de la communauté nationale", a ajouté le P-dg de Sonatrach.
Abordant la nouvelle loi sur les hydrocarbures, le P-dg de Sonatrach a que cette loi "garantit un cadre légal et organisationnel stable, clair et transparent à même de valoriser notre atout historique dans le domaine de partenariat fructueux qui a permis à la Sonatrach de réaliser des résultats positifs".
"La nouvelle loi sur les hydrocarbures permettra de hisser Sonatrach à des niveaux fructueux lui permettant d'aller de l'avant en matière de renouvellement de nos réserves pétrolières et gazières et de contribuer à la diversification et au développement de nos projets, notamment inhérents à l'industrie manufacturière", a ajouté M. Hakkar.
Le même responsable a indiqué que la démarche de sécurisation et de valorisation des ressources énergétiques de l'Algérie commande de passer en revue le contexte ayant prévalu lors de la nationalisation des hydrocarbures (depuis un demi siècle), en ce sens, poursuit le P-dg de Sonatrach, que le contexte dans ce temps marquait le début de changements profonds dans la géopolitique énergétique, et la décision de l'Algérie a eu un impact mondial et des répercussions décisives sur l'avenir des marchés pétroliers.
Il a ajouté que l'Algérie a ouvert à la faveur de sa décision historique, cette voie de nationalisation aux pays frères et amis tels que la Libye, l'Irak, le Venezuela et autres, soulignant que l'Algérie a joué des rôles dans le renforcement des efforts de l'Opep et ses partenaires dans la démarche de rééquilibration du marché de pétrole brut.
M. Hakkar a également rappelé le succès réalisé par l'Algérie en abritant en septembre 2016 la rencontre historique ayant abouti à l'accord de plafonnement de la production, et la naissance du processus d'Alger.
A souligner que cette rencontre marquée par la distinction de plusieurs travailleurs et filiales de Sonatrach, a été rehaussée par la présence de plusieurs ministres, à leur tête le ministre de l'Intérieur, des Collectivités territoriales et de l'Aménagement du territoire, Kamal Beldjoud et du ministre de l'Energie Mohamed Arkab ainsi que du secrétaire général de l'UGTA, Salim Labatcha.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.