Algérie-Tunisie-Portugal: le développement de la coopération commerciale examiné à Alger    CHU d'Oran: quatre employés suspendus suite à une erreur sur l'identité de deux personnes décédées    Zitounie: l'Etat déterminé à parachever l'opération de récupération des restes mortuaires des chouhada    Sport-Covid19: les pouvoirs publics rassurent les athlètes bloqués à l'étranger    Barrage de la Renaissance : l'Ethiopie procédera au remplissage du réservoir "même sans accord"    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Ouverture du procès de Mahieddine Tahkout    Le général à la retraite Hocine Benhadid honoré    463 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Tizi-Ouzou: la cerisaie menacée par les maladies cryptogamiques    CONSTANTINE : Arrestation de l'auteur d'une vidéo attentatoire à l'EHU    Maroc: le journaliste et militant des droits de l'Homme Omar Radi arrêté    Le général-major Hassan Alaimia inhumé au cimetière d'El-Alia    Nâama: des projets pour désenclaver les zones d'ombre de Moghrar    Football / Transferts : la FAF veut "assainir" le métier d'agent de joueurs    Le Président Tebboune présidera une séance de travail sur l'élaboration du plan de relance socioéconomique    Tebboune s'exprime pour une dynamique de détente plurielle    «Tous les pourparlers sont reportés à la fin de saison»    Onze personnes tuées dans une embuscade dans le Nord-Est    Feu de forêt à Kef-Essebihi    Près de 700 logements tous types confondus attribués à leurs bénéficiaires    Le RCD plaide pour un «débat adulte et loyal»    Un Pissarro définitivement restitué à une famille spoliée durant l'occupation nazie    Deux ministres évoquent un possible "changement de gouvernement"    LE MAMMOUTH À DEGRAISSER    La campagne de vendanges bat son plein à Aïn Témouchent    L'ADE de Médéa croule sous le poids des créances    "J'espère suivre les traces de Bougherara et Gaouaoui"    Israël accélère sa politique de colonisation en Palestine    Tirs de roquettes en direction de la Zone verte de Bagdad    5 000 ouvrages à livrer aux bibliothèques communales d'Oran    Vulgariser le jargon médical auprès du grand public    La situation sociopolitique et sanitaire décortiquée par un diplomate    Boumerdès : Réseau électrique dépassé    Aïn Témouchent : Le dispositif ANSEJ en question    Annaba : Sondage électronique sur les prestations de la CASNOS    Brèves    Tizi Ouzou : Villages historiques sans lieux de mémoire    Akli Kaci, l'homme des solutions justes    Manque de liquidités: Les explications du ministre des Finances    Un moment historique    Le dérisoire des murs    JSM Béjaïa: Un club complètement à la dérive    Meilleurs joueurs africains (2ème partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Grâce présidentielle pour près de 4.700 détenus    El Tarf: Agressions et drogue, une bande sous les verrous    Les gens de mon douar    Un jour sur la plage    L'infrangible lien...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLFC 2020: la hausse des prix des carburants réduira leur gaspillage
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 06 - 2020

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a estimé mardi à Alger que l'augmentation des prix des carburants contenue dans le projet de loi des finances complémentaire (PLFC) 2020 aura un effet limité sur le coût d'exploitation des véhicules mais permettra de réduire le gaspillage de cette matière essentielle.
Répondant aux préoccupations des membres du Conseil de la nation lors d'une plénière consacrée au débat du PLFC 2020, présidée par Salah Goudjil, président du Conseil par intérim, en présence de membres du Gouvernement, M. Raouya a évoqué une étude élaborée par le ministère des Travaux publics et des transports sur l'impact de ces augmentations qui ne représentant qu'un taux de 5% pour le mazout et de 3% pour l'essence.
Le ministre a affirmé, dans ce cadre, que cette augmentation permettra de réduire "la surconsommation de cette matière essentielle" et "la subvention indirecte de l'Etat à ce produit", outre l'orientation des consommateurs vers l'utilisation du GPL.
Concernant le financement de l'investissement soulevé par les membres du Conseil de la nation, M. Raouya a fait savoir que la décision de l'approbation des produits de la finance islamique est un pas important susceptible de mobiliser une bonne partie des ressources thésaurisées détenues par les opérateurs économiques et qui désirent les investir dans un système en adéquation avec leurs exigences en la matière.
Selon le premier argentier du pays, les banques activant en Algérie mettront leurs nouveaux produits sur le marché "dans les plus brefs délais".
Pour ce qui est des biens de l'Etat, le ministre a mis l'accent sur le projet de réalisation des bases de données au niveau des conservations foncières dans le cadre de la numérisation. Ces bases de données contiennent les informations relatives à plus de 10 millions fichiers fonciers ainsi que la désignation et le contenu des biens immobiliers, les droits en nature, les servitudes et les hypothèques.
Affirmant que le taux de mise en œuvre de ce projet était de 96%, M. Raouya a affirmé que cette étape serait suivie de la mise en place d'un système centralisé à travers un centre national de traitement des documents immobiliers.
S'agissant de la révision de la politique de subvention évoquée par nombre de sénateurs, le ministre des Finances a fait état de la création d'une nouvelle agence nationale pour la mise en œuvre du programme de ciblage et d'indemnisation des familles qui seront impactées par la réforme de cette politique.
Et de préciser que "le gouvernement s'attèle à la mise en place, à court terme, d'un mécanisme de ciblage de ces subventions afin de rationaliser les dépenses publiques et de faire preuve d'une meilleure équité, et partant une subvention plus efficace en matière de lutte contre le gaspillage et la contrebande".
Concernant la baisse des dépenses d'équipement de 10,5% au titre de ladite loi, M. Raouya a souligné que cette baisse n'aurait pas un impact sur la relance économique. Cette réduction était conforme aux capacités d'absorption des investissements, évaluées à une moyenne annuelle de 2.600 milliards DA, a-t-il expliqué.
Pour ce qui a trait à la collecte des impôts et la lutte contre l'évasion fiscale, le ministre a indiqué que les opérations de contrôle fiscal effectuées en 2019 ont permis la perception d'un montant total de droits et d'amendes de 100 milliards DA.
Pour lui, cette augmentation est le résultat de plusieurs mesures prises à l'effet de faire face au problème de l'évasion fiscale, dont, notamment, la création de services spécialisés en matière de recherche d'informations afin d'assurer la recherche et l'anticipation des activités parallèles et d'élever le niveau de coordination et d'échange d'informations entre l'administration fiscale et les autres organismes concernés tels les Douanes et le secteur de l'Industrie.
Il a en outre souligné qu'il "est possible de collecter le triple de ce montant, avec le lancement du système informatisé de l'administration fiscale".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.