EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    CONGRES DU RND : Une "étape décisive" dans le parcours du parti    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    ALGER : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    MILA : Relogement bientôt de 184 familles sinistrées    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    2 morts et 4 blessés dans une collision    Plusieurs hectares détruits à Tibhirine et Zendaye    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 07 - 2020

Le procès de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout, poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation en lien avec la corruption dont obtention de privilèges, d'avantages et de marchés publics en violation de la législation, se poursuit mardi au tribunal de Sidi M'hamed, avec l'audition des autres accusés dans cette affaire.
L'audience d'aujourd'hui a été entamée par l'audition d'Abdelghani Zaalane en sa qualité d'ancien wali et d'ancien ministre des Transports.
Lundi, le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed (Alger) a auditionné les deux anciens Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, les anciens ministres de l'Industrie et des Transports, Youcef Yousfi et Ammar Ghoul ainsi que des cadres du ministère de l'Industrie et le responsable du port de Skikda, impliqués dans cette affaire.
Lors de l'audience, Ahmed Ouyahia a rejeté en bloc l'ensemble des accusations retenues contre lui d'octroi d'indus avantages et facilitations à Tahkout pour ses projets de montage automobile.
Soulignant que le seul critère adopté pour l'approbation des dossiers des investisseurs était l'expérience, même minime, dans le domaine concerné, il a ajouté que l'Etat avait recouru au montage automobile après la chute des prix du pétrole.
Appelé à la barre, l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal a également rejeté les charges retenues contre lui, imputant l'entière responsabilité des cahiers de charges au ministère de l'Industrie. Ni le Premier ministère ni le Conseil national de l'investissement (CNI) n'étaient concernés par leur élaboration, a-t-il soutenu.
Lire aussi: Procès Tahkout : Ouyahia et Sellal rejettent en bloc les charges retenues contre eux
Le procès de Mahieddine Tahkout, en détention provisoire depuis juin 2019 avec des membres de sa famille, poursuivi pour obtention de privilèges de la part de cadres de l'Office national des œuvres universitaires (ONOU) et du ministère des Transports dans l'affaire des œuvres universitaires, ainsi que par des cadres du ministère de l'Industrie et de l'Agence nationale de développement de l'investissement (ANDI) dans l'affaire de la société CIMA-MOTORS, a repris lundi, suite à son report le mercredi dernier à la demande de la défense.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.