Explosions au Liban: 137 morts et 5.000 blessés    Quand la coupe sera pleine, alors...    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Le féminicide, un crime silencieux    L'activiste Badi Allal arrêté    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    ES Sétif : Nabil Kouki rempile    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Prise en charge des structures : Un protocole entre L'AADL et la SEAAL signé    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Souk Ahras : Il détruit le serveur automatique d'Algérie Poste    Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Skikda : Le projet d'une tannerie en stand-by    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Baisse sensible en 2020    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Karim Younes se livre    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: Le président Tebboune préside une séance de travail consacrée à la situation sanitaire dans le pays
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 07 - 2020

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé jeudi une séance de travail consacrée à la situation sanitaire dans le pays à la lumière de la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans plusieurs wilayas, indique un communiqué de la Présidence, dont voici la traduction APS :
"Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé jeudi une séance de travail consacrée à la situation sanitaire dans le pays à la lumière de la hausse du nombre de cas de Covid-19 dans plusieurs wilayas.
Outre le Premier ministre, ont pris part à cette séance de travail, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le ministre de l'Industrie pharmaceutique, ainsi que le Commandant de la Gendarmerie nationale, le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), les walis de la République d'Alger, Oran, Biskra, Sétif et Ouargla et les membres du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus.
Prenant la parole, à l'entame de la séance de travail, le président de la République s'est dit, d'abord, soulagé de l'augmentation des cas rétablis, qui se comptent désormais par centaines, avec une stabilisation du nombre de décès à moins de dix.
Cependant, il a exprimé son inquiétude face au nombre croissant des cas de Covid-19, ce qui a induit une saturation des structures sanitaires dans certaines wilayas, aggravée par une mauvaise répartition des moyens entre hôpitaux, notamment en termes de nombre de lits disponibles. Une situation qui s'est répercutée sur la qualité de la prise en charge des malades.
Lire aussi: Covid-19: mobilisation d'un plus grand nombre de lits dans les hôpitaux
Exprimant son étonnement face à une telle situation en dépit de la disponibilité de lits, le président de la République a cité le cas de la capitale où, sur les 5700 lits que totalisent les 13 hôpitaux, 643 lits seulement sont réservés aux malades du Covid-19.
Après avoir rappelé également la disponibilité de tous les équipements médicaux nécessaires à l'industrie pharmaceutique et l'augmentation notable du nombre de laboratoires et de moyens de dépistage, le Président Tebboune a affirmé que si la responsabilité des gestionnaires locaux était établie en raison de l'absence de coordination entre eux, et parfois même avec leur tutelle, il n'en demeure pas moins qu'elle est partagée avec les citoyens, qui n'observent pas les mesures de prévention, suivies de par le monde.
Relevant deux tendances dans la société : une catégorie de citoyens, qui plaide pour le renforcement des mesures, voire pour un reconfinement total et une autre qui s'obstine dans la négligence des mesures préventives, le Président Tebboune a ordonné la révision de la stratégie de communication basée sur la simple énonciation des chiffres.
Une stratégie, a-t-il estimé, qui doit plutôt s'appuyer à des explications plus pertinentes à travers les Radios locales et des messages plus éloquents pour sensibiliser les citoyens aux dangers du non-respect de la distanciation physique et des mesures de prévention dans les lieux de rassemblement.
Il a réitéré, dans ce sens, ses instructions de durcissement des sanctions à l'encontre des contrevenants.
Par ailleurs, le Président a souligné que l'objectif de cette réunion était de cerner les lacunes enregistrées en termes de distribution des équipements médicaux et d'actes de consultation et de dépistage, et d'en situer les responsabilités pour prendre les mesures urgentes afin de pallier à ces dysfonctionnements et rassurer ainsi le citoyen.
A ce propos, le président de la République a appelé à adopter une stratégie permettant la prise en charge des malades au niveau de leurs wilayas pour désengorger les établissements hospitaliers à grande affluence.
En conclusion, le président de la République a mis l'accent sur l'impératif de se référer aux sources officielles et de ne pas céder à l'alarmisme et aux rumeurs tendancieuses visant à alimenter la panique au sein de la population.
Lire aussi: Covid-19: confinement partiel dans dix communes de Tipasa à partir de vendredi
Après débat des exposés présentés par les cinq walis de la République, il a été décidé les mesures suivantes afin de garder la situation sous contrôle :
- Institution d'une assurance spéciale, à la charge de l'Etat, en faveur de tous les médecins et autres personnels de la Santé publique, directement concernés par la lutte contre la pandémie,
- Autorisation de l'ensemble des laboratoires, publics et privés, à effectuer les analyses de dépistage du Covid-19 en vue de réduire la pression sur l'Institut Pasteur et ses annexes dans toutes les wilayas.
- Implication des comités de quartiers et des associations de la société civile dans les initiatives des walis pour l'encadrement des citoyens.
- Octroi aux walis des prérogatives de réquisition des moyens disponibles pour une exploitation optimale.
- Consolidation des stocks permanents de moyens de dépistage et d'oxygène médical avec un suivi quotidien au niveau de chaque wilaya.
- Interdiction pour une semaine, à compter de ce vendredi, de la circulation routière, y compris des véhicules particuliers, de et vers les 29 wilayas suivantes: Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M'sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat et El Oued.
- Interdiction, à compter de vendredi, du transport urbain public et privé durant les week-ends au niveau des 29 wilayas impactées.
- Désinfection des rues et marchés plusieurs fois par jour,
- Réquisition des médecins des entreprises et sociétés en arrêt d'activité en contrepartie d'incitations financières, le cas échéant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.