Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Pas de compensations financières pour les agriculteurs    Effondrement total de 3 habitations et d'autres lézardées    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Plus de 17 000 consultations effectuées à l'EHU d'Oran    L'alimentation en eau potable perturbée    L'université de Skikda adopte un protocole sanitaire    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    19 morts et 53 000 sinistrés    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    El Tarf: Trois pistolets automatiques et des munitions saisis    El Tarf: Deux morts par noyade    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pétrole : le Sahara Blend algérien progresse de plus de 14 dollars en juin
Publié dans Algérie Presse Service le 15 - 07 - 2020

Les cours du Sahara Blend, le brut de référence algérien, ont progressé de 14,17 dollars en juin dernier, atteignant 40,48 dollars le baril, selon les chiffres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) publiées dans son dernier rapport mensuel.
"Les cours du pétrole brut algérien (Sahara Blend) ont atteint 40,48 dollars le baril en mois de juin 2020, contre 26,31 dollars en mai dernier, soit une hausse de 14,17 dollars", précise la même source.
Avec cette progression, le Sahara Blend a été le quatrième brut le plus cher des 13 bruts de l'Opep en juin dernier, après l'Angolais Girassol (43,10 dollars/baril), le Guinéen équatorial Zafiro (40,79 dollars/baril, et le Rabi light du Gabon (40,70 dollars/baril).
Cependant, la moyenne annuelle des prix du brut algérien a connu une baisse, en passant de 66,24 dollars/baril en 2019 à 40,34 dollars en 2020, occupant la troisième place du brut le plus cher de la composante du panier de l'Opep en 2020, après l'Emirati Murban (41,82 dollars/baril) et l'Angolais Girassol (40,37 dollars/baril).
Le prix du brut algérien est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques appréciées par les raffineurs.
La progression du Sahara Blend en juin intervient dans un contexte de début d'amélioration des prix de l'or noir en 2020, soutenue par la reprise graduelle de la demande et les efforts de l'Opep et ses partenaires pour stabiliser le marché pétrolier, qui ont entamé depuis le 1er mai dernier une importante baisse de production.
"Soutenue par une forte augmentation de sa composante des valeurs particulièrement douces et légères, la valeur du panier de l'Opep (ORB) a augmenté de 47% en juin pour le deuxième mois consécutif, se terminant au-dessus de 37 dollars le baril pour la première fois depuis février.
Lire aussi: Le Sahara Blend algérien augmente à 66,38 dollars en mars
Sa valeur a plus que doublé par rapport au creux d'avril'', indique l'Organisation.
Sur une base mensuelle, le prix moyen du panier de l'Opep a augmenté de 11,88 dollars à 37,05 dollars le baril en hausse de 47,2%. Cependant, par rapport à l'année précédente, l'ORB a baissé de 40,1%, passant de 65,48 dollars le baril en 2019 à une moyenne de 39,20 dollars cette année.
"Toutes les valeurs des composants ORB ont fortement augmenté en juin, en raison de la hausse des références du brut, des prix de vente officiels et des écarts de toutes les qualités, le surplomb du marché continuant de s'atténuer", avance l'Opep.
Dans le même temps, la coopération historique entre les pays membres de l'OPEP et les pays non membres participant à la Déclaration de coopération (DoC), ainsi que les actions de soutien de nombreux pays producteurs du G20, ont aidé le marché mondial du pétrole, et donc l'économie mondiale, à surmonter les récents des défis sans précédent.
"Les décisions historiques prises dans un large éventail d'incertitudes ont fourni une contribution substantielle et très efficace, ouvrant la voie aux marchés économiques et énergétiques mondiaux pour une reprise en 2021", lit-on dans le rapport de l'Opep.
Mardi, le panier de l'Opep,s'est établi à 43,03 dollars, contre 43,38 dollars le baril lundi, selon les calculs du Secrétariat de l'Opep publiés mercredi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.